Espace evasion

Ouadane - Chinguetti

Séjour trekking - Mauritanie - Accompagné

Code voyage : VOYOUCH
En bref
Randonnée Chameliere itinérante de 8 jours/7 nuits.
Hébergement sous tente nomade, ou à la "belle étoile".
Paysages variés d'oued, de dunes, d'oasis, ... et d'émouvantes cités historiques.
Notamment Chinguetti célèbre autrefois pour son commerce et ses savants astronomes.

Trekking

Itinérant
Prix (à partir de) :
1095 €
Durée :
8 jours
Mode :
Accompagné
Prochain départ :
07/12/2019
NIVEAU PHYSIQUE
CONFORT

Séjour réalisable en :

janv fev mar avr mai juin juil aout sept oct nov dec

Le désert du Petit Prince existe, avec ses étoiles et ses mystères, nous l'avons rencontré quelque part en Mauritanie, entre Ouadane, Chinguetti ... Depuis, grâce à des relations très étroites avec ce pays, la Mauritanie est devenue la spécialité, la destination amie et fétiche.

Ouadane et Chinguetti constituent deux villes historiques exceptionnelles, mythiques. Cités caravanières en plein cœur du désert, ces deux villes fières au patrimoine pourtant modeste - une mosquée et des maisons de pierre d'architecture simple - ces cités qui ont su conserver dans leurs bibliothèques des livres anciens, la mémoire de ce passé glorieux, plonge pourtant aujourd'hui inexorablement dans l'oubli et l'abandon... Au départ de Ouadane, perchée sur son noir rocher, dominant un fleuve de palmiers, nous nous mettrons en marche au rythme des nomades.

À travers des paysages étonnamment variés, changeants, surprenants, nous atteindrons Chinguetti, septième ville de l'islam, cité célèbre autrefois pour son commerce et ses savants astronomes.

Une question sur ce séjour ?

Programme

Jour 01 : Vol France - Atar.

Vol France Atar.
Accueil par votre accompagnateur mauritanien à l'aéroportaprès les formalités d'entrée.
Transfert en véhicule 4 x 4 jusqu'à Ouadane, sur piste (3h de route), par la passe de Nouatil.
En fin d'après-midi, arrivée à l'oasis de Ouadane.
Nuit en auberge.

Jour 02 : Ouadane - Tanouchert

Visite des ruines de la vieille de Ouadane et des jardins.
Après le déjeuner, départ en véhicule tout terrain à travers un immense plateau de sable ocre jusqu'à la petite oasis de Tanouchert ou la culture des dattes constitue la principale source de revenu des familles du lieu.
Rencontre avec l'équipe chameliére.
Bivouac.
Temps de marche : 3 h. Temps de transfert : 1 h 30.

Jour 03 : Tanouchert

Au petit matin la caravane s'organise puis s'ébranle vers le sud ouest, nous quittons les dunes blanche bordant l'oasis pour la passe de Legueneïba et la montagne de Herrour. Nous rejoignons l'oued Rghewiya que nous suivons toute la journée, entre tamaris épars et sable nous y établirons notre campement sous la voute céleste.
Temps de marche : 4 à 5 h.

Jour 04 : R'Ghwiya

L'oued de R'Ghwiya s'estompe, nous aurons préalablement traversé une forêt (accacias, sbot, euphorbe, ...). Nous dressons notre campement à Elb Teyjert.
Temps de marche : 4 h à 5 h
 

Jour 05 : Touchatt

Nous continuons par l'oued Touchatt, déjeuner à Lhreythatt un oued arboré ou l'eau coule pendant l'hivernage puis nous continuons dans les belles dunes ocre de Mezrougatte. Bivouac.
Temps de marche : 5 à 6 h.

Jour 06 :

Les ergs se succèdent, les dunes dorées apparaissent, nous atteignons l'oued de Lemrivique puis en direction du grand Erg de Ouarane, nous nous acheminons vers les hautes dunes ocres et rondes.
Campement à Lemghaligh.
Temps de marche : 5 à 6 h.

Jour 07 : Chinguetti

A pied le long de l'oued de Chinguetti jusqu'à la vieille ville, où nous arrivons dans l'après-midi.
Découverte de la partie ancienne de la ville, et d'une des bibliothèques de Chinguetti comportant des manuscrits du XIIIéme siècle. Installation à l'auberge à Chinguetti.
Dîner.
Temps de marche : 4 h. Temps de transfert : 2 h.

Jour 08 : Chinguetti - Atar - France

Transfert à l'aéroport. Vol retour pour la France.
Temps de transfert : 1 h.
.

Possibilité d'enchaîner deux randonnées de 8 jours en Mauritanie parmi les suivantes : Ouadane-Chinguetti Canyons et Oasis de l'Adrar

Prix au départ de Paris en vol charter, 15 jours à partir de : 1495 €

 

 

 
CLIMAT
Désertique, très sec, pluies rarissimes, forts écarts de température entre le jour et la nuit: de décembre à février, températures de 20 à 30° dans la journée, 5 à 15° la nuit ; en octobre, novembre, mars et avril, de 25 à 35° la journée (parfois plus), 15 à 25° la nuit.
 
VACCINS OBLIGATOIRES
Aucun vaccin n'est nécessaire pour les circuits de l'Adrar.
 
DÉCALAGE HORAIRE 1 h de moins en hiver
 
CHANGE  
La monnaie locale, l'Ouguiya, n'est pas une monnaie convertible. Il vous suffira donc d'emporter des billets de 5, 10, 20 et 50 € que vous pourrez changer selon vos besoins à votre arrivée à l'aéroport d'Atar ou au bureau de change en ville. 1 € = 437,4 Ouguiyas (UOM) au 12/03/2018
 
INDICATIF TÉLÉPHONIQUE 00 222
 
SÉCURITÉ
Les autorités mauritaniennes ont renforcé considérablement la sécurité en Adrar :
- par une présence militaire (mauritanienne et française) consolidée, mais discrète.
- par une amélioration du réseau téléphonique et des liaisons radios
- par une veille permanente des autorités locales.
- Toute la zone rouge à l'Est du pays sur la carte du site Conseils aux Voyageurs a été déclarée par l'état mauritanien zone Interdite, et est occupé par des bases militaires quadrillant la région.
Ainsi, ce rideau de fer, à plus de 500km des zones de trek, protège efficacement le pays de toute incursion terroriste.

Cette sécurité retrouvée est largement confortée par une vigilance globale de toute la population de l'Adrar, qui manifeste une bienveillance totale au tourisme, et donc un accueil sans pareil au visiteur. C'est cette population, très hostile aux terroristes, qui est au fond la meilleure protection de la Mauritanie pour les visiteurs.
Témoin de cette sécurité retrouvée, le vol charter Paris-Atar est remis en place, le site "Conseils aux voyageurs a modifié son avis et ne déconseille plus formellement la destination, et toutes les agences de trek reprogramment la Mauritanie.
 
 
REPÈRES GÉOGRAPHIQUES
 
LE PAYS
La population de la Mauritanie est estimée à près de 4,3 millions d'habitants en 2018

Superficie : 1 030 700 km2.

La densité de population est de 3,78 habitants au km2, ce qui prouve le caractère désertique du pays.

Capitale politique et administrative : Nouakchott (" le puits aux coquillages ", en Arabe) compte environ 900 000 habitants. C'est une ville en pleine urbanisation qui sait néanmoins garder son caractère traditionnel.

Capitale économique : Nouadhibou (" le puits du chacal "). Elle est située à 500 km au nord de Nouakchott. Cité vouée à la pêche industrielle età l'export tion de minerai de fer. La langue : La langue officielle est l'Arabe. Néanmoins, 80 % du travail administratif se fait en français.

Le relief : La côte mauritanienne est rectiligne et inhospitalière. Le sable est omniprésent et avance vers le nord d'une dizaine de mètres par an, ensevelissant des joyaux comme l'ancienne ville de Chinguetti. À l'est de Ouadane, le désert s'étend jusqu'à la frontière malienne et au-delà ... jusqu'à la mer Rouge. Nous sommes au point de départ du plus grand désert du monde, le Sahara. Ici, il n'y a aucune trace de vie humaine et les voyages ne se comptent plus en kilomètres mais en semaines, en mois voire en années. Outre le sable, le centre et le nord du pays offrent un paysage rocheux. Les falaises tabulaires et les canyons de l'Adrar font penser à la surface lunaire.
Le point culminant du pays est le Kédiat d'Idjil (915 mètres) et se situe dans la région de Zérouate. Enfin, les nombreuses palmeraies, dont les principales sont celles de Kiffa, Tidjikja et de l'Adrar font le charme de la Mauritanie.
Elles se situent sur un point d'eau, là où naguère, on découvrait un lac.

Le fleuve Sénégal forme la frontière sud du pays avec le pays du même nom. Ce fleuve mesure 1700 Km. Il prend sa source en Guinée et se jette dans l'océan Atlantique. Comme le Nil, en Egypte, il fertilise toute la vallée lors de ses crues annuelles, de juin à octobre. Cette région est nommée " le grenier de la Mauritanie ".
CLIMAT Il est toujours très difficile de donner des précisions sur les températures exactes. Le "froid" nocturne commence à être sensible vers fin novembre et s'estompe à partir de la mi-février. Dans le désert, l'atmosphère est très sèche, on ne transpire pas ou très peu, ce qui fait que l'on a l'impression de ne pas se salir, ce qui est en partie vrai. En plein hiver, il n'est pas rare que la température soit voisine, parfois même inférieure à 5 °. La sensation de froid est augmentée par l'amplitude importante des températures entre le moment où le soleil brille encore et une heure plus tard lorsque la nuit est tombée laissant la place à un ciel clair et étoilé. L'atmosphère est généralement plus lumineuse et limpide en octobre et novembre, époque également privilégiée pour l'état des pâturages et des points d'eau après les orages de l'été. En résumé : De décembre à février : 20 à 30 ° dans la journée et 5 à 15 ° la nuit. Octobre, novembre, mars et avril : de 25 ° à 35 ° (parfois plus) dans la journée et 15 à 25 °la nuit.
 
PROBLÈMES ENVIRONNEMENTAUX
L'eau :
Elle n'est pas absente, mais demande parfois quelques efforts pour la puiser. Il convient donc de l'économiser par sagesse et responsabilité (surtout pour la toilette...). Cette eau n'a pas toujours un bel aspect et a quelquefois un goût particulier propre à chaque point d'eau. Nous vous conseillons d'emporter des pastilles purifiantes Micropur pour désinfecter l'eau mais aussi une petite bouteille "d'antésite " qui pourra parfumer agréablement votre eau. -Boire au moins deux litres d'eau par jour. On découvre toujours trop tard une déshydratation. Les tendinites ont souvent pour origine une insuffisance d'hydratation.
 
 
REPÈRES ÉCONOMIQUES
 
PRINCIPALES ACTIVITÉS DU PAYS
Données
Valeurs
Produit intérieur brut
4,635 $ milliards (2016)
Produit intérieur brut par habitant
1078 dollars US (2016)
Taux de croissance
2,0% (2016)
Taux d'inflation
2,1 % (2017)
Main d'œuvre par secteurs
Agriculture * : 40,3 %
Industrie : 9,5 %
Services : 50,2 %
Taux de chomage
10,2 % (OIT, 2017)
Dette extérieure
4,904 milliards $ (26 May 2016 est.)
Indice de développement humain
0,51 (2016)
Population sous le seuil de pauvreté
40,5 (2008)

* La culture des céréales (sorgho, mil, maïs en petite quantité) constitue la principale activité agricole. Mais l'emprise du désert sur les terres arables croit de jour en jour et ne reste guère que 1 % du territoire cultivé. Il faut noter également l'essor des cultures maraîchères dans les palmeraies en hiver (carottes, navets, salades, tomates). Enfin, l'élevage reste une activité importante pour les mauritaniens (élevage de dromadaires, bovins, moutons, chèvres, etc.). Les éleveurs sont principalement des nomades qui transhument à travers le pays en fonction du climat.
 
 
REPÈRES CULTURELS
 
POINTS D'HISTOIRE
La préhistoire
Les premières traces humaines en Mauritanie remontent à 600 000 ans. Les premiers peuples s'installèrent près des oueds, au nord du pays. Différentes civilisations se sont succédées jusqu'au début de l'ère chrétienne, découvrant tour à tour, le feu, la fabrication des outils pour la chasse. (Bifaces, lames, grattoirs, etc.). L'époque néolithique (- 8000 ans) reste la plus connue car elle nous a laissé des traces de toutes sortes, particulièrement dans l'Adrar : peintures rupestres représentant des scènes de chasse à l'antilope, au rhinocéros, aux girafes ; outils de chasse et de pêche très affinés (pointes de flèches, etc.). L'homme du néolithique s'étend à toute la Mauritanie, se sédentarise près des zones fertiles (nombreux lacs, autour du fleuve Sénégal, côte atlantique), domestique les animaux et cultive les sols. Il invente et développe en outre l'industrie de la céramique.

Au début de l'ère chrétienne, le Sahara devient une route commerciale entre l'Europe et l'Afrique. Les richesses qui y transitent, favorisent, le développement des oasis qui deviennent des " ports du désert ".

Les almoravides
Au XIe s, un homme, Yahya ben Ibrahim al-Agladi, tente, non sans force, de convertir le peuple mauritanien à l'Islam, au retour d'un voyage à la Mecque. Il fonde un monastère islamique sur une île située au large du pays qu'il baptise " al-Mourabitin ", ce qui donnera " almovaride ".
Les Almovarides sont à l'origine de la guerre sainte " Jihad " qui visait à convertir les royaumes d'Afrique à l'Islam. Cette guerre dure près d'un siècle.
 
La colonisation française
C'est au XIXe s, alors que les émirats règnent sur l'ensemble du territoire que les Français, installés depuis le XVIIe s au Sénégal, vont éprouver le désir de contrôler le commerce de la gomme arabique utile à l'industrie pharmaceutique européenne. Ils cherchent également à constituer un bloc homogène en Afrique de l'ouest - l'AOF - qui soit en relation avec leurs possessions du Maghreb. La Mauritanie passera du statut de protectorat à celui de colonie en 1920. La ville d'Atar fut, ente 1908 et 1960 la plus importante base de l'armée française. Le 28 novembre 1958, la République Islamique de Mauritanie est proclamée et donne une autonomie au pays jusqu'au 28 novembre 1960, date à laquelle la Mauritanie acquiert son indépendance.
 
PEUPLES, ETHNIES ET LANGUES
Les Maures occupent les 9/10 du pays et représentent environ les 2/3 de la population. L'ensemble social « maure » ne se rattache pas tant à une spécificité ethnique qu'à un ensemble culturel caractérisé par la langue, le hassanya (dialecte arabe), et par ses origines nomades arabo-berbères. Ils rassemblent différentes tribus : les Hassanes, tribus nobles et guerrières d'origines ; les tribus maraboutiques (Tolbas ou Mrabtin); les Mallemins, forgerons; les Iguiawen, griots, musiciens et poètes; les Némadis, chasseurs d'antilopes de l'est; les Imraguen, pêcheurs noirs de la côte atlantique. Les Mauritaniens d'origine négro-africaine dominent, en terme de population, dans les régions du sud, le long de la vallée du fleuve Sénégal. Les ethnies sont les mêmes que de l'autre côté de la frontière, au Sénégal ou au Mali. Les Haal Pularen constituent le groupe le plus largement représenté, il comprend les Toucouleurs et les Peuls. Les Soninké, également surnommés les Sarakolé, s'y trouvent aussi en assez grand nombre. Puis viennent les Wolofs.
 
RELIGIONS
Religion en Mauritanie : Islam en Mauritanie (>99%), Christianisme en Mauritanie(<1%).
Très ancienne terre d'islam, comme en témoignent les milliers de manuscrits conservés dans les bibliothèques de Chinguetti, Ouadane ou Oualata, la Mauritanie est musulmane à près de 100 %.

Cette foi qui imprègne très fortement la société et la culture du pays est affirmée par la Constitution qui en fait la religion d'État. Les Mauritaniens sont sunnites et se réclament pour la plupart de l'école de jurisprudence malékite, l'une des quatre écoles du sunnisme.
Beaucoup de musulmans appartiennent aussi à des confréries religieuses. Les plus représentées en Mauritanie sont la Qadiriyya et la Tidjaniyya.
Les non-musulmans sont pour la plupart des étrangers, généralement des catholiques qui disposent de plusieurs lieux de culte dans le pays, à Nouakchott (cathédrale) et à Nouadhibou notamment. En revanche les protestants et les juifs - très peu nombreux - n'ont ni temple ni synagogue.
 
ART
La musique
La Mauritanie compte quelques instruments traditionnels : le tidinit (sorte de guitare), joué uniquement par les hommes. Le t'bol : tambour utilisé lors des fêtes. À l'époque, il servait à faire passer des messages. L'ardine (sorte de harpe à 10 cordes), joué uniquement par les femmes.
CUISINE / NOURRITURE La nourriture : Compte tenu du climat et de la localisation, il est rarement possible de se procurer des légumes et des fruits en quantité. Les menus sont donc évidemment simples, très proches de ceux consommés par les sahariens, car c'est le type de nourriture qui s'adapte le mieux au climat et à la vie itinérante. Vous pourrez, si vous le souhaitez (et nous vous le conseillons), compléter par quelques aliments énergétiques apportés de France dans vos bagages. Par exemple : quelques barres de céréales, du fromage emballé, quelques fruits secs...
 
 
UN COMPORTEMENT RESPONSABLE
 
US ET COUTUMES Le thé
Le respect des traditions et des coutumes constitue le code de courtoisie du touriste. La première épreuve à laquelle tout visiteur est soumis est le cérémonial du thé. L'usage généralisé du thé vers 1925, a modifié profondément le milieu saharien. Comme l'alcool en Europe, c'est le symbole des relations sociales. L'usage du thé rompt la monotonie des jours, c'est devenu un besoin, une drogue. Concentré et très sucré, c'est aussi la boisson tonique et remontante. La préparation en est minutieuse, les ustensiles immuables : une bouilloire, deux théïres et de petits verres.
Le thé a ses rites, les ignorer, c'est risquer de froisser son hôte. Les invités se voient proposer trois verres. Une règle cependant : Si vous accepter le premier thé (le plus fort), vous ne pouvez pas refuser les deux autres. Vous pouvez refuser le premier thé et accepter le second (moins fort) alors vous ne pouvez pas refuser le troisième. Vous pouvez n'accepter que le troisième (le plus léger) pour raison de santé par exemple.
SAVOIR VIVRE (DONT PRISE PHOTOS) Conditions de participation et de vie :
Ce type de séjour en Mauritanie s'adresse à des personnes, prêtes à s'adapter à une autre culture, et désirant privilégier les rencontres, les échanges, dans un dépaysement total. On ne peut pas vouloir vivre fortement quelque chose de " différent " et conserver tous les avantages de sa vie habituelle. On doit savoir accepter des conditions de vie en plein air, avec un confort et des conditions d'hygiène rudimentaires (se contenter d'une toilette très sommaire pendant plusieurs jours : une douche dans le désert, au-delà du fait que ce n'est pas envisageable, aurait quelque chose de très inconvenant dans un milieu où l'eau manque dramatiquement) ; une nourriture simple (nous rappelons que l'importation d'alcool est strictement interdite). Et surtout avoir pleinement conscience de vivre quelques jours dans un isolement total, sans téléphone, parfois à plusieurs jours du premier village.
Pour le bon déroulement de votre randonnée, nous avons fait le maximum mais bien vivre le voyage dépend surtout de vous-même, de l'atmosphère de cordialité que vous saurez faire régner entre vous et les hommes du désert dont la bonne volonté, la joie de vivre et l'enthousiasme vous seront précieux. Pour cela, il est nécessaire de faire preuve de compréhension, d'acceptation des réalités locales et d'esprit de groupe donc d'avoir un minimum de sens d'adaptation.
 
 
 

Une question sur ce séjour ?
Jour 01 : Vol France - Atar.

Vol France Atar.
Accueil par votre accompagnateur mauritanien à l'aéroportaprès les formalités d'entrée.
Transfert en véhicule 4 x 4 jusqu'à Ouadane, sur piste (3h de route), par la passe de Nouatil.
En fin d'après-midi, arrivée à l'oasis de Ouadane.
Nuit en auberge.

Jour 02 : Ouadane - Tanouchert

Visite des ruines de la vieille de Ouadane et des jardins.
Après le déjeuner, départ en véhicule tout terrain à travers un immense plateau de sable ocre jusqu'à la petite oasis de Tanouchert ou la culture des dattes constitue la principale source de revenu des familles du lieu.
Rencontre avec l'équipe chameliére.
Bivouac.
Temps de marche : 3 h. Temps de transfert : 1 h 30.

Jour 03 : Tanouchert

Au petit matin la caravane s'organise puis s'ébranle vers le sud ouest, nous quittons les dunes blanche bordant l'oasis pour la passe de Legueneïba et la montagne de Herrour. Nous rejoignons l'oued Rghewiya que nous suivons toute la journée, entre tamaris épars et sable nous y établirons notre campement sous la voute céleste.
Temps de marche : 4 à 5 h.

Jour 04 : R'Ghwiya

L'oued de R'Ghwiya s'estompe, nous aurons préalablement traversé une forêt (accacias, sbot, euphorbe, ...). Nous dressons notre campement à Elb Teyjert.
Temps de marche : 4 h à 5 h
 

Jour 05 : Touchatt

Nous continuons par l'oued Touchatt, déjeuner à Lhreythatt un oued arboré ou l'eau coule pendant l'hivernage puis nous continuons dans les belles dunes ocre de Mezrougatte. Bivouac.
Temps de marche : 5 à 6 h.

Jour 06 :

Les ergs se succèdent, les dunes dorées apparaissent, nous atteignons l'oued de Lemrivique puis en direction du grand Erg de Ouarane, nous nous acheminons vers les hautes dunes ocres et rondes.
Campement à Lemghaligh.
Temps de marche : 5 à 6 h.

Jour 07 : Chinguetti

A pied le long de l'oued de Chinguetti jusqu'à la vieille ville, où nous arrivons dans l'après-midi.
Découverte de la partie ancienne de la ville, et d'une des bibliothèques de Chinguetti comportant des manuscrits du XIIIéme siècle. Installation à l'auberge à Chinguetti.
Dîner.
Temps de marche : 4 h. Temps de transfert : 2 h.

Jour 08 : Chinguetti - Atar - France

Transfert à l'aéroport. Vol retour pour la France.
Temps de transfert : 1 h.
.

Possibilité d'enchaîner deux randonnées de 8 jours en Mauritanie parmi les suivantes : Ouadane-Chinguetti Canyons et Oasis de l'Adrar

Prix au départ de Paris en vol charter, 15 jours à partir de : 1495 €

 

 

 
CLIMAT
Désertique, très sec, pluies rarissimes, forts écarts de température entre le jour et la nuit: de décembre à février, températures de 20 à 30° dans la journée, 5 à 15° la nuit ; en octobre, novembre, mars et avril, de 25 à 35° la journée (parfois plus), 15 à 25° la nuit.
 
VACCINS OBLIGATOIRES
Aucun vaccin n'est nécessaire pour les circuits de l'Adrar.
 
DÉCALAGE HORAIRE 1 h de moins en hiver
 
CHANGE  
La monnaie locale, l'Ouguiya, n'est pas une monnaie convertible. Il vous suffira donc d'emporter des billets de 5, 10, 20 et 50 € que vous pourrez changer selon vos besoins à votre arrivée à l'aéroport d'Atar ou au bureau de change en ville. 1 € = 437,4 Ouguiyas (UOM) au 12/03/2018
 
INDICATIF TÉLÉPHONIQUE 00 222
 
SÉCURITÉ
Les autorités mauritaniennes ont renforcé considérablement la sécurité en Adrar :
- par une présence militaire (mauritanienne et française) consolidée, mais discrète.
- par une amélioration du réseau téléphonique et des liaisons radios
- par une veille permanente des autorités locales.
- Toute la zone rouge à l'Est du pays sur la carte du site Conseils aux Voyageurs a été déclarée par l'état mauritanien zone Interdite, et est occupé par des bases militaires quadrillant la région.
Ainsi, ce rideau de fer, à plus de 500km des zones de trek, protège efficacement le pays de toute incursion terroriste.

Cette sécurité retrouvée est largement confortée par une vigilance globale de toute la population de l'Adrar, qui manifeste une bienveillance totale au tourisme, et donc un accueil sans pareil au visiteur. C'est cette population, très hostile aux terroristes, qui est au fond la meilleure protection de la Mauritanie pour les visiteurs.
Témoin de cette sécurité retrouvée, le vol charter Paris-Atar est remis en place, le site "Conseils aux voyageurs a modifié son avis et ne déconseille plus formellement la destination, et toutes les agences de trek reprogramment la Mauritanie.
 
 
REPÈRES GÉOGRAPHIQUES
 
LE PAYS
La population de la Mauritanie est estimée à près de 4,3 millions d'habitants en 2018

Superficie : 1 030 700 km2.

La densité de population est de 3,78 habitants au km2, ce qui prouve le caractère désertique du pays.

Capitale politique et administrative : Nouakchott (" le puits aux coquillages ", en Arabe) compte environ 900 000 habitants. C'est une ville en pleine urbanisation qui sait néanmoins garder son caractère traditionnel.

Capitale économique : Nouadhibou (" le puits du chacal "). Elle est située à 500 km au nord de Nouakchott. Cité vouée à la pêche industrielle età l'export tion de minerai de fer. La langue : La langue officielle est l'Arabe. Néanmoins, 80 % du travail administratif se fait en français.

Le relief : La côte mauritanienne est rectiligne et inhospitalière. Le sable est omniprésent et avance vers le nord d'une dizaine de mètres par an, ensevelissant des joyaux comme l'ancienne ville de Chinguetti. À l'est de Ouadane, le désert s'étend jusqu'à la frontière malienne et au-delà ... jusqu'à la mer Rouge. Nous sommes au point de départ du plus grand désert du monde, le Sahara. Ici, il n'y a aucune trace de vie humaine et les voyages ne se comptent plus en kilomètres mais en semaines, en mois voire en années. Outre le sable, le centre et le nord du pays offrent un paysage rocheux. Les falaises tabulaires et les canyons de l'Adrar font penser à la surface lunaire.
Le point culminant du pays est le Kédiat d'Idjil (915 mètres) et se situe dans la région de Zérouate. Enfin, les nombreuses palmeraies, dont les principales sont celles de Kiffa, Tidjikja et de l'Adrar font le charme de la Mauritanie.
Elles se situent sur un point d'eau, là où naguère, on découvrait un lac.

Le fleuve Sénégal forme la frontière sud du pays avec le pays du même nom. Ce fleuve mesure 1700 Km. Il prend sa source en Guinée et se jette dans l'océan Atlantique. Comme le Nil, en Egypte, il fertilise toute la vallée lors de ses crues annuelles, de juin à octobre. Cette région est nommée " le grenier de la Mauritanie ".
CLIMAT Il est toujours très difficile de donner des précisions sur les températures exactes. Le "froid" nocturne commence à être sensible vers fin novembre et s'estompe à partir de la mi-février. Dans le désert, l'atmosphère est très sèche, on ne transpire pas ou très peu, ce qui fait que l'on a l'impression de ne pas se salir, ce qui est en partie vrai. En plein hiver, il n'est pas rare que la température soit voisine, parfois même inférieure à 5 °. La sensation de froid est augmentée par l'amplitude importante des températures entre le moment où le soleil brille encore et une heure plus tard lorsque la nuit est tombée laissant la place à un ciel clair et étoilé. L'atmosphère est généralement plus lumineuse et limpide en octobre et novembre, époque également privilégiée pour l'état des pâturages et des points d'eau après les orages de l'été. En résumé : De décembre à février : 20 à 30 ° dans la journée et 5 à 15 ° la nuit. Octobre, novembre, mars et avril : de 25 ° à 35 ° (parfois plus) dans la journée et 15 à 25 °la nuit.
 
PROBLÈMES ENVIRONNEMENTAUX
L'eau :
Elle n'est pas absente, mais demande parfois quelques efforts pour la puiser. Il convient donc de l'économiser par sagesse et responsabilité (surtout pour la toilette...). Cette eau n'a pas toujours un bel aspect et a quelquefois un goût particulier propre à chaque point d'eau. Nous vous conseillons d'emporter des pastilles purifiantes Micropur pour désinfecter l'eau mais aussi une petite bouteille "d'antésite " qui pourra parfumer agréablement votre eau. -Boire au moins deux litres d'eau par jour. On découvre toujours trop tard une déshydratation. Les tendinites ont souvent pour origine une insuffisance d'hydratation.
 
 
REPÈRES ÉCONOMIQUES
 
PRINCIPALES ACTIVITÉS DU PAYS
Données
Valeurs
Produit intérieur brut
4,635 $ milliards (2016)
Produit intérieur brut par habitant
1078 dollars US (2016)
Taux de croissance
2,0% (2016)
Taux d'inflation
2,1 % (2017)
Main d'œuvre par secteurs
Agriculture * : 40,3 %
Industrie : 9,5 %
Services : 50,2 %
Taux de chomage
10,2 % (OIT, 2017)
Dette extérieure
4,904 milliards $ (26 May 2016 est.)
Indice de développement humain
0,51 (2016)
Population sous le seuil de pauvreté
40,5 (2008)

* La culture des céréales (sorgho, mil, maïs en petite quantité) constitue la principale activité agricole. Mais l'emprise du désert sur les terres arables croit de jour en jour et ne reste guère que 1 % du territoire cultivé. Il faut noter également l'essor des cultures maraîchères dans les palmeraies en hiver (carottes, navets, salades, tomates). Enfin, l'élevage reste une activité importante pour les mauritaniens (élevage de dromadaires, bovins, moutons, chèvres, etc.). Les éleveurs sont principalement des nomades qui transhument à travers le pays en fonction du climat.
 
 
REPÈRES CULTURELS
 
POINTS D'HISTOIRE
La préhistoire
Les premières traces humaines en Mauritanie remontent à 600 000 ans. Les premiers peuples s'installèrent près des oueds, au nord du pays. Différentes civilisations se sont succédées jusqu'au début de l'ère chrétienne, découvrant tour à tour, le feu, la fabrication des outils pour la chasse. (Bifaces, lames, grattoirs, etc.). L'époque néolithique (- 8000 ans) reste la plus connue car elle nous a laissé des traces de toutes sortes, particulièrement dans l'Adrar : peintures rupestres représentant des scènes de chasse à l'antilope, au rhinocéros, aux girafes ; outils de chasse et de pêche très affinés (pointes de flèches, etc.). L'homme du néolithique s'étend à toute la Mauritanie, se sédentarise près des zones fertiles (nombreux lacs, autour du fleuve Sénégal, côte atlantique), domestique les animaux et cultive les sols. Il invente et développe en outre l'industrie de la céramique.

Au début de l'ère chrétienne, le Sahara devient une route commerciale entre l'Europe et l'Afrique. Les richesses qui y transitent, favorisent, le développement des oasis qui deviennent des " ports du désert ".

Les almoravides
Au XIe s, un homme, Yahya ben Ibrahim al-Agladi, tente, non sans force, de convertir le peuple mauritanien à l'Islam, au retour d'un voyage à la Mecque. Il fonde un monastère islamique sur une île située au large du pays qu'il baptise " al-Mourabitin ", ce qui donnera " almovaride ".
Les Almovarides sont à l'origine de la guerre sainte " Jihad " qui visait à convertir les royaumes d'Afrique à l'Islam. Cette guerre dure près d'un siècle.
 
La colonisation française
C'est au XIXe s, alors que les émirats règnent sur l'ensemble du territoire que les Français, installés depuis le XVIIe s au Sénégal, vont éprouver le désir de contrôler le commerce de la gomme arabique utile à l'industrie pharmaceutique européenne. Ils cherchent également à constituer un bloc homogène en Afrique de l'ouest - l'AOF - qui soit en relation avec leurs possessions du Maghreb. La Mauritanie passera du statut de protectorat à celui de colonie en 1920. La ville d'Atar fut, ente 1908 et 1960 la plus importante base de l'armée française. Le 28 novembre 1958, la République Islamique de Mauritanie est proclamée et donne une autonomie au pays jusqu'au 28 novembre 1960, date à laquelle la Mauritanie acquiert son indépendance.
 
PEUPLES, ETHNIES ET LANGUES
Les Maures occupent les 9/10 du pays et représentent environ les 2/3 de la population. L'ensemble social « maure » ne se rattache pas tant à une spécificité ethnique qu'à un ensemble culturel caractérisé par la langue, le hassanya (dialecte arabe), et par ses origines nomades arabo-berbères. Ils rassemblent différentes tribus : les Hassanes, tribus nobles et guerrières d'origines ; les tribus maraboutiques (Tolbas ou Mrabtin); les Mallemins, forgerons; les Iguiawen, griots, musiciens et poètes; les Némadis, chasseurs d'antilopes de l'est; les Imraguen, pêcheurs noirs de la côte atlantique. Les Mauritaniens d'origine négro-africaine dominent, en terme de population, dans les régions du sud, le long de la vallée du fleuve Sénégal. Les ethnies sont les mêmes que de l'autre côté de la frontière, au Sénégal ou au Mali. Les Haal Pularen constituent le groupe le plus largement représenté, il comprend les Toucouleurs et les Peuls. Les Soninké, également surnommés les Sarakolé, s'y trouvent aussi en assez grand nombre. Puis viennent les Wolofs.
 
RELIGIONS
Religion en Mauritanie : Islam en Mauritanie (>99%), Christianisme en Mauritanie(<1%).
Très ancienne terre d'islam, comme en témoignent les milliers de manuscrits conservés dans les bibliothèques de Chinguetti, Ouadane ou Oualata, la Mauritanie est musulmane à près de 100 %.

Cette foi qui imprègne très fortement la société et la culture du pays est affirmée par la Constitution qui en fait la religion d'État. Les Mauritaniens sont sunnites et se réclament pour la plupart de l'école de jurisprudence malékite, l'une des quatre écoles du sunnisme.
Beaucoup de musulmans appartiennent aussi à des confréries religieuses. Les plus représentées en Mauritanie sont la Qadiriyya et la Tidjaniyya.
Les non-musulmans sont pour la plupart des étrangers, généralement des catholiques qui disposent de plusieurs lieux de culte dans le pays, à Nouakchott (cathédrale) et à Nouadhibou notamment. En revanche les protestants et les juifs - très peu nombreux - n'ont ni temple ni synagogue.
 
ART
La musique
La Mauritanie compte quelques instruments traditionnels : le tidinit (sorte de guitare), joué uniquement par les hommes. Le t'bol : tambour utilisé lors des fêtes. À l'époque, il servait à faire passer des messages. L'ardine (sorte de harpe à 10 cordes), joué uniquement par les femmes.
CUISINE / NOURRITURE La nourriture : Compte tenu du climat et de la localisation, il est rarement possible de se procurer des légumes et des fruits en quantité. Les menus sont donc évidemment simples, très proches de ceux consommés par les sahariens, car c'est le type de nourriture qui s'adapte le mieux au climat et à la vie itinérante. Vous pourrez, si vous le souhaitez (et nous vous le conseillons), compléter par quelques aliments énergétiques apportés de France dans vos bagages. Par exemple : quelques barres de céréales, du fromage emballé, quelques fruits secs...
 
 
UN COMPORTEMENT RESPONSABLE
 
US ET COUTUMES Le thé
Le respect des traditions et des coutumes constitue le code de courtoisie du touriste. La première épreuve à laquelle tout visiteur est soumis est le cérémonial du thé. L'usage généralisé du thé vers 1925, a modifié profondément le milieu saharien. Comme l'alcool en Europe, c'est le symbole des relations sociales. L'usage du thé rompt la monotonie des jours, c'est devenu un besoin, une drogue. Concentré et très sucré, c'est aussi la boisson tonique et remontante. La préparation en est minutieuse, les ustensiles immuables : une bouilloire, deux théïres et de petits verres.
Le thé a ses rites, les ignorer, c'est risquer de froisser son hôte. Les invités se voient proposer trois verres. Une règle cependant : Si vous accepter le premier thé (le plus fort), vous ne pouvez pas refuser les deux autres. Vous pouvez refuser le premier thé et accepter le second (moins fort) alors vous ne pouvez pas refuser le troisième. Vous pouvez n'accepter que le troisième (le plus léger) pour raison de santé par exemple.
SAVOIR VIVRE (DONT PRISE PHOTOS) Conditions de participation et de vie :
Ce type de séjour en Mauritanie s'adresse à des personnes, prêtes à s'adapter à une autre culture, et désirant privilégier les rencontres, les échanges, dans un dépaysement total. On ne peut pas vouloir vivre fortement quelque chose de " différent " et conserver tous les avantages de sa vie habituelle. On doit savoir accepter des conditions de vie en plein air, avec un confort et des conditions d'hygiène rudimentaires (se contenter d'une toilette très sommaire pendant plusieurs jours : une douche dans le désert, au-delà du fait que ce n'est pas envisageable, aurait quelque chose de très inconvenant dans un milieu où l'eau manque dramatiquement) ; une nourriture simple (nous rappelons que l'importation d'alcool est strictement interdite). Et surtout avoir pleinement conscience de vivre quelques jours dans un isolement total, sans téléphone, parfois à plusieurs jours du premier village.
Pour le bon déroulement de votre randonnée, nous avons fait le maximum mais bien vivre le voyage dépend surtout de vous-même, de l'atmosphère de cordialité que vous saurez faire régner entre vous et les hommes du désert dont la bonne volonté, la joie de vivre et l'enthousiasme vous seront précieux. Pour cela, il est nécessaire de faire preuve de compréhension, d'acceptation des réalités locales et d'esprit de groupe donc d'avoir un minimum de sens d'adaptation.
 
 
 

Une question sur ce séjour ?

A l’aéroport de Atar

 

Vol affrété au départ de Paris CDG . Prestation payante à bord (snack)

 

 

A l’aéroport de Atar

 

 

Passeport en cours de validité 6 mois après le retour

Visa (55 euros à payer sur place)

 

 

Niveau 2 sur une échelle de 5

Marcheurs contemplatifs

5 à 6 heures de marche par jour.

Aucune difficulté technique

 

 

2 nuits en auberge, les autres nuits à la belle étoile ou sous khaima traditionnelle. Tentes igloo disponibles


Le déroulement d'un bivouac : à votre arrivée sur le lieu de bivouac et pendant que l'équipe mauritanienne décharge les dromadaires, chacun cherche son emplacement.
Quelques recommandations préalables : Ne vous éloignez pas trop du camp pour choisir votre endroit, la nuit les repères disparaissent et retrouver son lit pourrait relever de l'exploit....
Ne déroulez votre sac de couchage qu'au moment du coucher. Le matin, pour des raisons pratiques, arrivez au petit-déjeuner les sacs prêts. Ils seront ainsi chargés par les chameliers pendant que vous prendrez tranquillement votre petit-déjeuner, cela permettra un départ matinal (important lors des périodes de fortes chaleurs).

 

Repas : Les petits déjeuners : pain ou pain cuit dans le sable accompagné de confiture et fromage (Vache qui rit), café, thé, chocolat et lait en poudre.

A midi : salade à base de semoule, riz, pâte, lentilles….  accompagné de thon, sardines et de légumes (maïs, carottes, ...).


Dîner chaud : soupe, plat chaud et dessert. Le tout confectionné par un cuisinier qui vous surprendra par ses prodiges !

 

Véhicule tout terrain

 

Les bagages sont portés par les dromadaires

 

4 à 12 personnes

 

 

Par un accompagnateur de l'équipe mauritanienne assisté de chauffeurs, de chameliers et d'un cuisinier mauritanien. Nos accompagnateurs mauritaniens sont francophones, expérimentés certains ont même suivi un stage pratique dans les Pyrénées françaises.

 

 

Matelas de bivouac, khaima mauritanienne.

 

 

Vous trouverez cet équipement dans les magasins de notre partenaire : www.auvieuxcampeur.fr

 

LES BAGAGES

Il est vivement conseillé d'utiliser un grand sac de voyage souple et robuste. Il faut absolument bannir les valises, qui ne sont pas adaptées pour ce type de voyage. Vous ferez en sorte que ce grand sac soit votre unique bagage (sauf bagage à main, voir plus loin), qu'il contienne tout ce dont vous aurez besoin pendant votre randonnée, et il ne devrait pas dépasser un poids de 10 à 12 kg, 15 kg si vous emportez des objets dans le cadre des projets.
Par ailleurs, prévoyez un petit sac à dos "journée" de 30 litres qui s'avérera très utile pendant le voyage comme bagage à main et pendant le déroulement des programmes pour y mettre tout ce dont vous aurez besoin dans la journée.

 

LES VETEMENTS

  • Un bon sac de couchage chaud confort - 5 ° (de fin novembre à mi-février)
  • Au moins un vêtement chaud pour soir et matin (doudoune, polaire, veste type anorak, .)
  • Coupe vent
  • Vêtements légers en évitant les synthétiques et coton et si possible de couleur claire.
  • Pantalon de trek
  • Couvre chef (chapeau coton, chèche local, casquette)
  • Chaussures de randonnées légères, éviter les chaussures neuves non rodées.
  • Une paire de sandale ou nu-pieds de marche.
  • Une gourde d'au moins un litre, deux c'est mieux (ou bien une gourde + un autre contenant du type bouteille d'eau en plastique)

 

LE MATERIEL A EMPORTER

  • Couteau de poche,
  • topware ou bassine pliable (pour la toilette...),
  • lunettes de soleil
  • Une lampe de poche avec piles (ou mieux lampe frontale)
  • Allumettes ou briquet (rien à voir avec le fait d'être fumeur ou non)
  • Papier hygiénique, lingettes pour des mini-toilettes (d'où le briquet ci-dessus).
  • Un appareil photo avec batterie de secours car pas de possibilité de recharger en cours de trek,
  • Sacs hermétiques (le sable pénètre partout !).
  • Jumelles (facultatif)
  • Bâtons de marche (facultatif)

LA PHARMACIE

Lotion désinfectante (Eosine, Bétadine, Biseptine), anti-moustique ou huile essencielle de citronnelle , pansements, élastoplast, double peau pour les ampoules, aspirine ou équivalent, antiseptique intestinal (immodium, Ercéfuryl, Smecta), antibiotique à large spectre, ultra levure (à prendre en prévention pendant la durée du séjour), laxatif, sérum physiologique, collyre, pastilles pour la gorge, pince à épiler, petits ciseaux, pastilles de micropur pour l'eau, crème solaire haute protection et stick lèvres ...

 

 

Une question sur ce séjour ?

DATES ET PRIX

 

Du Samedi

Au Samedi

départ Paris

26/10/2019

02/11/2019

1195 €

09/11/2019

16/11/2019

1095 €

23/11/2019

30/11/2019

1095 €

07/12/2019

14/12/2019

1095 €

21/12/2019

28/12/2019

1245 €

28/12/2019

04/01/2020

1245 €

04/01/2019

11/01/2020

1095 €

18/01/2020

25/01/2020

1095 €

01/02/2020

08/02/2020

1095 €

15/02/2020

22/02/2020

1195 €

22/02/2020

29/02/2020

1195 €

29/02/2019

07/03/2020

1195 €

07/03/2020

14/03/2020

1095 €

21/03/2020

28/03/2020

1095 €

04/04/2020

11/04/2020

1095 €

 

 

LE PRIX COMPREND

    • Le vol charter au départ de Paris
    • Les transferts comme mentionnés au programme
    • L’hébergement et les repas prévus au programme
    • Un accompagnateur de l'équipe mauritanienne assisté de chauffeurs, de chameliers et d'un cuisinier mauritanien.

 

 

LE PRIX NE COMPREND PAS

    • Les frais de visa 55 euros payable sur place en euros (prévoir l’appoint)
    • Les pourboires d’usage
    • Les frais d’inscription
    • L’assurance
    • Les boissons et les dépenses personnelles
    • Tout ce qui n’est pas mentionné dans le prix comprend

 

 

Une question sur ce séjour ?
Séjours associés

Trekking

Itinérant en boucleA partir de : 925 €Durée : 8 jours

Trekking

Itinérant en boucleA partir de : 1190 €Durée : 8 jours

Trekking

Itinérant en boucleA partir de : 590 €Durée : 8 jours
Disponibilités du séjour
Du 26/10/2019 au 02/11/2019
1195,00 € (Fermé)
Du 09/11/2019 au 16/11/2019
1095,00 € (Fermé)
Du 23/11/2019 au 30/11/2019
1095,00 € (Fermé)
Du 07/12/2019 au 14/12/2019
1095,00 € (En cours)
Du 21/12/2019 au 28/12/2019
1345,00 € (Fermé)
Du 28/12/2019 au 04/01/2020
1245,00 € (Fermé)
Du 04/01/2020 au 11/01/2020
1095,00 € (En cours)
Du 18/01/2020 au 25/01/2020
1145,00 € (En cours)
Du 01/02/2020 au 08/02/2020
1095,00 € (En cours)
Du 15/02/2020 au 22/02/2020
1195,00 € (En cours)
Du 22/02/2020 au 29/02/2020
1195,00 € (En cours)
Du 29/02/2020 au 07/03/2020
1195,00 € (En cours)
Du 07/03/2020 au 14/03/2020
1095,00 € (En cours)
Du 21/03/2020 au 28/03/2020
1095,00 € (En cours)
Du 04/04/2020 au 11/04/2020
1095,00 € (En cours)
Newsletter

Suivez espace-évasion sur les réseaux sociaux

Ouadane - Chinguetti | trekking - Espace Evasion