Espace evasion

Les Pouilles, Gargano Rando & Visites

Séjour rando à pied - Italie - Accompagné

Code voyage : RATPOU
En bref
Randonnée itinérante accompagnée de 7 jours / 6 nuits dans le nord des Pouilles, le Gargano, promontoire calcaire qui s'avance dans la mer
Adriatique, est considéré par sa forme comme l’ "éperon de l'Italie".
Une végétation abondante, une mer cristalline, des endroits magnifiques, des lieux de culte et des saveurs authentiques sont les éléments qui caractérisent le Gargano.

Rando à pied

Itinérant
Prix (à partir de) :
895 €
Durée :
7 jours
Mode :
Accompagné
Prochain départ :
08/09/2019
NIVEAU PHYSIQUE
CONFORT

Séjour réalisable en :

janv fev mar avr mai juin juil aout sept oct nov dec

Dans le nord des Pouilles, le Gargano, promontoire calcaire qui s'avance dans la mer Adriatique, est considéré par sa forme comme l’ "éperon de l'Italie".

Une végétation abondante, une mer cristalline, des endroits magnifiques, des lieux de culte et des saveurs authentiques sont les éléments qui caractérisent le Gargano.

C’est à travers ce petit bijou de la nature placé sous la protection d’un Parc National que nous vous proposons de vous emmener de Monte Sant'Angelo, le centre religieux le plus ancien et le plus important du Gargano jusqu’à la réserve marine.

En suivant la Voie Sacrée des Lombards qui allait d'Espagne jusqu'à Jérusalem, nous traverserons la sauvage Foresta Umbra avant de redescendre sur Vieste sur les rives de l’Adriatique, face à la Croatie.

Une question sur ce séjour ?

Programme

Jour 01 : Vol Paris Bari

Rendez-vous dans l’après-midi.
Découverte de la ville (selon les horaires de vol). Basilique de San Nicola, Duomo de San Sabino, Castello.
Nuit en hôtel à deux pas de la vieille ville en nuit et petit déjeuner (dîner libre).

Jour 02 : Promontoire du Gargano

Transfert au pied du promontoire du Gargano en train puis minibus.
Randonnée en surplomb au-dessus de la mer par la Baia delle Zagere et ses célèbres rochers jusqu’à la plage de Pugnochiuso.
Baignade possible
Transfert pour Monte San Angelo.
Nuit et repas en hôtel à Monte Sant ’Angelo.
4h de marche, +500m/-650m de dénivelée

Jour 03 : Abbaye de Sainte Marie de Pulsano.

Randonnée sur le chemin des pèlerins la "Via
Mickaelica" jusqu'à l'Abbaye de Santa Maria di Pulsano.
A l'aplomb d'une falaise de roche grise, l'abbaye semble être la sentinelle sur tout le golfe de Manfredonia.
Au retour, Visite de Monte Sant’Angelo avec son château et le sanctuaire de l’archange Michel.
6h de marche, +400m/-400m de dénivelée

Jour 04 : Randonnée sur le chemin des pèlerins jusqu'au Monte Sacro.

En partant du sanctuaire dédié à St-Michel Archange, nous suivrons la « Voie sacrée des Lombards » jusqu’au Monte Sacro et son abbaye bénédictine dédiée à la Sainte Trinité. En bordure de la Foresta Umbra l’itinéraire alterne les passages en zones boisée de chênes rouvres et verts et des zones dénudées, terre d'orchidées.
Nuit et repas du soir en agriturismo.
5h de marche, +350m/-500m de dénivelée

Jour 05 : Au coeur du Gargano.

En redécouvrant les chemins secrets des pèlerins de l’archange St-Michel, nous poursuivons notre traversée du Gargano parmi des chênes pubescents monumentaux, sentinelles des nombreuses « masserie » (grosses fermes) rencontrées sur le parcours.
Peu à peu, le paysage s’ouvre sur la mer et le bois cède la place aux terres cultivées et à l’olivier.
Repas du soir et nuit dans un agritourisme.
5h30 de marche, +300m/-500m de dénivelée

 

Jour 06 : Vieste, mer, plages et falaises

De l’agritourisme, le chemin descend doucement vers la mer.
Par un parcours très panoramique vous parviendrez à la mer.
Après la baignade, en suivant la plage au niveau du Pizzomunno, spectaculaire rocher blanc nous arrivons à Vieste.
Visite de Vieste, avec ses « trabucchi » (installations de pêche traditionnelle en bois de pin d'Alep) et sa magnifique cathédrale.
Repas du soir et nuit en hôtel dans la vieille ville de Vieste.
3h de marche, +150m ; - 300 m de dénivelée                     12 km

 

Jour 07 : Bari Paris

Transfert à l’aéroport après le petit-déjeuner - Vol pour la France.

N.B : Ce programme est donné à titre indicatif. L’itinéraire pourra être légèrement modifié en fonction des conditions climatiques ou d’aléas indépendants de notre volonté.
En cas de changement de catégorie d’hôtels, du fait de la défaillance de l’un de nos prestataires, vous en serez prévenus à l’avance. Ces changements ne donneront droit à aucune compensation financière.
 
 
 

 
 
INFORMATIONS TOURISTIQUES
HISTOIRE :
De part sa position géographique à l'extrême sud de l'Italie et proche des régions des Balkans, la Puglia a connu très tôt l'immigration de peuples balkaniques.
LA GRANDE GRÈCE : L'immigration de peuples grecs commence au 19e siècle av. J.-C. Elle se poursuit au 16e siècle av. J.-C. par l'invasion des Mycéniens. A la fin du 8e siècle, une population de Sparte et de Laconie fondent les villes de Gallipoli et de Tarente, qui devient vite la ville la plus importante de la Grande Grèce. La cohabitation avec les autochtones ne se fait pas sans heurts.
LES ROMAINS : Les romains envahissent à leur tour la région. La ville de Tarente devient romaine en 272 av. J.-C. En 304, l'annexion de toute la région est achevée. Les autochtones se latinisent et connaissent une très longue période de paix, entrecoupée, il est vrai, d'invasions de germains, goths et byzantins. De 568 à 590, les Lombards chassent les byzantins.
LES SARRASINS : Ce sont les Sarrasins qui s'installent à Tarente et Bari (devenu émirat de 847 à 871).
Bari devient florissant. Terre d'accueil et de mélange, il s'y côtoie des communautés romaines, germaines, byzantines et juives. Ainsi que les religions catholique, orthodoxe, israélite et musulmane.
LES NORMANDS : Le normand Robert Guiscard domine à son tour la région, à partir de 1071. Les cités côtières se développent, grâce au commerce avec Venise, Amalfi et l'Orient. Elles deviennent aussi un passage tout indiqué pour les croisades. C'est l'époque de la construction de grandes cathédrales romanes: Bari, Canosa, Siponto, Trani et le sanctuaire de Saint Michel.
 
LA PÉRIODE SOUABE (1229-1282) : Cette courte période connut l’âge d’or de la Puglia, avec le règne de Frédéric II, qui organisa la région, développa l'économie et favorisa les arts. La prédominance intellectuelle attira de nombreux artistes et savants à la cour de Frédéric II.
UN LONG SOMMEIL : Après un courte domination angevine (1282-1442), puis aragonaise (1442-1587), puis espagnole (1557-1707), l'influence des Puglia vint plutôt de Naples ou de Venise. C'est seulement à Lecce que le baroque trouva un accomplissement spécifique, qui lui valut le nom de baroque "leccese". La cathédrale en est un magnifique exemple.
Bientôt, les classes sociales aisées utilisèrent à leur tour cet art exubérant pour les grands palais de la ville. A partir de la très courte domination autrichienne (1701-1738), puis sous les Bourbons d’Espagne (1738-1860), les villes connaissent un lent mais inexorable déclin.
LA PUGLIA DEVENUE ITALIENNE : En 1860, la Puglia rejoignit la nation italienne, les villes de Bari ou Brindisi sont de grandes métropoles actives.
GÉOGRAPHIE :
Physiquement les Pouilles se divisent en quatre parties :
-" Le Promontoire du Gargano ", appelé " l’Eperon d'Italie ", qui forme le Golfe de Manfredonia ;
-" La Plaine du Tavoliere ", la plus grande de l'Italie Péninsulaire ;
- " Les reliefs des Murges et de la Terre de Bari ", qui dans la partie la plus élevée sont formés de pierres blanches qui leur donnent l'appellation de " Pouilles pierreuses ". La Murge la plus célèbre est celle des Trulli, avec de célèbres localités touristiques comme Fasano et Alberobello ;
-" La Plaine de la Péninsule Salentine ".
CLIMAT DES POUILLES :
Les Pouilles est la région la moins pluvieuse d'Italie, mais la neige tombe souvent sur les Murges ; l'été est long et chaud, en automne et en hiver des journées douces s'alternent avec des journées froides.
Climat méditerranéen tempéré sur la côte, les meilleures saisons sont le printemps et l'automne.
Pour consulter la météo : www.meteo.fr ou www.meteoconsult.fr
Températures moyennes :
Jan. Fév. Mars Avril Mai Juin Juillet Aout sept. Oct. Nov. Dec
12,1 13 14,7 17,7 22 26 28,4 28,5 25,3 20,9 17,1 13,7
BARI
Entourée de murailles, la vieille ville, le centre historique de Bari est très agréable à parcourir. Sur la piazza Mercantile, le palais du Sedile dei Nobili (1543) et la colonne de la justice ou "colonne infâme", rappellent que le pouvoir appartenait aux nobles de la ville. De nombreux passages en escaliers tortueux relient les ruelles.
La cathédrale di San Sabino, ou Duomo, fut reconstruite à la fin du XIIème siècle, après sa destruction par Guillaume le mauvais. Elle aurait pu paraître austère, mais elle est élégamment festonnée de frises, d'arcs et de corniches, qui lui donnent un aspect harmonieux.
Un mélange de styles fait cohabiter monstres et dragons. À l'intérieur, icône byzantine de la Madona Odegitria. Au musée de la cathédrale sont conservés de fabuleux parchemins, comme ce rouleau de 8m de long, reproduisant l'Exultet, la prière pascale. Il date du 11e siècle. Le diacre lisait le texte, face aux fidèles, en déroulant le parchemin, au dos duquel les fidèles regardaient les illustrations.
Basilique San Nicola : La construction de la basilique commença en 1087. Elle était destinée à abriter les reliques de San Nicola. Elle est de style roman, influencée par l'art local des Pouilles. On appelle ce style le roman apulien. Arceaux et fenêtres géminées donnent à sa façade une allure majestueuse. À l'intérieur, les 3 nefs sont assez sobres. Quelques tableaux ornent les absides latérales. Le remarquable trône épiscopal d'Elie, de 1105, reflète l'influence byzantine.
GARGANO
Le promontoire du Gargano est situé dans la région des Pouilles et est considéré par sa forme comme l'"éperon de l'Italie". Ce promontoire qui s'avance dans la mer Adriatique se constitue essentiellement d'un massif montagneux de roches calcaires. Une végétation abondante, une mer cristalline, des endroits magnifiques, des lieux de culte et des saveurs authentiques sont les éléments qui caractérisent le Gargano. Un petit bijou de la nature placé sous la protection de l'instauration du Parc National qui comprend également la Foresta (Forêt) Umbra, la réserve marine des îles de Tremiti et les lacs côtiers de Lesina et Varano.
C'est le plus grand parc national d'Italie et il détient une très vaste biodiversité de faune et de flore. De nombreux sentiers de la nature pour découvrir et admirer une végétation riche où beaucoup d'espèces d'animaux et d'oiseaux trouvent refuge. Le long de la côte, il existe un grand nombre de stations balnéaires pour passer des vacances avec la nature, la culture et la mer.
La porte d'entrée du Gargano est Manfredonia qui se situe sur le golfe qui porte le même nom, c'est une ville riche en monuments, en commençant par le Château Svevo Angioino Aragonese, fait par Manfred Ier de Sicile lorsque la ville a été fondée, qui abrite aujourd'hui le musée archéologique où l'on peut voir les stèles dauniennes (dalles funéraires sculptées datant entre VIII et le VI siècle avant JC).La ville dispose également de nombreux édifices religieux, comprenant la cathédrale de Manfredonia et l'Abbaye de San Leonardo à Lama Volara. Jusqu'à Vieste la côte devient encore plus rocheuse et spectaculaire avec une série de précipices, de falaises et de plages de sable blanc souvent accessibles seulement par voie maritime.
Nous arrivons alors à Mattinata, entourée par une étendue d'oliviers centenaires. Ici se trouve la première grande plage de sable facile d'accès. La ville, connue comme la «terre des Mandorli» (Amandes), est également considérée comme le "papillon blanc du Gargano", pour sa forme curieuse dessinée par l'ensemble des maisons blanches situées entre les collines.
Suit ensuite, la baie de Zagare, avec ses faraglioni (stacks), et Pugnochiuso une célèbre station balnéaire. Sur la pointe orientale de l'“éperon”, Vieste, le plus grand centre touristique du Gargano, où l'on peut admirer une mer inoubliable entre deux longues plages de sable blanc, et au-dessus sur un promontoire rocheux, un village rempli d'escaliers, de rues sinueuses, de maisons blanches et d'arcs.
Dans cette charmante ville qui était un siège épiscopale pendant de nombreuses années (entre 918 et 1817), il est important de visiter la cathédrale, de style roman de la région des Pouilles, le Château (ces deux bâtiments ont été restaurés par Frédéric II du Saint-Empire) et le monolithe appelé "Pizzomunno".
Haut de 25 mètres, le monolithe est érigé à l'entrée de la plage dite "du Château" et est considéré comme le symbole de Vieste.
Le long de la côte, vous pourrez admirer quelques trabucchi, d'anciennes installations de pêche en bois, composées d'une plateforme ancrée qui s'avance dans la mer et de longues antennes soutenant un grand réseau maillé.
Nous entrons ensuite dans la Foresta Umbra, le coeur vert du Gargano précieux. Enfin un petit tour dans les lieux de la foi avec Monte Sant'Angelo, le centre religieux le plus ancien et le plus important du Gargano, d'où partait La Via dei Longobardi, La Voie Sacrée des Lombards, qui allait d'Espagne jusqu'à Jérusalem et unifiait de nombreux sanctuaires. Non loin de Monte Sant'Angelo se trouve San Giovanni Rotondo, la ville où est situé le sanctuaire de Padre Pio, vénéré dans toute l’Italie.
 
ABBAZIA DI PULSANO
Sur un vaste plateau à 8km environ de Monte Sant’Angelo on aperçoit les ruines de l’abbaye de Sainte Marie de Pulsano édifiée en 591, sur l’emplacement d’un ancien temple païen. Il y a peu de témoignages historiques de l’Abbaye jusqu’au XIIème siècle, quand l’intervention de San Giovanni da Matera et sa congrégation la firent renaître de l’état d’abandon où elle avait sombré. A la fin du siècle suivant ce fut aux Célestins de continuer à prendre soin du monastère. Au 16ème siècle, le commandeur Ginnasi fit restaurer tous les bâtiments de l’abbaye qui furent malheureusement totalement détruits avec ses riches archives par le tremblement de terre de 1646.
Ce furent ensuite les Célestins de Manfredonia qui régirent Sainte-Marie de Pulsano, jusqu’à la promulgation des lois napoléonienne de 1806; de ce fait, l’église retourna dans le patrimoine régulier.
Pendant de nombreuses années, le complexe entier, devenu de propriété privé, fut abandonné et, malgré de nombreuses déprédations et réfections, on peut encore remarquer les solides murailles et l’entrée élégante du couvent. Celle-ci conduit à un portail finement décoré avec des motifs végétaux, et au delà, on rejoint un couloir qui nous mène à une seconde arche où la façade de l’église est divisé par une belle corniche transversale sous lequel s’ouvre un ample portail en plein cintre. A l’intérieur, à nef unique, on notera la charpente en voûte, la précieuse architrave qui surmonte la porte communicant avec les bâtiments du monastère, l’abside taillée dans la roche et l’autel baroque du 18ème siècle, enrichi (avant le vol sacrilège, de 1966) par le tableau de la Vierge de Pulsano, oeuvre de l’école byzantine-italienne, dite des « Ritardati », qui leurissait dans les Pouilles aux XII et XIII èmes siècles.
Après une longue période d’abandon et de spoliations, l’Abbaye de Pulsano reprend vie en 1997, avec l’installation d’une communauté monastique « bi-rituelle » (latine et byzantine) liée aux diocèses de Manfredonia-Vieste et de Piana dei Albanesi (Sicile).
Actuellement, après de nombreuses interventions de consolidations et architecturales, le complexe abbatiale est doté d’une structure d’accueil pouvant accueillir de petits groupes et organise, parmi de nombreuses activités, des cours d’iconographie.
Attention : en cas d'insuffisance de participants, nous pouvons être amenés à annuler un séjour jusqu'à 3 semaines avant le départ. Si vous vous rendez en train au départ de la randonnée, évitez certains tarifs non modifiables / non remboursables type Prem's tant que le départ n'est pas assuré.
 
ADRESSES UTILES :
Office National du Tourisme Italien (ENIT) :
23, rue de la Paix 75002 PARIS
Tel : 01 42 66 66 68 Fax : 01 47 42 19 74
Email : enit.parigi@wanadoo.fr,
Sites : http://www.enit.it
Assessorato Regionale al turismo
CORSO SONNINO, 177 (CAP: 70123)
Tél : (+39) 0805401111 Fax: (+39) 0805404784
Site: www.pugliaturismo.com
A.P.T. (Azienda di Promozione Turistica)
PIAZZA MORO, 33/A (CAP: 70122)
Tél : (+39) 0805242361 Fax: (+39) 0805242329
E-mail: aptbari@pugliaturismo.com
 

Une question sur ce séjour ?
Jour 01 : Vol Paris Bari

Rendez-vous dans l’après-midi.
Découverte de la ville (selon les horaires de vol). Basilique de San Nicola, Duomo de San Sabino, Castello.
Nuit en hôtel à deux pas de la vieille ville en nuit et petit déjeuner (dîner libre).

Jour 02 : Promontoire du Gargano

Transfert au pied du promontoire du Gargano en train puis minibus.
Randonnée en surplomb au-dessus de la mer par la Baia delle Zagere et ses célèbres rochers jusqu’à la plage de Pugnochiuso.
Baignade possible
Transfert pour Monte San Angelo.
Nuit et repas en hôtel à Monte Sant ’Angelo.
4h de marche, +500m/-650m de dénivelée

Jour 03 : Abbaye de Sainte Marie de Pulsano.

Randonnée sur le chemin des pèlerins la "Via
Mickaelica" jusqu'à l'Abbaye de Santa Maria di Pulsano.
A l'aplomb d'une falaise de roche grise, l'abbaye semble être la sentinelle sur tout le golfe de Manfredonia.
Au retour, Visite de Monte Sant’Angelo avec son château et le sanctuaire de l’archange Michel.
6h de marche, +400m/-400m de dénivelée

Jour 04 : Randonnée sur le chemin des pèlerins jusqu'au Monte Sacro.

En partant du sanctuaire dédié à St-Michel Archange, nous suivrons la « Voie sacrée des Lombards » jusqu’au Monte Sacro et son abbaye bénédictine dédiée à la Sainte Trinité. En bordure de la Foresta Umbra l’itinéraire alterne les passages en zones boisée de chênes rouvres et verts et des zones dénudées, terre d'orchidées.
Nuit et repas du soir en agriturismo.
5h de marche, +350m/-500m de dénivelée

Jour 05 : Au coeur du Gargano.

En redécouvrant les chemins secrets des pèlerins de l’archange St-Michel, nous poursuivons notre traversée du Gargano parmi des chênes pubescents monumentaux, sentinelles des nombreuses « masserie » (grosses fermes) rencontrées sur le parcours.
Peu à peu, le paysage s’ouvre sur la mer et le bois cède la place aux terres cultivées et à l’olivier.
Repas du soir et nuit dans un agritourisme.
5h30 de marche, +300m/-500m de dénivelée

 

Jour 06 : Vieste, mer, plages et falaises

De l’agritourisme, le chemin descend doucement vers la mer.
Par un parcours très panoramique vous parviendrez à la mer.
Après la baignade, en suivant la plage au niveau du Pizzomunno, spectaculaire rocher blanc nous arrivons à Vieste.
Visite de Vieste, avec ses « trabucchi » (installations de pêche traditionnelle en bois de pin d'Alep) et sa magnifique cathédrale.
Repas du soir et nuit en hôtel dans la vieille ville de Vieste.
3h de marche, +150m ; - 300 m de dénivelée                     12 km

 

Jour 07 : Bari Paris

Transfert à l’aéroport après le petit-déjeuner - Vol pour la France.

N.B : Ce programme est donné à titre indicatif. L’itinéraire pourra être légèrement modifié en fonction des conditions climatiques ou d’aléas indépendants de notre volonté.
En cas de changement de catégorie d’hôtels, du fait de la défaillance de l’un de nos prestataires, vous en serez prévenus à l’avance. Ces changements ne donneront droit à aucune compensation financière.
 
 
 

 
 
INFORMATIONS TOURISTIQUES
HISTOIRE :
De part sa position géographique à l'extrême sud de l'Italie et proche des régions des Balkans, la Puglia a connu très tôt l'immigration de peuples balkaniques.
LA GRANDE GRÈCE : L'immigration de peuples grecs commence au 19e siècle av. J.-C. Elle se poursuit au 16e siècle av. J.-C. par l'invasion des Mycéniens. A la fin du 8e siècle, une population de Sparte et de Laconie fondent les villes de Gallipoli et de Tarente, qui devient vite la ville la plus importante de la Grande Grèce. La cohabitation avec les autochtones ne se fait pas sans heurts.
LES ROMAINS : Les romains envahissent à leur tour la région. La ville de Tarente devient romaine en 272 av. J.-C. En 304, l'annexion de toute la région est achevée. Les autochtones se latinisent et connaissent une très longue période de paix, entrecoupée, il est vrai, d'invasions de germains, goths et byzantins. De 568 à 590, les Lombards chassent les byzantins.
LES SARRASINS : Ce sont les Sarrasins qui s'installent à Tarente et Bari (devenu émirat de 847 à 871).
Bari devient florissant. Terre d'accueil et de mélange, il s'y côtoie des communautés romaines, germaines, byzantines et juives. Ainsi que les religions catholique, orthodoxe, israélite et musulmane.
LES NORMANDS : Le normand Robert Guiscard domine à son tour la région, à partir de 1071. Les cités côtières se développent, grâce au commerce avec Venise, Amalfi et l'Orient. Elles deviennent aussi un passage tout indiqué pour les croisades. C'est l'époque de la construction de grandes cathédrales romanes: Bari, Canosa, Siponto, Trani et le sanctuaire de Saint Michel.
 
LA PÉRIODE SOUABE (1229-1282) : Cette courte période connut l’âge d’or de la Puglia, avec le règne de Frédéric II, qui organisa la région, développa l'économie et favorisa les arts. La prédominance intellectuelle attira de nombreux artistes et savants à la cour de Frédéric II.
UN LONG SOMMEIL : Après un courte domination angevine (1282-1442), puis aragonaise (1442-1587), puis espagnole (1557-1707), l'influence des Puglia vint plutôt de Naples ou de Venise. C'est seulement à Lecce que le baroque trouva un accomplissement spécifique, qui lui valut le nom de baroque "leccese". La cathédrale en est un magnifique exemple.
Bientôt, les classes sociales aisées utilisèrent à leur tour cet art exubérant pour les grands palais de la ville. A partir de la très courte domination autrichienne (1701-1738), puis sous les Bourbons d’Espagne (1738-1860), les villes connaissent un lent mais inexorable déclin.
LA PUGLIA DEVENUE ITALIENNE : En 1860, la Puglia rejoignit la nation italienne, les villes de Bari ou Brindisi sont de grandes métropoles actives.
GÉOGRAPHIE :
Physiquement les Pouilles se divisent en quatre parties :
-" Le Promontoire du Gargano ", appelé " l’Eperon d'Italie ", qui forme le Golfe de Manfredonia ;
-" La Plaine du Tavoliere ", la plus grande de l'Italie Péninsulaire ;
- " Les reliefs des Murges et de la Terre de Bari ", qui dans la partie la plus élevée sont formés de pierres blanches qui leur donnent l'appellation de " Pouilles pierreuses ". La Murge la plus célèbre est celle des Trulli, avec de célèbres localités touristiques comme Fasano et Alberobello ;
-" La Plaine de la Péninsule Salentine ".
CLIMAT DES POUILLES :
Les Pouilles est la région la moins pluvieuse d'Italie, mais la neige tombe souvent sur les Murges ; l'été est long et chaud, en automne et en hiver des journées douces s'alternent avec des journées froides.
Climat méditerranéen tempéré sur la côte, les meilleures saisons sont le printemps et l'automne.
Pour consulter la météo : www.meteo.fr ou www.meteoconsult.fr
Températures moyennes :
Jan. Fév. Mars Avril Mai Juin Juillet Aout sept. Oct. Nov. Dec
12,1 13 14,7 17,7 22 26 28,4 28,5 25,3 20,9 17,1 13,7
BARI
Entourée de murailles, la vieille ville, le centre historique de Bari est très agréable à parcourir. Sur la piazza Mercantile, le palais du Sedile dei Nobili (1543) et la colonne de la justice ou "colonne infâme", rappellent que le pouvoir appartenait aux nobles de la ville. De nombreux passages en escaliers tortueux relient les ruelles.
La cathédrale di San Sabino, ou Duomo, fut reconstruite à la fin du XIIème siècle, après sa destruction par Guillaume le mauvais. Elle aurait pu paraître austère, mais elle est élégamment festonnée de frises, d'arcs et de corniches, qui lui donnent un aspect harmonieux.
Un mélange de styles fait cohabiter monstres et dragons. À l'intérieur, icône byzantine de la Madona Odegitria. Au musée de la cathédrale sont conservés de fabuleux parchemins, comme ce rouleau de 8m de long, reproduisant l'Exultet, la prière pascale. Il date du 11e siècle. Le diacre lisait le texte, face aux fidèles, en déroulant le parchemin, au dos duquel les fidèles regardaient les illustrations.
Basilique San Nicola : La construction de la basilique commença en 1087. Elle était destinée à abriter les reliques de San Nicola. Elle est de style roman, influencée par l'art local des Pouilles. On appelle ce style le roman apulien. Arceaux et fenêtres géminées donnent à sa façade une allure majestueuse. À l'intérieur, les 3 nefs sont assez sobres. Quelques tableaux ornent les absides latérales. Le remarquable trône épiscopal d'Elie, de 1105, reflète l'influence byzantine.
GARGANO
Le promontoire du Gargano est situé dans la région des Pouilles et est considéré par sa forme comme l'"éperon de l'Italie". Ce promontoire qui s'avance dans la mer Adriatique se constitue essentiellement d'un massif montagneux de roches calcaires. Une végétation abondante, une mer cristalline, des endroits magnifiques, des lieux de culte et des saveurs authentiques sont les éléments qui caractérisent le Gargano. Un petit bijou de la nature placé sous la protection de l'instauration du Parc National qui comprend également la Foresta (Forêt) Umbra, la réserve marine des îles de Tremiti et les lacs côtiers de Lesina et Varano.
C'est le plus grand parc national d'Italie et il détient une très vaste biodiversité de faune et de flore. De nombreux sentiers de la nature pour découvrir et admirer une végétation riche où beaucoup d'espèces d'animaux et d'oiseaux trouvent refuge. Le long de la côte, il existe un grand nombre de stations balnéaires pour passer des vacances avec la nature, la culture et la mer.
La porte d'entrée du Gargano est Manfredonia qui se situe sur le golfe qui porte le même nom, c'est une ville riche en monuments, en commençant par le Château Svevo Angioino Aragonese, fait par Manfred Ier de Sicile lorsque la ville a été fondée, qui abrite aujourd'hui le musée archéologique où l'on peut voir les stèles dauniennes (dalles funéraires sculptées datant entre VIII et le VI siècle avant JC).La ville dispose également de nombreux édifices religieux, comprenant la cathédrale de Manfredonia et l'Abbaye de San Leonardo à Lama Volara. Jusqu'à Vieste la côte devient encore plus rocheuse et spectaculaire avec une série de précipices, de falaises et de plages de sable blanc souvent accessibles seulement par voie maritime.
Nous arrivons alors à Mattinata, entourée par une étendue d'oliviers centenaires. Ici se trouve la première grande plage de sable facile d'accès. La ville, connue comme la «terre des Mandorli» (Amandes), est également considérée comme le "papillon blanc du Gargano", pour sa forme curieuse dessinée par l'ensemble des maisons blanches situées entre les collines.
Suit ensuite, la baie de Zagare, avec ses faraglioni (stacks), et Pugnochiuso une célèbre station balnéaire. Sur la pointe orientale de l'“éperon”, Vieste, le plus grand centre touristique du Gargano, où l'on peut admirer une mer inoubliable entre deux longues plages de sable blanc, et au-dessus sur un promontoire rocheux, un village rempli d'escaliers, de rues sinueuses, de maisons blanches et d'arcs.
Dans cette charmante ville qui était un siège épiscopale pendant de nombreuses années (entre 918 et 1817), il est important de visiter la cathédrale, de style roman de la région des Pouilles, le Château (ces deux bâtiments ont été restaurés par Frédéric II du Saint-Empire) et le monolithe appelé "Pizzomunno".
Haut de 25 mètres, le monolithe est érigé à l'entrée de la plage dite "du Château" et est considéré comme le symbole de Vieste.
Le long de la côte, vous pourrez admirer quelques trabucchi, d'anciennes installations de pêche en bois, composées d'une plateforme ancrée qui s'avance dans la mer et de longues antennes soutenant un grand réseau maillé.
Nous entrons ensuite dans la Foresta Umbra, le coeur vert du Gargano précieux. Enfin un petit tour dans les lieux de la foi avec Monte Sant'Angelo, le centre religieux le plus ancien et le plus important du Gargano, d'où partait La Via dei Longobardi, La Voie Sacrée des Lombards, qui allait d'Espagne jusqu'à Jérusalem et unifiait de nombreux sanctuaires. Non loin de Monte Sant'Angelo se trouve San Giovanni Rotondo, la ville où est situé le sanctuaire de Padre Pio, vénéré dans toute l’Italie.
 
ABBAZIA DI PULSANO
Sur un vaste plateau à 8km environ de Monte Sant’Angelo on aperçoit les ruines de l’abbaye de Sainte Marie de Pulsano édifiée en 591, sur l’emplacement d’un ancien temple païen. Il y a peu de témoignages historiques de l’Abbaye jusqu’au XIIème siècle, quand l’intervention de San Giovanni da Matera et sa congrégation la firent renaître de l’état d’abandon où elle avait sombré. A la fin du siècle suivant ce fut aux Célestins de continuer à prendre soin du monastère. Au 16ème siècle, le commandeur Ginnasi fit restaurer tous les bâtiments de l’abbaye qui furent malheureusement totalement détruits avec ses riches archives par le tremblement de terre de 1646.
Ce furent ensuite les Célestins de Manfredonia qui régirent Sainte-Marie de Pulsano, jusqu’à la promulgation des lois napoléonienne de 1806; de ce fait, l’église retourna dans le patrimoine régulier.
Pendant de nombreuses années, le complexe entier, devenu de propriété privé, fut abandonné et, malgré de nombreuses déprédations et réfections, on peut encore remarquer les solides murailles et l’entrée élégante du couvent. Celle-ci conduit à un portail finement décoré avec des motifs végétaux, et au delà, on rejoint un couloir qui nous mène à une seconde arche où la façade de l’église est divisé par une belle corniche transversale sous lequel s’ouvre un ample portail en plein cintre. A l’intérieur, à nef unique, on notera la charpente en voûte, la précieuse architrave qui surmonte la porte communicant avec les bâtiments du monastère, l’abside taillée dans la roche et l’autel baroque du 18ème siècle, enrichi (avant le vol sacrilège, de 1966) par le tableau de la Vierge de Pulsano, oeuvre de l’école byzantine-italienne, dite des « Ritardati », qui leurissait dans les Pouilles aux XII et XIII èmes siècles.
Après une longue période d’abandon et de spoliations, l’Abbaye de Pulsano reprend vie en 1997, avec l’installation d’une communauté monastique « bi-rituelle » (latine et byzantine) liée aux diocèses de Manfredonia-Vieste et de Piana dei Albanesi (Sicile).
Actuellement, après de nombreuses interventions de consolidations et architecturales, le complexe abbatiale est doté d’une structure d’accueil pouvant accueillir de petits groupes et organise, parmi de nombreuses activités, des cours d’iconographie.
Attention : en cas d'insuffisance de participants, nous pouvons être amenés à annuler un séjour jusqu'à 3 semaines avant le départ. Si vous vous rendez en train au départ de la randonnée, évitez certains tarifs non modifiables / non remboursables type Prem's tant que le départ n'est pas assuré.
 
ADRESSES UTILES :
Office National du Tourisme Italien (ENIT) :
23, rue de la Paix 75002 PARIS
Tel : 01 42 66 66 68 Fax : 01 47 42 19 74
Email : enit.parigi@wanadoo.fr,
Sites : http://www.enit.it
Assessorato Regionale al turismo
CORSO SONNINO, 177 (CAP: 70123)
Tél : (+39) 0805401111 Fax: (+39) 0805404784
Site: www.pugliaturismo.com
A.P.T. (Azienda di Promozione Turistica)
PIAZZA MORO, 33/A (CAP: 70122)
Tél : (+39) 0805242361 Fax: (+39) 0805242329
E-mail: aptbari@pugliaturismo.com
 

Une question sur ce séjour ?

A l’aéroport de Bari.

 

De Paris et des principales villes de province (avec supplément). Si vos horaires sont différents (départ différé, départ de province, etc…), nous vous conseillons de prendre une navette pour rejoindre l’hôtel et nous vous indiquerons le numéro de l’accompagnateur pour retrouver le groupe. Idem pour le retour.

 

BUS ENTRE L’AÉROPORT ET LE CENTRE VILLE DE BARI : Bus Tempesta / Stazione FS (gare centrale), 4 € le billet. L’hôtel se trouve proche de la gare centrale.

http://www.autoservizitempesta.it/orari.php

 

OU TRAIN ENTRE L’AÉROPORT ET LE CENTRE VILLE DE BARI : ferrovie del Nord Barese, 5 € le billet

http://www.aeroportidipuglia.it/it/web/10181/treni3

 

FORMALITÉ : carte d’identité ou passeport en cours de validité.

 

N.B: Les horaires sont variables et disponibles 1 semaine avant le départ. Votre convocation vous sera donc envoyée environ 8 jours avant le départ.

 

Le dernier jour à l'aéroport de Bari.

 

Hébergements avant ou après la randonnée : Nous contacter

 
 

Carte d’identité ou passeport en cours de validité.

Facile à moyen
Niveau 1 à 2 sur une échelle de 5.
Marcheurs épicuriens à contemplatifs.
3 à 6h00 de marche par jour. Faible dénivelée
 
 

Hôtels *** (en chambre de 2 à 3 personnes) en agroturismo
 
 

Uniquement les affaires de la journée
 
 

De 5 à 15 personnes.
 
 

Accompagnateur en montagne diplômé.
 
 

Vous trouverez cet équipement dans les magasins de notre partenaire :

www.auvieuxcampeur.fr

 (à adapter selon la saison)

 

-Un petit sac à dos de 30 litres minimum pour le pique-nique et les affaires de la journée

-Une paire de chaussures de marche "moyenne montagne" (attention aux chaussures neuves)

-Un pantalon solide

-Un pull chaud et léger

-Chemises, chaussettes et sous-vêtements de rechange, chaussettes de laine ou coton

-Un vêtement de pluie imperméable

-Des chaussures légères pour le soir

-Lunettes, crème et chapeau pour le soleil

-Un short

-Maillot et serviette de bain

-Une casquette avec visière pour se protéger du soleil

-Une gourde (minimum 1 litre), assiette, gobelet, couverts et canif pour les pique-niques

-Une petite pharmacie individuelle (sparadrap, double peau, éosine, alcool, etc.)

1 lampe de poche, du papier hygiénique, des jumelles si vous en possédez, votre appareil photo 

–et pourquoi pas un bon roman.

 

N.B: Vos affaires personnelles transportées devront être contenues dans UN SEUL BAGAGE (de préférence sac à dos ou sac de voyage) n'excédant pas 15kg.

Un supplément de 4 euros par étape (à régler directement sur place) pourra être demandé par le transporteur aux personnes qui se présenteront au départ avec un sac excédant 15kg.

L’excédent de poids sera placé dans un sac individuel ferme fourni par le transporteur.

Une question sur ce séjour ?

DATES ET PRIX

Dates : du Dimanche au Samedi

Prix de Paris

Du 17 au 23 février 2019

1195 €

Du 24 février au 02 mars 2019

1195 €

Du 03 au 09 mars 2019

1195 €

Du 10 au 11 mars 2019

1195 €

Du 17 au 23 mars 2019

1195 €

Du 24 au 30 mars 2019

1195 €

Du 31 mars au 06 avril 2019

1195 €

Du 07 au 13 avril 2019

1195 €

Du 14 au 20 avril 2019

1195 €

Du 21 au 27 avril 2019

1195 €

Du 28 avril au 04 mai 2019

1195 €

Du 05 au 11 mai 2019

1195 €

Du 12 au 18 mai 2019

1195 €

Du 19 au 25 mai 2019

1195 €

Du 26 mai au 01 juin 2019

1195 €

Du 02 au 08 juin 2019

1195 €

Du 09 au 15 juin 2019

1195 €

Du 16 au 22 juin 2019

1195 €

Du 23 au 29 juin 2019

1195 €

Du 30 juin au 06 juillet 2019

1195 €

Du 25 au 31 août 2019

1195 €

Du 01 au 07 septembre 2019

1195 €

Du 08 au 14 septembre 2019

1195 €

Du 15 au 21 septembre 2019

1195 €

Du 22 au 28 septembre 2019

1195 €

Du 29 sept au 05 octobre 2019

1195 €

Du 06 au 12 octobre 2019

1195 €

Du 13 au 19 octobre 2019

1195 €

Du 20 au 26 octobre 2019

1195 €

Du 27 oct au 02 novembre 2019

1195 €

Du 03 au 09 novembre 2019

1195 €

 

Prix sans le vol : 895 €/personne

Supplément chambre individuelle : 180 euros

 

LE PRIX COMPREND

- Le vol aller-retour Paris / Bari / Paris + les taxes aériennes (si option vol choisie)

- L'encadrement par un accompagnateur en montagne

- L'hébergement en demi-pension, sauf les repas du Jour 01 et 07 et le dîner du jour 01 (vins et boissons non comprises)

- Les pique nique à midi du jour 02 au jour 06

- Les transferts prévus au programme (sauf la navette entre l'aéroport et le centre de Bari)

- Les visites prévues au programme

 

 
 
 

LE PRIX NE COMPREND PAS

- les vols selon option

- le déjeuner du jour 01 et 07 ; le dîner du jour 6

- la navette entre l'aéroport et le centre de Bari

- les taxes de séjour à payer sur place (1€ la nuit)

- les boissons et dépenses personnelles

- l'équipement individuel

- l'assurance multirisques 3.9%

- d'une manière générale, tout ce qui n'est pas mentionné dans le prix comprend

 

 

Attention : en cas d'insuffisance de participants, nous pouvons être amenés à annuler un séjour jusqu'à 3 semaines avant le départ. Si vous vous rendez en train au départ de la randonnée, évitez certains tarifs non modifiables / non remboursables type Prem's tant que le départ n'est pas assuré.

 

 

ATTENTION : selon les périodes et des évènements imprévus, certains sites payants peuvent être fermés lors de votre passage. Votre guide vous proposera alors des visites alternatives. Aucun remboursement ou compensation financière ne saurait être dû, les entrées pour les visites payantes n’étant pas incluses dans le prix.

 

Une question sur ce séjour ?
Séjours associés

Rando à pied

Itinérant en boucleA partir de : 760 €Durée : 7 jours

Ile d'Elbe

Italie

Rando à pied

En étoileA partir de : 735 €Durée : 7 jours

Cinque Terre

Italie

Rando à pied

Itinérant en linéaireA partir de : 665 €Durée : 7 jours
Disponibilités du séjour
Du 25/08/2019 au 31/08/2019
895,00 € (Fermé)
Du 01/09/2019 au 07/09/2019
895,00 € (Fermé)
Du 08/09/2019 au 14/09/2019
895,00 € (Confirmé) | 2 place(s) dispo
Du 15/09/2019 au 21/09/2019
895,00 € (Fermé)
Du 22/09/2019 au 28/09/2019
895,00 € (Confirmé) | 8 place(s) dispo
Du 29/09/2019 au 05/10/2019
895,00 € (En cours)
Du 06/10/2019 au 12/10/2019
895,00 € (Confirmé) | 3 place(s) dispo
Du 13/10/2019 au 19/10/2019
895,00 € (En cours)
Du 20/10/2019 au 26/10/2019
895,00 € (En cours)
Du 27/10/2019 au 02/11/2019
895,00 € (En cours)
Du 03/11/2019 au 09/11/2019
895,00 € (En cours)
Newsletter

Suivez espace-évasion sur les réseaux sociaux

Les Pouilles, Gargano Rando & Visites | rando à pied - Espace Evasion