Espace evasion

Cols et Hospices Mythiques des Alpes

Séjour raquettes - Suisse - Accompagné

Code voyage : RQCHOS
En bref
C’est aux cols du Simplon (2000 m) et du Grand St Bernard (2469 m) que les chanoines de la congrégation du Grand St Bernard se sont établis pour perpétuer leur tradition d’accueil. Au départ de ces hébergements d’exception situés en altitude, nous vous convions à une semaine hors du temps à la découverte des vallons sauvages des Alpes suisses. Du côté de l’Hospice du Simplon, nous progressons au pied du Fletschhorn (3927 m) et du Breithorn (4164 m). Après le transfert à Bourg St Pierre, l’arrivée à raquettes à l’Hospice du Grand St Bernard est un des moments forts du séjour, complété ensuite par les extraordinaires vues sur les Grandes Jorasses et le Mont-Blanc.

Ces itinéraires en plus haute altitude nous permettent de traquer la neige tard dans la saison, mais surtout de découvrir de hautes vallées grandioses. Ce séjour bien que sans difficulté, se déroule en altitude, avec les contraintes que cela impose au niveau des conditions météo, de l'hébergement et du portage. En bref, c’est à des hauts-lieux des Alpes, incontournables dans une vie de randonneur auxquels nous vous convions.

Raquettes

Itinérant
Prix (à partir de) :
698 €
Durée :
7 jours
Mode :
Accompagné
Prochain départ :
11/03/2018
NIVEAU PHYSIQUE
CONFORT

Séjour réalisable en :

janv fev mar avr mai juin juil aout sept oct nov dec

C’est aux cols du Simplon (2000 m) et du Grand St Bernard (2469 m) que les chanoines de la congrégation du Grand St Bernard se sont établis pour perpétuer leur tradition d’accueil. Au départ de ces hébergements d’exception situés en altitude, nous vous convions à une semaine hors du temps à la découverte des vallons sauvages des Alpes suisses. Du côté de l’Hospice du Simplon, nous progressons au pied du Fletschhorn (3927 m) et du Breithorn. Après le transfert à Bourg St Pierre, l’arrivée à raquettes à l’Hospice du Grand St Bernard est un des moments forts du séjour, complété ensuite par les extraordinaires vues sur les Grandes Jorasses et le Mont-Blanc.
Ces itinéraires en plus haute altitude nous permettent de traquer la neige tard dans la saison, mais surtout de découvrir de hautes vallées grandioses. Ce séjour, bien que sans difficulté, se déroule en altitude, avec les contraintes que cela impose au niveau des conditions météo, de l'hébergement et du portage. En bref, ce sont des hauts-lieux des Alpes, incontournables dans une vie de randonneur que nous vous invitons à découvrir.

Une question sur ce séjour ?

Programme

Jour 01 : Dimanche

Rendez-vous en gare de Brig (Suisse) à 17h30.
Merci de préciser votre mode d’accès à l’inscription. Transfert pour l’Hospice du Simplon (2000 m).
Installation rapide dans les dortoirs pour être prêts pour le repas à l’hospice, servi à 19 heures. Présentation du séjour par l’accompagnateur.

Jour 02 : Lundi

Cette première journée raquettes permet de cheminer en douceur entre les différents hameaux d'estive qui jalonnent la « plaine » du col. Pour le premier pique nique en commun et en plus de nos préparations, il est apprécié que chacun des participants apporte une des spécialités de sa région d'origine, afin de commencer la randonnée par des échanges culturels fructueux. Nous passons à proximité de l'ancien château de la famille Stockalper qui a servi d'hospice provisoire durant la construction de la route entre 1801 et 1805. Cette route, comme l'hospice actuel, ont été commandités par Napoléon.
Nuit à l’Hospice du Simplon.
Dénivelée : + 300 m, - 300 m                       Longueur : 10 km                   Horaire : 4 h 30 mn

Jour 03 : Mardi

La journée est consacrée à l’ascension du Staldhorn (2462 m). Après avoir contourné l'aigle en pierre, nous traversons le petit hameau de Hopsche (2030 m). La montée très progressive vers le sommet nous permet d'apprécier le panorama sur le col du Simplon et le Breithorn (3438 m) et le Monte Leone (3553 m).
Plusieurs options sont possibles pour la descente. Nuit à l’Hospice du Simplon.
Dénivelée : + 500 m, - 500 m                       Longueur : 11 km                   Horaire : 5 h

Jour 04 : Mercredi

Un itinéraire en traversée  nous éloigne du col du Simplon pour dénicher le large vallon de Rossusée. Celui-ci nous conduit en douceur à l’Usseri Nanxlicke (2602 m), magnifique col au pied du Spitzhorli (2737 m).
Nuit à l’Hospice du Simplon.
Dénivelée : + 700 m, - 700 m                       Longueur : 13 km                   Horaire : 5 h 30 mn

Jour 05 : Jeudi

Après le petit-déjeuner, nous prenons la route pour rejoindre Bourg St Bernard (1950 m) où nous laissons les véhicules. Nous déposons dans les véhicules les affaires non nécessaires pour les trois derniers jours. Nous portons nos affaires personnelles pour monter à l’hospice. Nous empruntons la Combe des Morts, ainsi appelée en référence aux nombreux voyageurs des XVIIIème et XIXème siècles qui y périrent dans le mauvais temps, pour atteindre le Col du Grand St Bernard (2469 m), où se situe le célèbre Hospice du Grand St Bernard où nous faisons étape.
Avec un sac plus léger, nous pouvons ensuite gravir le col (2700 m) sous le Petit Mont Mort, petite épaule au-dessus de l’hospice, qui nous ménage de belles vues sur le versant italien.
Dénivelée : + 750 m, - 250 m                       Longueur : 8 km                     Horaire : 3 h 30 mn

Jour 06 : Vendredi

Nous passons côté italien pour découvrir de vastes espaces propices à la pratique de la raquette. Après une petite descente, nous montons à la Fenêtre de Ferret (2698 m) qui donne accès au Val Ferret suisse. Nous poursuivons l’ascension jusqu’à un petit promontoire à l’altitude de 2823 mètres d’où la vue sur les Grandes Jorasses et le massif du Mont-Blanc est tout simplement prodigieuse. Le retour s’effectue par la Tête de Fonteinte (2775 m) et la Fenêtre d’En Haut (2724 m).
Nuit à l’Hospice du Grand St Bernard.
Dénivelée : + 600 m, - 600 m                       Longueur : 12 km                   Horaire : 5 h

Jour 07 : Samedi

Pour cette dernière journée, nous entamons une courte descente, puis empruntons la montée dans une belle combe. Celle-ci nous conduit au Col Ouest de Barasson (2635 m). Nous atteignons l’arête frontière. La vue sur le versant italien est à nouveau magnifique. Nous regagnons la Combe des Morts pour retrouver les véhicules.
Arrivée prévue en gare de Martigny (Suisse) vers 17 heures.
Dénivelée : + 500 m, - 900 m                       Longueur : 10 km                   Horaire : 5 h

Nous pouvons être parfois amenés à modifier quelque peu l'itinéraire indiqué : soit au niveau de l'organisation (problème de surcharge des hébergements, dédoublement des groupes, modification de l'état du terrain, risques d'avalanches, etc...), soit directement du fait de l'accompagnateur (météo, niveau du groupe, etc...). Faites-nous confiance, ces modifications sont toujours faites dans votre intérêt, pour votre sécurité et un meilleur confort !
 
Les horaires ont été calculés pour un rythme de 250 mètres de dénivelée à l’heure en montée, 500 mètres à l’heure en descente et 3,5 km à l’heure sur le plat, afin de pouvoir comparer les différentes randonnées avec la même base. Ils ne concernent que la marche effective, tous les temps de repas, de pause ou de contemplation sont à ajouter. Il est bien sûr évident qu’en raquettes, l’horaire de marche n’est qu’une indication. De bons marcheurs par neige dure trouveront les horaires surévalués, les petits marcheurs par neige fraîche trouveront les horaires nettement sous-évalués.
 
 
Enneigement :
Nous sommes avant tout des randonneurs et si la neige vient à manquer (notamment en fin de saison), nous assurons tout de même le départ de nos séjours.
L’ambiance et la luminosité hivernale sont au rendez-vous même s’il faut porter un peu les raquettes sur le sac pour rejoindre la neige. Depuis que nous organisons cette randonnée, nous avons rarement eu besoin de porter les raquettes.
 

NOS POINTS FORTS
- Le séjour dans les deux hospices, imposants bâtiments chargés d’histoire.
- L’ambiance haute-montagne, malgré la faible difficulté de la randonnée.
- L’arrivée en raquettes à l’Hospice du Grand St Bernard, imposant bâtiment chargé d’histoire.
- La vue incomparable sur le massif du Mont-Blanc et sur trois pays : Suisse, Italie et France.
- L’accueil par les chanoines de l’Hospice du Grand St Bernard.
- Un groupe limité à 12 personnes pour une meilleure convivialité.
- L’accès en train facile (6 h de Paris) avec prise en charge à la gare de Brig et dispersion en gare de Martigny.
- En correspondance avec les horaires de train (pas de nuit supplémentaire sur place).
 
 
L’ESPRIT DU SÉJOUR
Randonner, c’est se mettre à l’écoute de son corps et de tout ce qui l'entoure mais c'est aussi s'arrêter pour s'émerveiller, s'ouvrir à la nature.
Randonner, c'est aller à la rencontre de l'autre au détour d'un sentier ou d'un village, rencontre apportant la dimension humaine à la découverte d’un pays.
Pour comprendre et mieux découvrir les massifs du Valais, il faut en connaître les nombreuses particularités. C’est cet aspect culturel de la randonnée que votre accompagnateur saura partager avec vous.
 
Pendant plusieurs jours, vous allez évoluer au sein d’un groupe de personnes réunies autour d’une passion commune pour la nature et de l'envie de découvrir un massif. Votre randonnée est l’occasion de partager des moments forts, en faisant preuve de convivialité, d’ouverture d’esprit et d’entraide à l’égard de vos compagnons de voyage.
 
 
BIBLIOGRAPHIE
La raquette, Jean-Marc Lamory, éditions Didier Richard.
ALPES MAGAZINE n°38 " Martigny, la fondation Gianadda ", p 30.
ALPES MAGAZINE n°43 " Saint Bernard, soutane et peaux de phoques ", p 16.
ALPES MAGAZINE n°122 " Tour de la Pointe de Drône ", p 88.
ALPES MAGAZINE n°137 " Martigny : Vaches, vignes et vergers ", p 64.
 
 
CARTOGRAPHIE
Carte de l’Office Fédéral Suisse de Topographie N°1289 Brig au 1/25000.
Carte de l’Office Fédéral Suisse de Topographie N°1309 Simplon au 1/25000.
Carte de l’Office Fédéral Suisse de Topographie N°1365 Grand St Bernard au 1/25000
 

Une question sur ce séjour ?
Jour 01 : Dimanche

Rendez-vous en gare de Brig (Suisse) à 17h30.
Merci de préciser votre mode d’accès à l’inscription. Transfert pour l’Hospice du Simplon (2000 m).
Installation rapide dans les dortoirs pour être prêts pour le repas à l’hospice, servi à 19 heures. Présentation du séjour par l’accompagnateur.

Jour 02 : Lundi

Cette première journée raquettes permet de cheminer en douceur entre les différents hameaux d'estive qui jalonnent la « plaine » du col. Pour le premier pique nique en commun et en plus de nos préparations, il est apprécié que chacun des participants apporte une des spécialités de sa région d'origine, afin de commencer la randonnée par des échanges culturels fructueux. Nous passons à proximité de l'ancien château de la famille Stockalper qui a servi d'hospice provisoire durant la construction de la route entre 1801 et 1805. Cette route, comme l'hospice actuel, ont été commandités par Napoléon.
Nuit à l’Hospice du Simplon.
Dénivelée : + 300 m, - 300 m                       Longueur : 10 km                   Horaire : 4 h 30 mn

Jour 03 : Mardi

La journée est consacrée à l’ascension du Staldhorn (2462 m). Après avoir contourné l'aigle en pierre, nous traversons le petit hameau de Hopsche (2030 m). La montée très progressive vers le sommet nous permet d'apprécier le panorama sur le col du Simplon et le Breithorn (3438 m) et le Monte Leone (3553 m).
Plusieurs options sont possibles pour la descente. Nuit à l’Hospice du Simplon.
Dénivelée : + 500 m, - 500 m                       Longueur : 11 km                   Horaire : 5 h

Jour 04 : Mercredi

Un itinéraire en traversée  nous éloigne du col du Simplon pour dénicher le large vallon de Rossusée. Celui-ci nous conduit en douceur à l’Usseri Nanxlicke (2602 m), magnifique col au pied du Spitzhorli (2737 m).
Nuit à l’Hospice du Simplon.
Dénivelée : + 700 m, - 700 m                       Longueur : 13 km                   Horaire : 5 h 30 mn

Jour 05 : Jeudi

Après le petit-déjeuner, nous prenons la route pour rejoindre Bourg St Bernard (1950 m) où nous laissons les véhicules. Nous déposons dans les véhicules les affaires non nécessaires pour les trois derniers jours. Nous portons nos affaires personnelles pour monter à l’hospice. Nous empruntons la Combe des Morts, ainsi appelée en référence aux nombreux voyageurs des XVIIIème et XIXème siècles qui y périrent dans le mauvais temps, pour atteindre le Col du Grand St Bernard (2469 m), où se situe le célèbre Hospice du Grand St Bernard où nous faisons étape.
Avec un sac plus léger, nous pouvons ensuite gravir le col (2700 m) sous le Petit Mont Mort, petite épaule au-dessus de l’hospice, qui nous ménage de belles vues sur le versant italien.
Dénivelée : + 750 m, - 250 m                       Longueur : 8 km                     Horaire : 3 h 30 mn

Jour 06 : Vendredi

Nous passons côté italien pour découvrir de vastes espaces propices à la pratique de la raquette. Après une petite descente, nous montons à la Fenêtre de Ferret (2698 m) qui donne accès au Val Ferret suisse. Nous poursuivons l’ascension jusqu’à un petit promontoire à l’altitude de 2823 mètres d’où la vue sur les Grandes Jorasses et le massif du Mont-Blanc est tout simplement prodigieuse. Le retour s’effectue par la Tête de Fonteinte (2775 m) et la Fenêtre d’En Haut (2724 m).
Nuit à l’Hospice du Grand St Bernard.
Dénivelée : + 600 m, - 600 m                       Longueur : 12 km                   Horaire : 5 h

Jour 07 : Samedi

Pour cette dernière journée, nous entamons une courte descente, puis empruntons la montée dans une belle combe. Celle-ci nous conduit au Col Ouest de Barasson (2635 m). Nous atteignons l’arête frontière. La vue sur le versant italien est à nouveau magnifique. Nous regagnons la Combe des Morts pour retrouver les véhicules.
Arrivée prévue en gare de Martigny (Suisse) vers 17 heures.
Dénivelée : + 500 m, - 900 m                       Longueur : 10 km                   Horaire : 5 h

Nous pouvons être parfois amenés à modifier quelque peu l'itinéraire indiqué : soit au niveau de l'organisation (problème de surcharge des hébergements, dédoublement des groupes, modification de l'état du terrain, risques d'avalanches, etc...), soit directement du fait de l'accompagnateur (météo, niveau du groupe, etc...). Faites-nous confiance, ces modifications sont toujours faites dans votre intérêt, pour votre sécurité et un meilleur confort !
 
Les horaires ont été calculés pour un rythme de 250 mètres de dénivelée à l’heure en montée, 500 mètres à l’heure en descente et 3,5 km à l’heure sur le plat, afin de pouvoir comparer les différentes randonnées avec la même base. Ils ne concernent que la marche effective, tous les temps de repas, de pause ou de contemplation sont à ajouter. Il est bien sûr évident qu’en raquettes, l’horaire de marche n’est qu’une indication. De bons marcheurs par neige dure trouveront les horaires surévalués, les petits marcheurs par neige fraîche trouveront les horaires nettement sous-évalués.
 
 
Enneigement :
Nous sommes avant tout des randonneurs et si la neige vient à manquer (notamment en fin de saison), nous assurons tout de même le départ de nos séjours.
L’ambiance et la luminosité hivernale sont au rendez-vous même s’il faut porter un peu les raquettes sur le sac pour rejoindre la neige. Depuis que nous organisons cette randonnée, nous avons rarement eu besoin de porter les raquettes.
 

NOS POINTS FORTS
- Le séjour dans les deux hospices, imposants bâtiments chargés d’histoire.
- L’ambiance haute-montagne, malgré la faible difficulté de la randonnée.
- L’arrivée en raquettes à l’Hospice du Grand St Bernard, imposant bâtiment chargé d’histoire.
- La vue incomparable sur le massif du Mont-Blanc et sur trois pays : Suisse, Italie et France.
- L’accueil par les chanoines de l’Hospice du Grand St Bernard.
- Un groupe limité à 12 personnes pour une meilleure convivialité.
- L’accès en train facile (6 h de Paris) avec prise en charge à la gare de Brig et dispersion en gare de Martigny.
- En correspondance avec les horaires de train (pas de nuit supplémentaire sur place).
 
 
L’ESPRIT DU SÉJOUR
Randonner, c’est se mettre à l’écoute de son corps et de tout ce qui l'entoure mais c'est aussi s'arrêter pour s'émerveiller, s'ouvrir à la nature.
Randonner, c'est aller à la rencontre de l'autre au détour d'un sentier ou d'un village, rencontre apportant la dimension humaine à la découverte d’un pays.
Pour comprendre et mieux découvrir les massifs du Valais, il faut en connaître les nombreuses particularités. C’est cet aspect culturel de la randonnée que votre accompagnateur saura partager avec vous.
 
Pendant plusieurs jours, vous allez évoluer au sein d’un groupe de personnes réunies autour d’une passion commune pour la nature et de l'envie de découvrir un massif. Votre randonnée est l’occasion de partager des moments forts, en faisant preuve de convivialité, d’ouverture d’esprit et d’entraide à l’égard de vos compagnons de voyage.
 
 
BIBLIOGRAPHIE
La raquette, Jean-Marc Lamory, éditions Didier Richard.
ALPES MAGAZINE n°38 " Martigny, la fondation Gianadda ", p 30.
ALPES MAGAZINE n°43 " Saint Bernard, soutane et peaux de phoques ", p 16.
ALPES MAGAZINE n°122 " Tour de la Pointe de Drône ", p 88.
ALPES MAGAZINE n°137 " Martigny : Vaches, vignes et vergers ", p 64.
 
 
CARTOGRAPHIE
Carte de l’Office Fédéral Suisse de Topographie N°1289 Brig au 1/25000.
Carte de l’Office Fédéral Suisse de Topographie N°1309 Simplon au 1/25000.
Carte de l’Office Fédéral Suisse de Topographie N°1365 Grand St Bernard au 1/25000
 

Une question sur ce séjour ?

Le Jour 01 à 17h30 devant la Gare de Brig (Suisse).
Merci de nous préciser votre mode d'accès à l'inscription, afin de nous permettre d'organiser les navettes jusqu'au départ de la randonnée.
 
Si vous arrivez en retard : Le jour même, en cas de retard de dernière minute, laissez un message à l’Hospice du Simplon (Tél : 0041 27 979 13 22).
 
Accès train : Gare de Brig (Suisse)
Paris Gare de Lyon : 10h23               13h26 : Bâle : 14h31                    16h40 : Brig
Lyon Part Dieu : 10h34                       12h27 : Genève : 13h03              15h32 : Brig
Marseille : 08h44  10h24 : Lyon Part Dieu:10h34  12h27 : Genève : 13h00   15h32 : Brig 
Bellegarde : 13h51     14h16 : Genève : 14h33        17h02 : Brig
 
Horaires indicatifs 2017 à vérifier auprès de la SNCF au 36 35 ou www.voyages-sncf.com
 
Accès voiture : Gare de Brig (Suisse)
Itinéraire : www.viamichelin.fr
 
Covoiturage : Nous pouvons difficilement jouer le rôle d’intermédiaire : d’une part, il nous est difficile d’organiser le covoiturage et d’autre part, la loi nous interdit la divulgation de coordonnées personnelles. Cependant, soucieux de faciliter vos déplacements mais aussi de nous inscrire dans une démarche responsable et respectueuse de l’environnement, nous vous invitons, conducteur ou passager, à consulter les sites suivants qui organisent le covoiturage :
L’utilisation en est efficace, simple et gratuite. 
 
Autoroute Lyon – Genève – Martigny - Brig
Si vous circulez en voiture sur autoroute en Suisse, vous devez acheter la Vignette autoroute (40 CHF, valable toute l'année. A prendre à la frontière)
 

Si vous laissez votre véhicule à la gare d’Albertville, nous pouvons vous proposer un transfert pour rejoindre le départ de la randonnée et vous ramener au même endroit en fin de randonnée. Attention, places limitées !

Transfert aller - retour : 38 € par personne à réserver à l’inscription.

Rendez-vous le Jour 1 à 13 heures à la gare d’Albertville.

Dispersion le Jour 7 vers 20 heures à la gare d’Albertville.

 
Parking : Vous pouvez laisser votre véhicule sur le parking de l’Hospice du Simplon. Nous gagnons ensuite Bourg St Bernard où vous pouvez laisser votre voiture au départ des trois derniers jours de randonnée.
 
Accès avion : Aéroport de Genève Cointrin
Aéroport Genève : www.gva.ch
L'aéroport est relié aux réseaux ferroviaires suisse et européen. La gare CFF de l’aéroport est directement accessible depuis les niveaux enregistrement et arrivée.
Exemple de train : Genève-Aéroport : 14h24          17h02 : Brig
 

Le Jour 07 à 17h00 devant la Gare de Martigny (Suisse).
 
Retour train : Gare de Martigny (Suisse)
Martigny :                    : Lausanne :                 : Paris Gare de Lyon
Martigny : : Genève :    : Bellegarde :      : Lyon Part Dieu
Lyon Part Dieu :        : Marseille
 
Horaires indicatifs 2017 à  vérifier auprès de la SNCF au 36 35 ou www.voyages-sncf.com
 
Retour voiture : Gare de Martigny (Suisse)
Vous rejoignez la gare de Martigny depuis le parking de Bourg St Bernard, avec votre véhicule.
Si vous avez réservé le transfert retour : Arrivée Gare d’Albertville vers 20 heures (à réserver à l’inscription)
 
Retour avion : Aéroport de Genève Cointrin
Aéroport Genève : www.gva.ch
Train pour la gare CFF de l’aéroport. Les niveaux enregistrement et arrivée sont directement accessibles depuis la gare CFF de l’aéroport. 
 
 
Hébergement avant ou après la randonnée :
L’hôtel suivant est un partenaire :
Hôtel Salina Maris**** (00 41 27 928 42 42), www.espace-thermal.ch/hotel/bien-etre à Breiten (Mörel).
Autoroute Lyon – Genève – Martigny - Brig, puis route direction Furka jusqu’à Mörel et à gauche après la gare de téléphérique, direction Breiten-hôtel Salina Maris.
 
Office du Tourisme de Brig : au 00 41 27 921 60 30 ou www.brig-belalp.ch
Hôtel à Martigny : Hôtel** Le Relais du Grand Quail 00 41 27 722 20 50
Office de Tourisme de Martigny au 00 41 27 720 40 49 ou www.martignytourism.ch
 

Durant la randonnée, vous devez être en possession des documents suivants :
- Carte d'identité en cours de validité ou Passeport.
- Dépliant de votre assurance voyage reçu lors de votre inscription (si vous avez souscrit l’assurance que nous proposons) ou de votre assurance personnelle (numéro de contrat + numéro de téléphone).
 
Attention ! A la différence de la France, les secours coûtent très chers en Suisse. Vérifiez que vous possédez une garantie frais de recherche et secours avec un plafond suffisamment élevé. En particulier, les assurances des cartes bancaires couvrent l’assistance-rapatriement, mais les assurances des cartes bancaires de base (et de certaines cartes bancaires haut de gamme) ne possèdent pas de garantie frais de recherche et secours.
- Carte vitale.
- La "Carte européenne d'assurance maladie".
Cette carte atteste de vos droits à l’assurance maladie et vous permettra, lors d’un séjour temporaire en Europe, de bénéficier de la prise en charge des soins médicalement nécessaires, quel que soit le motif de votre déplacement (week-end, vacances, études, stages, détachement professionnel) et sous réserve de respecter les formalités en vigueur dans le pays de séjour.
La carte européenne d'assurance maladie est une carte individuelle et nominative. Chaque personne de la famille doit avoir sa propre carte, y compris les enfants de moins de 16 ans.
Elle est valable un an et elle est gratuite.
La carte européenne d’assurance maladie n’est pas délivrée de façon automatique : pour l’obtenir, adressez-vous à votre caisse d’Assurance Maladie au moins trois semaines avant votre départ, compte tenu du délai de réalisation de la carte et de son acheminement par la poste.
Disponible en France depuis juin 2004, cette carte remplace le formulaire E 111 et d’autres formulaires (E 110, E 119, E 128) utilisés auparavant dans le cadre de séjours temporaires en Europe.
Vous pouvez l'utiliser dans l'ensemble des Etats membres de l'Union Européenne ainsi qu'en Islande, au Liechtenstein, en Norvège et en Suisse.
 
Les Euros sont acceptés à peu près partout en Suisse.
Si vous circulez en voiture sur autoroute en Suisse, vous devez acheter la Vignette autoroute (40 SFr, valable toute l'année, à prendre à la frontière).
 

Niveau 3 sur une échelle de 5.
Marcheurs sportifs.
Dénivelée moyenne : 560 m                         Maximum : 750 m
Longueur moyenne : 11 km                          Maximum : 13 km
Horaire moyen        : 4 h 45 mn                    Maximum : 5 h 30 mn
 
Le rythme de marche est lent et régulier, l’aspect découverte est privilégié sur l’aspect sportif.
Ce séjour, bien que sans difficulté, se déroule en altitude, avec les contraintes que cela impose au niveau des conditions météo. Il se déroule bien au-dessus de la limite de la végétation et l’ambiance est une atmosphère haute-montagne.
 

Hospice du Simplon gardé et chauffé, en dortoirs de 10 personnes, avec douches chaudes, pour 4 nuits.
Les lits sont équipés de couettes ou de couvertures.
 
Hospice du Grand St Bernard gardé et chauffé, en dortoirs de 12 personnes, avec douches chaudes, pour 2 nuits.
«  A 2400 mètres d’altitude, inaccessible par la route en hiver, l’Hospice du Grand St Bernard est un lieu unique. La première mention de l’hospice apparaît dans le Guide du Pèlerin de St Jacques de Compostelle (1139) qui signale qu’il compte parmi les trois grands hospices du monde… L’ensemble imposant de bâtiments abrite quatre chanoines et un groupe de laïcs qui y vivent à l’année. Ces prêtres perpétuent inlassablement la vocation d’accueil qui caractérise l’hospice. N’importe qui – et même les hommes en rupture de ban – peut venir y chercher du réconfort. C’est d’ailleurs toute la force et la richesse du lieu : le don que font les chanoines de leur temps, pour la simple joie de la montagne, ou pour la réflexion spirituelle. » (Alpes Magazine n°43)
L’hospice est pourvu de chaussons.
Les lits sont équipés de couettes ou de couvertures.
 
Les repas :
Le repas et le petit-déjeuner sont préparés par nos hôtes dans les hospices. La restauration servie est équilibrée et variée. La cuisine est copieuse et adaptée au programme des randonneurs.
Les repas froids pris au cours de la randonnée sont copieux et accompagnés de vivres de course (fruits secs, chocolat, biscuits). Ces pique-nique sont copieux et accompagnés de vivres de course (fruits secs, chocolat, biscuits). Ils sont fournis pour les 4 premiers jours. Ceux des deux derniers jours sont préparés par l’Hospice du Grand St Bernard.
 

Si vous venez en voiture, nous vous demandons de bien vouloir utiliser votre véhicule pour rejoindre l’Hospice du Simplon. En milieu de séjour, il est prévu de reprendre les véhicules pour rejoindre Bourg St Bernard au pied de la montée vers l’Hospice du Grand St Bernard.
 

Pour les 4 premiers jours :
Séjour en étoile : vous ne portez qu'un sac comportant les affaires pour la journée et le repas de midi fourni, réparti entre tous.
 
Pour les 3 derniers jours :
Vous pouvez laisser dans les véhicules un sac avec les affaires dont vous n’avez pas besoin à l’Hospice du Grand St Bernard.
Portage limité au maximum. Vous portez de vos affaires personnelles pour monter et descendre à l’Hospice du Grand St Bernard. Lors de la randonnée du sixième jour, vous n'emportez que vos affaires pour la journée et le repas de midi, réparti entre tous.
 
Prévoyez une place pour du matériel collectif de sécurité.
 

de 6 à 12 personnes seulement
 
Dédoublement :
En raison d’une forte demande, il peut arriver que le séjour soit dédoublé. Dans ce cas, chaque groupe sera indépendant et encadré par son propre accompagnateur.
 
Groupes constitués :
Vous êtes membres d’une association, d’un comité d’entreprise, d’une collectivité, vous êtes une famille ou un groupe d’amis désirant randonner ensemble : nous organisons cette randonnée aux dates que vous choisissez, avec un tarif étudié.
Vous avez un rêve, un projet…, consultez-nous.
 

Accompagnateur en montagne diplômé d'Etat, qualification raquettes connaissant parfaitement les massifs.
Professionnel de la montagne, il s’engage à :
- Gérer au mieux le déroulement de votre randonnée en toute sécurité : choix de l'itinéraire, rythme de progression, logistique, santé, adaptation aux aléas météorologiques et à la nivologie.
- Assurer la dynamique et la cohésion du groupe.
- Vous faciliter l’approche du milieu montagnard et vous faire partager avec passion ses connaissances pour la nature.
- Etre disponible et à votre écoute.
 

Nous vous fournissons des raquettes robustes et légères, avec des fixations à plaques et des pointes antidérapantes adaptables à toutes les chaussures de montagne ou de trekking, des bâtons, ainsi que le matériel de sécurité spécifique à la randonnée.
Raquettes TSL 225
Bâtons rigides, plus solides que les bâtons télescopiques.
Nous fournissons gracieusement ce matériel. Si vous êtes déjà équipés, vous pouvez utiliser votre propre matériel, s’il est parfaitement fiable. Merci dans ce cas de nous le signaler à votre inscription, en précisant ce que vous avez déjà. Cela permettra de mieux évaluer les besoins en matériel du groupe.
Pour votre confort, si vous mesurez moins de 1,60 m et pesez moins de 55 kg, merci de nous le signaler, nous tâcherons de vous fournir une paire de raquettes adaptée à votre morphologie. De même, si vous mesurez plus de 1,80 m et pesez plus de 80 kg.
 

Vêtements :
Les principes :
Pour le haut du corps, le principe des 3 couches permet de gérer quasiment toutes les situations :
- un sous-pull à manches longues en matière respirante (fibre creuse).
- une veste en fourrure polaire chaude.
- une veste coupe-vent imperméable et respirante type gore-tex.
En marchant, par beau temps calme, le sous-pull peut suffire. Par temps de pluie, neige ou vent, il suffit de rajouter la veste imperméable. Par grands froids ou lors des pauses, la veste polaire est un complément indispensable.
Prévoir des vêtements qui sèchent rapidement et donc proscrire le coton. Préférez la laine (les sous-vêtements en laine mérinos sont confortables et génèrent peu de mauvaises odeurs),
Pensez à vous couvrir avant d’avoir froid, mais surtout à vous découvrir avant d’avoir trop chaud. La sueur est l’ennemi du randonneur, car elle humidifie les vêtements qui sont rapidement glacés lors des pauses. Ainsi, il est très rare d’effectuer une ascension vêtu d’une veste polaire.
Eviter les anoraks et proscrire les combinaisons de ski, trop chauds et encombrants.

La liste idéale : (à adapter suivant la randonnée et la saison)

- 1 chapeau de soleil ou casquette.
- 1 foulard.
- 1 bonnet.
- 1 paire de moufles avec éventuellement des gants en soie et une paire de gants supplémentaire.
- T-shirts manches courtes en matière respirante de préférence (1 pour 2 à 3 jours de marche).
- 1 sous-pull à manches longues en matière respirante ou une chemise.
- 1 veste en fourrure polaire.
- 1 veste coupe-vent imperméable et respirante type gore-tex avec capuche.
- 1 cape de pluie ou un sursac si vous possédez la veste ci-dessus.
- 1 pantalon de trekking ample.
- 1 surpantalon imperméable et respirant type gore-tex (si votre budget vous le permet).
- 1 caleçon (peut-être utilisé le soir à l’étape).
- Chaussettes de marche (1 paire pour 2 à 3 jours de marche) Privilégier la laine ou les chaussettes spécifiques randonnée. Attention au coton pour les ampoules.
- 1 paire de chaussures MONTANTES de randonnée tenant bien la cheville et imperméables à semelle type Vibram. Pensez à « tester » auparavant les chaussures neuves et celles inutilisées depuis longtemps. Proscrire absolument les bottes et après-skis.
- 1 paire de guêtres.
- Des sous-vêtements.
- 1 maillot de bain (facultatif).
- 1 pantalon confortable pour le soir.
- 1 paire de chaussures de détente légères pour le soir.
Equipement :
- 1 sac à dos de 35/40 litres à armature souple, muni d’une ceinture ventrale et permettant d’accrocher les raquettes.
- Un grand sac plastique permettant de protéger l’intérieur du sac à dos.
- 1 paire de lunettes de soleil d’excellente qualité avec protection latérale.
- 1 thermos ou une gourde de préférence isotherme (1,5 litre minimum).
- 1 couteau de poche type Opinel.
- 1 petite pochette (de préférence étanche) pour mettre son argent, carte d’identité, carte vitale et contrat d’assistance.
- Nécessaire de toilette (privilégiez l’indispensable, les petites contenances, les échantillons et les kits de voyages).
- 1 serviette de toilette qui sèche rapidement.
- Boules Quiès ou tampon Ear (facultatif).
- Papier toilette + 1 briquet.
- Crème solaire + écran labial.
- Boite plastique hermétique (contenance 0,5 l minimum) + gobelet + couverts.
- 1 frontale ou lampe de poche.
- 1 couverture de survie.
- Un drap-sac. Les duvets sont inutiles.
- Appareil-photo, jumelles (facultatif).
 
Pharmacie personnelle
- Vos médicaments habituels.
- Médicaments contre la douleur : paracétamol de préférence.
- Pastilles contre le mal de gorge.
- Bande adhésive élastique, type Elastoplaste en 8 cm de large.
- Jeux de pansements adhésifs + compresses désinfectantes.
- Double peau (type Compeed ou SOS ampoules).
- 1 pince à épiler.
 
Et puis…
- Une dose de bonne humeur et pourquoi pas une petite spécialité de chez vous à partager lors d’un pique-nique ou d'une soirée !
 

Une question sur ce séjour ?

DATES ET PRIX

7 jours, 6 nuits, 6 jours de randonnée : du Dimanche au Samedi

Prix par personne

 

du 11 mars au 17 mars 2018

du 8 avril au 14 avril 2018

du 22 avril au 28 avril 2018

 

698 €

698 €

698 €

 

 

Transfert aller - retour depuis la gare d’Albertville : 38 € par personne à réserver à l’inscription.

 

Famille, club, associations, écoles, comités d'entreprise … à partir de 7 personnes vous constituez un groupe et vous bénéficiez de réductions sur ce séjour : - 5% pour les petits groupes (8 à 10 personnes) et - 8% pour les grands groupes (à partir de 11 personnes).
Et vous pouvez choisir d'autres dates (selon disponibilités).
 

LE PRIX COMPREND

- Les frais d'organisation et d'encadrement.
- La nourriture et l'hébergement en pension complète.
- Le prêt des raquettes et des bâtons, ainsi que le matériel de sécurité.
 

LE PRIX NE COMPREND PAS

- Les boissons et dépenses personnelles.
- L'équipement individuel.
- Les éventuels jetons de douche.
- Le transfert gare Albertville aller retour : 38 €/personne
- Les trajets jusqu’au lieu d’accueil et à partir du lieu de dispersion.
- L'assurance annulation -  Assistance – Rapatriement, interruption de séjour (3.9 %).
- Tout ce qui n'est pas dans "Le prix comprend".
 

Une question sur ce séjour ?
Séjours associés

Rando à pied

Itinérant en linéaireA partir de : 795 €Durée : 6 jours

Raquettes

En étoileA partir de : 695 €Durée : 6 jours

Cols et Sommets du Chablais

France, Alpes du Nord

Suivez espace-évasion sur les réseaux sociaux

Cols et Hospices Mythiques des Alpes | raquettes - Espace Evasion