Se connecter
  Se déconnecter

Stevenson : de Chasserades a St Jean du Gard

Séjour rando à pied - France Massif Central - Liberté

Code voyage : RLSTEV2
En bref
Traversée des Cévennes.
2eme partie de Chasserades à St Jean du Gard .
7 jours sur le chemin de Stevenson en passant par le Mont Lozere.
6 nuits dans des hébergements choisis avec soins.

Rando à pied

Itinérant
Prix (à partir de) :
659 €
Durée :
7 jours
Mode :
Liberté
Prochain départ :
Séjour en liberté
NIVEAU PHYSIQUE
CONFORT
Hébergement en Chambre d'Hôtes ou Hôtel Confortable
En savoir plus

Séjour réalisable en :

janv fev mar avr mai juin juil aout sept oct nov dec

Les étapes :

Cette randonnée est organisée au départ de Chasseradès. Après une première nuit dans ce village, vous commencerez votre séjour avec une première étape au coeur du Gévaudan. Vous franchirez ensuite le Mont Lozère pour finir paisiblement dans le Sud des Cévennes, à St Jean du Gard.
Nous vous proposons d'adapter vos étapes pour qu'elles correspondent à vos éxigences avec 5 journées de randonnée de 22km par jour environ.

Les hébergements :
Nous avons déniché, au détour du chemin de Stevenson, quelques hébergements qui nous correspondent bien. Vous y serez "comme à la maison". Ceux ci sont principalement situés sur le GR70, et quelquefois un peu en retrait. Vous serez attendus à partir de 17h dans la plupart des cas.

Le GR70 :
Le chemin emprunté par Robert Louis Stevenson en 1878, le GR70, relie les départements de la Haute Loire et du Gard en passant par l'Ardèche et la Lozère.  Aujourd'hui, bien d'autres GR croisent cette première trace. Nous vous proposons d'enrichir votre voyage en les découvrant par petites touches.

Une question sur ce séjour ?

Programme

Jour 01 : Chasseradès

Le Pays du Gévaudan se termine ici. Vous êtes au pied du mont Lozère !
Le point culminant des Cévennes !

Nuit en 1/2 pension

À Chasseradès, votre hébergement peut se situer en extérieur du village.

Jour 02 : Chasseradès - Le Bleymard

La montagne du Goulet, et ses landes à genêts, s'étire en prolongeant les monts granitiques de la Margeride. Le paysage devient pastoral et fôrestier. A la belle saison, les framboises et les myrtilles ponctuent agréablement la randonnée !
Nuit en 1/2 pension

L'itinéraire reste sur le GR70 et passe par les sources du Tarn.
Au Bleymard, vous logez en coeur de village.

Jour 03 : Le Bleymard - Le Pont de Montvert

Traversée du Mont Lozère en passant au pic de Finiels (1699m) sommet le plus haut du parcours. Les grands espaces de pelouse et de bruyère s'illuminent d'or en été. Descente dans la haute vallée du Tarn ou se situe le Pont de Montvert.
Nuit en 1/2 pension

L'itinéraire reste sur le GR70 et passe par le sommet de Finiels.
Au Pont de Montvert, votre hébergement pourra être en coeur de village, au bord du Tarn ou en extérieur.

Jour 04 : Le Pont de Montvert - Cassagnas

Voici le carrefour de la pierre et de l'eau. C'est la jonction des univers. Les schistes des Cévennes, les granits du mont Lozère et le calcaire des grands Causses rencontrent les cours d'eaux du Tarn, du Tarnon et de la Mimente. Vous arrivez maintenant dans le sud des Cévennes !
Nuit en 1/2 pension

Cette étape commence par le GR70 et emprunte ensuite le GR72 sur la descente vers Cassagnas.
À Cassagnas votre hébergement pourra se situer en extérieur du village.

Jour 05 : Cassagnas - Saint Germain de Calberte.

Le Parc National des Cévennes. Il participe à l’identité culturelle du territoire en offrant une combinaison d’espaces remarquables. Vous êtes au cœur du Parc National !
Nuit en 1/2 pension

L'itinéraire quitte le GR70 pendant 2km pour passer par les rocs de Galta.
À St Germain, votre hébergement pourra être en coeur, en amont ou en aval du village.

Jour 06 : Saint Germain de Calberte - Saint Jean du Gard

Le pays de la châtaigneraie ! L'arbre règne en maître sur les Cévennes ! Bois de charpente, arbre à pain, il a tout ce qu'il faut pour faire vivre une région. Vous voici maintenant au terme de ce voyage. Bienvenue à Saint Jean du Gard.
Nuit en B&B

Le sentier GR70 a été modifié suite à d'importants dégâts liés aux intempéries de septembre 2020 et aux difficultés d'entretien des berges du Gardon régulièrement dégradées par les crues. Suivre les indications sur place, l'étude est encore en cours de finalisation.
À St Jean du Gard vous serez hébergé en coeur de village ou en extérieur.

Jour 07 : Fin du séjour

Fin du séjour après le petit déjeuner.
Retour en bus vers Alès selon vos besoin
Transfert vers Chasseradès avec notre navette régulière si vous avez réservé ce service (réservation à l’inscription).

POUR EN SAVOIR PLUS

BIBLIOGRAPHIE
- Topo-Guide : ‘Le Chemin de Stevenson GR 70'
- Le roman de RL Stevenson : ‘Voyage avec un âne dans Les Cévennes’

LE VELAY :
Les hauts plateaux du Velay offrent une grande variété de territoires;  3 régions naturelles s’individualisent : à l’Ouest le Déves, à l’Est le plateau oriental aussi appelé le Mezenc et au centre le bassin du Puy.
Entre la chaine du Dèves et le massif du Mézenc s’étire un pays montagneux ou les paysages restent la trace d’un passé volcaniques tumultueux.
Le Mont Mézenc d’origine volcanique culmine à 1753 mètres d’altitude. Il a la particularité d’avoir un découpage administratif de ses cimes entre deux départements l’Ardèche (1753m) et Haute Loire (1744m) C’est également une réserve biologique qui fait partie des espaces naturels protégés avec une volonté de conserver le patrimoine local et forestier (landes, mares, tourbières, dunes).
Dans cette réserve, 6 communes des 2 départements (dont Freycenet la Cuche)  une gestion commune pour la protection d’espèces ou d’habitats menacés a été mis en place afin de préserver l’espace.
Situé entre les vallées de la Loire et de l'Allier, le Velay est un plateau basaltique issu des éruptions des volcans auvergnats. L'action de l'érosion lui a donné ses paysages actuels si typiques, à l'image du Puy-en-Velay, un bassin hérissé de pitons volcaniques.

LE GEVAUDAN :
Grâce à la variété de ses paysages de moyenne montagne, à la fois préservés et mis en valeur par l’agropastoralisme, le Pays du Gévaudan est un territoire propice aux sports de pleine nature et au développement d’un tourisme durable et de qualité.
Situé à seulement 1h30 de Montpellier et de Clermont-Ferrand, le Pays du Gévaudan dispose d’atouts majeurs pour des séjours en famille ou entre amis, avec des sites emblématiques comme le Point Sublime (Gorges du Tarn), de nombreux circuits de randonnées à pieds (GR Chemin de Saint-Jacques de Compostelle, Saint-Guilhem-le Désert, Urbain V) ou en vélo (Vallée du Lot), la pratique de l’escalade, la baignade ou encore le ski dans les stations de l’Aubrac et de la Margeride. Le développement des activités de pleine nature a été reconnu récemment pour la partie ouest du Pays par la création d’un Pôle de Pleine Nature, porté par le Parc naturel régional de l’Aubrac.
Le Pays du Gévaudan séduira également les adeptes de belles pierres par la richesse de son histoire et de son patrimoine, avec les cités médiévales de Marvejols et du Malzieu-Ville, mais aussi Javols qui fut un site important de la période gallo-romaine.

LE MONT LOZERE :
Le point culminant des Cévennes !
Au cours de votre parcours vous arriverez au pic de Finiels s’élevant à 1699 m d’altitude.
Ailleurs, la végétation s'orne de graminées, de pensées et de tulipes sauvages, de genêt purgatif, de gentiane jaune, de myrtille, de callune, de canche flexueuse... Sans oublier la faune et ses lézards, oiseaux migrateurs, sangliers, cerfs et chevreuils qu'il n'est pas rare de voir dans les forêts de hêtres et de sapins. Menhirs, vestiges gallo-romains, villages médiévaux, c''est un musée à ciel ouvert que l'on peut contempler à loisir. Alors ne vous privez pas ! Le long des montjoies, ces pierres dressées qui guidèrent déjà Robert Louis Stevenson en son temps, le sentier grimpe, grimpe, grimpe. Il n’a pas jugé utile de faire des zigzags. Tel une flèche, il se lance droit devant à l’assaut du toit de la Lozère. Serez-vous aussi véloces, lorsqu’à votre tour, vous vous confronterez aux 4 kms de pente pour 300 mètres de dénivelé positif ?
Pour vous motiver, pensez à ce qui vous attend au sommet. Un encas, peut-être. Une gorgée d’eau fraîche, sans doute. Mais aussi et surtout, un splendide panorama sur les vallées cévenoles. Promis, vous saurez bientôt pourquoi Stevenson les surnomma les « collines bleues ». Dans 4 kms, précisément.

LES CAUSSES ET CÉVENNES :
Le site, s’étendant sur 302 319 ha au sud du Massif Central, constitue un paysage de montagnes tressées en profondes vallées qui est représentatif de la relation existante entre les systèmes agropastoraux et leur environnement biophysique, notamment au travers des drailles ou routes de transhumances. Les villages et les grandes fermes en pierres situées sur les terrasses profondes des Causses reflètent l’organisation des grandes abbayes à partir du XIe siècle. Le mont Lozère, faisant partie du site, est l’un des derniers lieux où l’on pratique toujours la transhumance estivale de la manière traditionnelle, en utilisant les drailles.
Les paysages des hautes terres des Causses ont été façonnés par l’agro-pastoralisme durant trois millénaires. Au Moyen Âge, le développement des villes dans les plaines méditerranéennes environnantes et, en particulier, la croissance des institutions religieuses, ont suscité l’évolution des structures d’élevages, dont les fondements sont encore en place aujourd’hui. Trop pauvre pour accueillir des villes, trop riche pour être abandonné, le paysage des Causses et des Cévennes est le résultat de la modification de l’environnement naturel.Ils présentent pratiquement chacun des types d’organisation pastorale rencontrés sur le pourtour de la Méditerranée (agro-pastoralisme, sylvo-pastoralisme, transhumance et pastoralisme sédentaire). La zone a une vitalité remarquable résultant du vif renouveau des systèmes agricoles. Cette zone est un exemple majeur et viable de l’agro-pastoralisme méditerranéen. Sa préservation est nécessaire pour traiter les menaces provenant des problèmes sociaux, économiques et environnementaux auxquels de tels paysages sont confrontés dans le monde entier. D’un point de vue historique, les Causses et les Cévennes conservent de nombreux témoignages de l’évolution de sociétés pastorales sur plusieurs siècles. Leur important patrimoine bâti, leurs caractéristiques paysagères et associations immatérielles, qui reflètent la tradition, seront préservés grâce au renouveau contemporain des systèmes agraires.


Une question sur ce séjour ?

Jour 01 : Chasseradès

Le Pays du Gévaudan se termine ici. Vous êtes au pied du mont Lozère !
Le point culminant des Cévennes !

Nuit en 1/2 pension

À Chasseradès, votre hébergement peut se situer en extérieur du village.

Jour 02 : Chasseradès - Le Bleymard

La montagne du Goulet, et ses landes à genêts, s'étire en prolongeant les monts granitiques de la Margeride. Le paysage devient pastoral et fôrestier. A la belle saison, les framboises et les myrtilles ponctuent agréablement la randonnée !
Nuit en 1/2 pension

L'itinéraire reste sur le GR70 et passe par les sources du Tarn.
Au Bleymard, vous logez en coeur de village.

Jour 03 : Le Bleymard - Le Pont de Montvert

Traversée du Mont Lozère en passant au pic de Finiels (1699m) sommet le plus haut du parcours. Les grands espaces de pelouse et de bruyère s'illuminent d'or en été. Descente dans la haute vallée du Tarn ou se situe le Pont de Montvert.
Nuit en 1/2 pension

L'itinéraire reste sur le GR70 et passe par le sommet de Finiels.
Au Pont de Montvert, votre hébergement pourra être en coeur de village, au bord du Tarn ou en extérieur.

Jour 04 : Le Pont de Montvert - Cassagnas

Voici le carrefour de la pierre et de l'eau. C'est la jonction des univers. Les schistes des Cévennes, les granits du mont Lozère et le calcaire des grands Causses rencontrent les cours d'eaux du Tarn, du Tarnon et de la Mimente. Vous arrivez maintenant dans le sud des Cévennes !
Nuit en 1/2 pension

Cette étape commence par le GR70 et emprunte ensuite le GR72 sur la descente vers Cassagnas.
À Cassagnas votre hébergement pourra se situer en extérieur du village.

Jour 05 : Cassagnas - Saint Germain de Calberte.

Le Parc National des Cévennes. Il participe à l’identité culturelle du territoire en offrant une combinaison d’espaces remarquables. Vous êtes au cœur du Parc National !
Nuit en 1/2 pension

L'itinéraire quitte le GR70 pendant 2km pour passer par les rocs de Galta.
À St Germain, votre hébergement pourra être en coeur, en amont ou en aval du village.

Jour 06 : Saint Germain de Calberte - Saint Jean du Gard

Le pays de la châtaigneraie ! L'arbre règne en maître sur les Cévennes ! Bois de charpente, arbre à pain, il a tout ce qu'il faut pour faire vivre une région. Vous voici maintenant au terme de ce voyage. Bienvenue à Saint Jean du Gard.
Nuit en B&B

Le sentier GR70 a été modifié suite à d'importants dégâts liés aux intempéries de septembre 2020 et aux difficultés d'entretien des berges du Gardon régulièrement dégradées par les crues. Suivre les indications sur place, l'étude est encore en cours de finalisation.
À St Jean du Gard vous serez hébergé en coeur de village ou en extérieur.

Jour 07 : Fin du séjour

Fin du séjour après le petit déjeuner.
Retour en bus vers Alès selon vos besoin
Transfert vers Chasseradès avec notre navette régulière si vous avez réservé ce service (réservation à l’inscription).

POUR EN SAVOIR PLUS

BIBLIOGRAPHIE
- Topo-Guide : ‘Le Chemin de Stevenson GR 70'
- Le roman de RL Stevenson : ‘Voyage avec un âne dans Les Cévennes’

LE VELAY :
Les hauts plateaux du Velay offrent une grande variété de territoires;  3 régions naturelles s’individualisent : à l’Ouest le Déves, à l’Est le plateau oriental aussi appelé le Mezenc et au centre le bassin du Puy.
Entre la chaine du Dèves et le massif du Mézenc s’étire un pays montagneux ou les paysages restent la trace d’un passé volcaniques tumultueux.
Le Mont Mézenc d’origine volcanique culmine à 1753 mètres d’altitude. Il a la particularité d’avoir un découpage administratif de ses cimes entre deux départements l’Ardèche (1753m) et Haute Loire (1744m) C’est également une réserve biologique qui fait partie des espaces naturels protégés avec une volonté de conserver le patrimoine local et forestier (landes, mares, tourbières, dunes).
Dans cette réserve, 6 communes des 2 départements (dont Freycenet la Cuche)  une gestion commune pour la protection d’espèces ou d’habitats menacés a été mis en place afin de préserver l’espace.
Situé entre les vallées de la Loire et de l'Allier, le Velay est un plateau basaltique issu des éruptions des volcans auvergnats. L'action de l'érosion lui a donné ses paysages actuels si typiques, à l'image du Puy-en-Velay, un bassin hérissé de pitons volcaniques.

LE GEVAUDAN :
Grâce à la variété de ses paysages de moyenne montagne, à la fois préservés et mis en valeur par l’agropastoralisme, le Pays du Gévaudan est un territoire propice aux sports de pleine nature et au développement d’un tourisme durable et de qualité.
Situé à seulement 1h30 de Montpellier et de Clermont-Ferrand, le Pays du Gévaudan dispose d’atouts majeurs pour des séjours en famille ou entre amis, avec des sites emblématiques comme le Point Sublime (Gorges du Tarn), de nombreux circuits de randonnées à pieds (GR Chemin de Saint-Jacques de Compostelle, Saint-Guilhem-le Désert, Urbain V) ou en vélo (Vallée du Lot), la pratique de l’escalade, la baignade ou encore le ski dans les stations de l’Aubrac et de la Margeride. Le développement des activités de pleine nature a été reconnu récemment pour la partie ouest du Pays par la création d’un Pôle de Pleine Nature, porté par le Parc naturel régional de l’Aubrac.
Le Pays du Gévaudan séduira également les adeptes de belles pierres par la richesse de son histoire et de son patrimoine, avec les cités médiévales de Marvejols et du Malzieu-Ville, mais aussi Javols qui fut un site important de la période gallo-romaine.

LE MONT LOZERE :
Le point culminant des Cévennes !
Au cours de votre parcours vous arriverez au pic de Finiels s’élevant à 1699 m d’altitude.
Ailleurs, la végétation s'orne de graminées, de pensées et de tulipes sauvages, de genêt purgatif, de gentiane jaune, de myrtille, de callune, de canche flexueuse... Sans oublier la faune et ses lézards, oiseaux migrateurs, sangliers, cerfs et chevreuils qu'il n'est pas rare de voir dans les forêts de hêtres et de sapins. Menhirs, vestiges gallo-romains, villages médiévaux, c''est un musée à ciel ouvert que l'on peut contempler à loisir. Alors ne vous privez pas ! Le long des montjoies, ces pierres dressées qui guidèrent déjà Robert Louis Stevenson en son temps, le sentier grimpe, grimpe, grimpe. Il n’a pas jugé utile de faire des zigzags. Tel une flèche, il se lance droit devant à l’assaut du toit de la Lozère. Serez-vous aussi véloces, lorsqu’à votre tour, vous vous confronterez aux 4 kms de pente pour 300 mètres de dénivelé positif ?
Pour vous motiver, pensez à ce qui vous attend au sommet. Un encas, peut-être. Une gorgée d’eau fraîche, sans doute. Mais aussi et surtout, un splendide panorama sur les vallées cévenoles. Promis, vous saurez bientôt pourquoi Stevenson les surnomma les « collines bleues ». Dans 4 kms, précisément.

LES CAUSSES ET CÉVENNES :
Le site, s’étendant sur 302 319 ha au sud du Massif Central, constitue un paysage de montagnes tressées en profondes vallées qui est représentatif de la relation existante entre les systèmes agropastoraux et leur environnement biophysique, notamment au travers des drailles ou routes de transhumances. Les villages et les grandes fermes en pierres situées sur les terrasses profondes des Causses reflètent l’organisation des grandes abbayes à partir du XIe siècle. Le mont Lozère, faisant partie du site, est l’un des derniers lieux où l’on pratique toujours la transhumance estivale de la manière traditionnelle, en utilisant les drailles.
Les paysages des hautes terres des Causses ont été façonnés par l’agro-pastoralisme durant trois millénaires. Au Moyen Âge, le développement des villes dans les plaines méditerranéennes environnantes et, en particulier, la croissance des institutions religieuses, ont suscité l’évolution des structures d’élevages, dont les fondements sont encore en place aujourd’hui. Trop pauvre pour accueillir des villes, trop riche pour être abandonné, le paysage des Causses et des Cévennes est le résultat de la modification de l’environnement naturel.Ils présentent pratiquement chacun des types d’organisation pastorale rencontrés sur le pourtour de la Méditerranée (agro-pastoralisme, sylvo-pastoralisme, transhumance et pastoralisme sédentaire). La zone a une vitalité remarquable résultant du vif renouveau des systèmes agricoles. Cette zone est un exemple majeur et viable de l’agro-pastoralisme méditerranéen. Sa préservation est nécessaire pour traiter les menaces provenant des problèmes sociaux, économiques et environnementaux auxquels de tels paysages sont confrontés dans le monde entier. D’un point de vue historique, les Causses et les Cévennes conservent de nombreux témoignages de l’évolution de sociétés pastorales sur plusieurs siècles. Leur important patrimoine bâti, leurs caractéristiques paysagères et associations immatérielles, qui reflètent la tradition, seront préservés grâce au renouveau contemporain des systèmes agraires.


Une question sur ce séjour ?

A Chasseradès, à votre premier hébergement vers 17h

Arrivée en train

Gare SNCF de Chasseradès (Ligne Mende / Chasseradès et La Bastide / Chasseradès)

Gare SNCF de La Bastide : 04 66 46 02 06

Arrivée en voiture

Chasseradès se situe en Lozère.

A partir de Mende, prendre la N88 direction Le Puy-en-Velay, puis la D6 direction Chasseradès.
A partir du Puy-en-Velay, prendre la N88, puis la D906 jusqu'à la Bastide Puylaurent puis la D6 jusqu'à Chasseradès.
Carte Michelin N° 8.

Fin du séjour après le petit déjeuner.
Retour en bus vers Alès selon vos besoin

Transfert vers Chasseradès avec notre navette régulière si vous avez réservé ce service (réservation à l’inscription).

5 à 6 heures de marche avec des dénivelés de 600 à 1100 mètres. Pas de difficulté technique.

Système de cotation des randonnées :

La notion de « difficulté » des randonnées est souvent évoquée. Soit via les commentaires que vous nous renvoyez, soit via les accompagnateurs pendant vos séjours.

Il nous parait donc important de faire un point sur le sujet. L’idée est qu’un randonneur occasionnel puisse facilement estimer la difficulté de la randonnée avant de s’engager :

Itinéraire demandant un minimum d’expérience sur sentiers de moyenne montagne généralement bien matérialisés.
Un petit entrainement à la marche en montagne peut être nécessaire, notamment pour faire face au dénivelé et à la longueur de la marche.
Le sentier n’est pas toujours de bonne qualité et il peut y avoir des passages dans des cailloux, compliquant un peu la marche et la rendant plus pénible.
4 à 6h de marche sur la journée (hors temps de pause)
Des chaussures de rando à tige haute et un habillement adapté à la météo est nécessaire.
Dénivelée positive comprise entre 500 et 700m : Mieux vaut être en forme, ou être un minimum sportif, mais cela reste tout à fait faisable si vous êtes habitué à un peu d’activité physique, même légère.
• Si vous êtes en autonomie, il peut y avoir des passages hors-sentier, mais l’itinéraire reste en général évident.
• Certains passages peuvent être ponctuellement exposés, et des glissades ou des faux-pas doivent y être évités par une marche prudente.
• Il faudra éventuellement faire attention à la praticabilité de l’itinéraire en fonction des conditions météo.

  • Nous avons déniché pour vous, le temps d'une nuit :

Nous avons déniché, au détour du chemin de Stevenson, quelques hébergements qui nous correspondent bien. Vous y serez "comme à la maison". Ceux ci sont principalement situés sur le GR70, et quelquefois un peu en retrait.

  • A quelle heure arriver à votre hébergement ?

Comme vous l'avez compris, vous serez bien souvent accueillis par des particuliers qui prennent le temps d'organiser votre venue. Pour que votre hôte vous réserve son plus beau sourire, n'arrivez pas avant 17h. Merci pour eux.

  • Note importante :
Selon les disponibilités au moment de votre réservation, nous pouvons vous proposer d'autres solutions d'hébergement avec des adaptations de parcours pouvant aller jusqu'à modifier ponctuellement l'itinéraire. Le parcours sera alors recalculé et un transfert pourra alors être nécessaire.

Selon les hébergements, vous serez en formule B&B (vous prenez le petit déjeuner à l'hébergement) ou en formule en 1/2 pension (le diner et le petit déjeuner seront pris à l'hébergement).

Minimum 1 personnes. Nous conseillons évidemment de partir à deux pour des raisons simples de sécurité (et d'économies).

Une application gratuite GPS de randonnée vous guide dans les Cévennes !
Cette proposition de randonnée est établie sur la base d’un dossier numérique pour limiter l’impact environnemental qui correspond à l’usage du papier.
Nous avons mis en place une appli mobile qui a été pensée et conçue pour vous accompagner et vous guider lors de toutes les étapes de votre voyage. Entièrement offline, elle contient une carte interactive complète par itinéraire avec une multitude d’informations sur votre parcours et les sites d’intérêt.
Les bonnes adresses y sont en bonne position, les points de pique-nique idéaux aussi !
C’est bien sûr un GPS de guidage mais surtout un véritable assistant avant, pendant et après votre voyage !
Nous vous fournirons ce carnet de route numérique complet qui vous permettra d'effectuer cette randonnée sans accompagnateur.
Nous vous conseillons par ailleurs d'être muni d'une boussole et de savoir "lire" une carte.

DOSSIER DE RANDONNEE « Tout papier »
C’est toujours possible ! (Option avec supplément, à réserver à l’inscription)
Même si nous sommes convaincus que la version numérique représente la meilleure option pour organiser ce séjour, nous pouvons toujours vous proposer un dossier de voyage avec toutes les informations nécessaires à sa bonne réalisation.
 
Il contient les mêmes informations que la version numérique avec en complément :

  • Une carte 1/90 000 de la région
  • Des étiquettes bagages
  • Un sac pique-nique par participant

Transfert retour à horaire fixe : compris dans notre offre (réservation à l’inscription uniquement). Le point et l'heure de départ de la navette sera indiqué dans votre dossier. Bien souvent, il s'agit d'un lieu "commun" par village et ne correspond pas forcément à votre hébergement, il vous faudra en fonction vous déplacer jusqu'au lieu de regroupement.

Cette randonnée s'effectue en itinérance globale, mais nous pouvons, si vous le souhaitez, organiser un transfert taxi pour vous alléger une étape.
Également, cela peut s'avérer assez compliqué de trouver de la disponibilité dans le secteur Sud du chemin de de Stevenson (entre le Pont de Montvert et Sainte Etienne Vallée Française). Nous vous proposerons peut-être un petit transfert en taxi pour rejoindre un hébergement trop éloigné de votre parcours. 

Un véhicule assure le transport de vos bagages d’un hébergement à l’autre pendant votre séjour, vous n’aurez donc pas de sac à porter, sauf toutefois le nécessaire de la journée qui tiendra sans problème dans un petit sac à dos de 30 ou 40 litres.

Nous prenons en charge le transport de 1 bagage par personne et de 13 kg maximum. Le transporteur pourra vous facturer en fin de randonnée un supplément si les bagages sont trop lourds ou trop nombreux.

Les bagages sont à déposer le matin à l'accueil de votre hébergement, vers 8h. Ils seront livrés à votre hébergement suivant entre 17h et 18h30 selon les étapes.

Nous vous conseillons par ailleurs d'être muni d'une boussole et d'emporter avec vous une batterie de recharge externe de secours pour votre GPS ou votre téléphone.

Vous randonnez avec un petit sac à dos de 30 ou 40 litres pour la journée dans lequel vous mettrez vos vêtements de protection, pique-nique de midi, gourde, appareil photo, ...

Ne vous chargez pas trop pour ce voyage ! Avec un peu d’habitude, votre bagage ne devrait pas dépasser 8 -10 kg, tout compris, (bagage transporté + sac de la journée)

Équipement individuel : Le principe des 3 couches permet de gérer toutes les situations pendant la randonnée :

  • Un sous-pull (tee-shirt) à manches courtes ou longues en matière respirante (fibre creuse).
  • Une veste en fourrure polaire chaude.
  • Une veste coupe-vent imperméable et respirante type gore-tex.
En marchant, par beau temps calme, le sous-pull peut suffire. Par temps de pluie, neige ou vent, il suffit de rajouter la veste imperméable. Par temps froids ou lors des pauses, la veste polaire est un complément indispensable. Prévoir des vêtements qui sèchent rapidement et donc proscrire le coton. Préférez la laine, la soie et les fibres synthétiques qui permettent de rester au sec et au chaud aussi longtemps que possible. Eviter les anoraks trop chauds et encombrants.

En complément pour ne rien oublier : 
  • Chaussures, imperméables et tenant bien aux pieds (chaussures de montagne ou chaussures de marche type "trekking" en cuir ou cuir et Goretex.
  • Une tenue de rechange confortable et une paire de chaussures légères pour l'étape ;
  • Petite pharmacie personnelle (désinfectant, antalgique, élastoplaste, pansements adhésifs, double peau,  plus vos médicaments personnels... ;
  • Pour les pique-niques : un bol plastique type Tupperware ; des couverts ; un gobelet ; un couteau pliant (type opinel) ; une gourde et/ ou une thermos (un litre minimum) ;
  • Une lampe de poche légère (de préférence frontale)
  • Une pochette plastique étanche avec : la Carte Nationale d'Identité ou le Passeport (valide) ; le dépliant de votre assurance reçu lors de votre inscription (si vous avez souscrit cette assurance) ou votre assurance personnelle ;
  • Argent : dépenses personnelles (boissons en cours de rando, visites...) ;
Facultatif :
  • Un équipement photo ;
  • Une paire de jumelles :
  • Une couverture de survie

Nous vous conseillons par ailleurs d'être muni d'une boussole et d'emporter avec vous une batterie de recharge externe de secours pour votre GPS ou votre téléphone.

Vous randonnez avec un petit sac à dos de 30 ou 40 litres pour la journée dans lequel vous mettrez vos vêtements de protection, pique-nique de midi, gourde, appareil photo, ...

Ne vous chargez pas trop pour ce voyage ! Avec un peu d’habitude, votre bagage ne devrait pas dépasser 8 -10 kg, tout compris, (bagage transporté + sac de la journée)

Équipement individuel : Le principe des 3 couches permet de gérer toutes les situations pendant la randonnée :

  • Un sous-pull (tee-shirt) à manches courtes ou longues en matière respirante (fibre creuse).
  • Une veste en fourrure polaire chaude.
  • Une veste coupe-vent imperméable et respirante type gore-tex.
En marchant, par beau temps calme, le sous-pull peut suffire. Par temps de pluie, neige ou vent, il suffit de rajouter la veste imperméable. Par temps froids ou lors des pauses, la veste polaire est un complément indispensable. Prévoir des vêtements qui sèchent rapidement et donc proscrire le coton. Préférez la laine, la soie et les fibres synthétiques qui permettent de rester au sec et au chaud aussi longtemps que possible. Eviter les anoraks trop chauds et encombrants.

En complément pour ne rien oublier : 
  • Chaussures, imperméables et tenant bien aux pieds (chaussures de montagne ou chaussures de marche type "trekking" en cuir ou cuir et Goretex.
  • Une tenue de rechange confortable et une paire de chaussures légères pour l'étape ;
  • Petite pharmacie personnelle (désinfectant, antalgique, élastoplaste, pansements adhésifs, double peau,  plus vos médicaments personnels... ;
  • Pour les pique-niques : un bol plastique type Tupperware ; des couverts ; un gobelet ; un couteau pliant (type opinel) ; une gourde et/ ou une thermos (un litre minimum) ;
  • Une lampe de poche légère (de préférence frontale)
  • Une pochette plastique étanche avec : la Carte Nationale d'Identité ou le Passeport (valide) ; le dépliant de votre assurance reçu lors de votre inscription (si vous avez souscrit cette assurance) ou votre assurance personnelle ;
  • Argent : dépenses personnelles (boissons en cours de rando, visites...) ;
Facultatif :
  • Un équipement photo ;
  • Une paire de jumelles :
  • Une couverture de survie

Vous voyagez dans les Cévennes ? Pas de formalité !
Vous pouvez venir en train, il y a une gare à Chasseradès. C'est mieux non ?
Arrivée à St Jean du Gard, vous pourrez rejoindre la gare de Alès avec les bus régionnaux. smiley

Vous voyagez dans les Cévennes ? Pas de formalité !
Vous pouvez venir en train, il y a une gare à Chasseradès. C'est mieux non ?
Arrivée à St Jean du Gard, vous pourrez rejoindre la gare de Alès avec les bus régionnaux. smiley

  • Les piques niques
  • Les boissons et dépenses personnelles
  • Les taxes de séjour

Une question sur ce séjour ?

DATES ET PRIX

Départs possibles tous les jours à partir du 15 avril jusqu’au 10 octobre (en fonction de la météo).

  • Budget  pour 7 jours / 6 nuits  : à partir de 679€/personne

LE PRIX COMPREND

  • 5 nuits en 1/2 pension
  • 1 nuit en B&B
  • Le transport des bagages
  • La navette de retour
  • L'application gratuite GPS de randonnée
  • L'organisation et la préparation du séjour
  • Notre accompagnement pendant toute la durée de votre projet.

LE PRIX NE COMPREND PAS

  • Les assurances

Options

  • Supplément chambre individuelle : 25€/nuit/personne (selon disponibilité)
  • Taxi privé pour revenir de Saint Jean du Gard à Chasseradès : 235€/taxi jusqu'à 4 personnes maximum
  • Nuit supplémentaire en chambre double en B&B : 75€/p
  • Nuit supplémentaire en chambre individuelle en B&B : 95€/p
  • Supplément dossier liberté en version « tout-papier » : +20€/dossier
  • Un diner supplémentaire en fin de séjour : +23,50€

Une question sur ce séjour ?
Disponibilités du séjour
Du 12/06/2024 au 01/10/2024
679,00 € (En cours)
Chèques Vacances

Espace évasion accepte le règlement par Chèques Vacances pour les séjours se déroulant en France.

Newsletter
Stevenson : de Chasserades a St Jean du Gard | rando à pied - Espace Evasion