Se connecter
  Se déconnecter
Espace evasion

Raquettes en Aubrac

Séjour raquettes - France Massif Central - Liberté

Code voyage : RQLAUB
En bref
Les plaisirs sont simples lors de balades en raquettes.
Le premier, c’est d’être au grand air et dans un environnement totalement subjuguant !
Avec de grandes quantités de neige les paysages sont aussi incroyables, qu’irréels.

Le deuxième c’est que quiconque peut en profiter. La randonnée raquettes reste un plaisir facile sur plan physique (et peu coûteux en matériel). Lors d’une journée ensoleillée, nous recommandons vivement d’emporter le pique-nique et le thermos de thé.
Raquettes en Aubrac

Raquettes

Itinérant
Prix (à partir de) :
735 €
Durée :
6 jours
Mode :
Liberté
Prochain départ :
Séjour en liberté
NIVEAU PHYSIQUE
CONFORT

Séjour réalisable en :

janv fev mar avr mai juin juil aout sept oct nov dec

Ca y est... le haut plateau de l’Aubrac est recouvert d’un magnifique et épais manteau de neige. On mesure jusqu’à 45cm sur les pistes de ski de la station de Laguiole. Légère et duveteuse due aux faibles températures, les qualités de cette neige sont une véritable aubaine pour l’activité « raquettes » ! Les plaisirs sont simples lors de balades en raquettes. Le premier, c’est d’être au grand air et dans un environnement totalement subjuguant ! Avec de grandes quantités de neige les paysages sont aussi incroyables, qu’irréels Le deuxième c’est que quiconque peut en profiter. La randonnée raquettes reste un plaisir facile sur plan physique (et peu coûteux en matériel). Lors d’une journée ensoleillée, nous recommandons vivement d’emporter le pique-nique et le thermos de thé

 

Une question sur ce séjour ?

Programme

Jour 01 : Laguiole

Arrivée et installation à votre hébergement à partir de 17h00.
Premiers pas sur l’Aubrac et la neige dans ce petit village de Laguiole... Le nom est synonyme d’un artisanat de coutellerie depuis la nuit des temps.
Les premiers couteaux pliants de Laguiole sont fabriqués au début du XIX ème siècle et sont encore aujourd’hui empreint d’histoire et de tradition. Ce couteau servait à manger, fabriquer un bâton, tuer un poulet, couper une ficelle, ... de vivre au quotidien sur le plateau de l’Aubrac.

Jour 02 : Les Abiouradous

Boucle dans les espaces pastoraux du plateau de l’Aubrac avec un passage au Puech du Roussillon à 1400m. Les abiouradous, ce sont traditionnellement les abreuvoirs pour les troupeaux de vaches d’Aubrac !
Vous vous promènerez dans le paysage des burons, ces fromageries d’altitude qui servent également d’hébergement aux buronniers.
Etape de 12 km - 4h30 de marche M : 250 m D : 250 m

Jour 03 : Le signal de Mailhebiau

Une étape essentielle de L’Aubrac, le signal, à 1469 m d’altitude, est le point culminant du massif. Sur les hauteurs de ces steppes presque « vierges », où les troupeaux et l’estive sont monnaie courante, vos yeux embrassent un panorama époustouflant à 360°.
Au loin le mont Lozère, le mont Aigoual et de l’autre côté, les neiges du massif du Sancy et du Cantal.
Etape de 13 km - 4h30 de marche M : 290 m D : 290 m

Jour 04 : Nasbinals en Aubrac

Le village, au centre de l’Aubrac Lozérien, est une étape du chemin de Compostelle. L’église romane y rythme paisiblement la vie des habitants et des pèlerins. Elle donne une réelle identité à ce cœur de village de montagne. Une balade en boucle autour de Nasbinals fait découvrir les orgues basaltiques de la cascade du Déroc et l’habitat, traditionnellement dispersé, dans un écosystème magnifique.
Etape de 13 km - 4h30 de marche M : 190 m D : 190 m

Jour 05 : Les terres Rouges

Une randonnée pour revivre tous les moments forts de l'Aubrac à travers son histoire particulière : Vous découvrirez les burons, ces bâtiments qui abritaient les bergers pendant l’été et où l’on fabriquait le fromage avec le lait récolté à l’estive.
Etape de 13 km - 4h30 de marche M : 250 m D : 250 m

Jour 06 : La Chaldette

Un espace détente intérieur et extérieur au bord de l'eau et des neiges de l'Aubrac... On vous propose une escapade en bordure du Bès. La source d’eau chaude à 35° y est utilisée pour l’espace thermal de La Chaldette, à vous d’en profiter avant ou après une belle randonnée à la journée.
Etape de 7 km - 2h30 de marche M : 100 m D : 100 m
Fin du séjour vers 18h00, après le moment de détente à La Chaldette

Les journées.

Ce séjour est organisé au départ de votre hébergement. Vous vous déplacerez vers le lieu de départ de la randonnée avec votre véhicule. Temps de transfert sera de 15 à 25 minutes environ.

 

L'espace détente de La Chaldette :

Vous aurez accès sur 1/2 journée à l'espace détente librement en fin de séjour.

 

Le Forfait "Accès à l’espace SPA thermal" comprend :

•Les espaces : Sauna, Hammam, Solarium, Espace forme et Espace détente.

•Espace tisanerie et eaux florales BIO.

•Les soins : 2 bassins d'eau thermale, naturellement chaude (environ 34°), jacuzzi.

•Peignoir, serviette et chaussures de piscine fournis.

•L'âge minimum requis pour accéder à l'espace forme est de 18 ans.

•Tenue obligatoire : maillot/slip de bain. Les shorts et caleçons sont interdits. Vous effectuez cette randonnée en liberté.

 

 

Ce programme et les indications sont donnés à titre indicatif, nous les respectons la plupart du temps, seulement, il est possible que des situations indépendantes de notre volonté puissent en modifier l’ordre ou l’itinéraire, (météo, sécurité...). Nous prendrons alors les mesures nécessaires pour vous permettre de profiter au mieux de votre séjour dans les meilleures conditions possibles.

 

 
FORMALITES
Carte d’identité ou passeport en cours de validité.
 
 
ADRESSES UTILES
Itinéraire : www.viamichelin.fr  
SNCF : Tel : 0 892 35 35 35 ou http://www.voyages-sncf.com
 
Le territoire :
L'Aubrac est un haut plateau volcanique et granitique situé au centre du Massif central, aux confins de deux régions (Auvergne / Rhône-Alpes et Languedoc-Roussillon / Midi-Pyrénées). Il est bordé au nord-ouest par les Monts du Cantal, à l'est par la Margeride et au sud par les plateaux calcaires des Grands Causses. Sa superficie est d'environ 3000 km2
 
Les zones naturelles :
Le terme « Aubrac » signifie lieu élevé (Alto) et humide, boueux (Braco). Il doit en fait son nom à l’ancienne dômerie d’Aubrac « installée » à 1350 m d’altitude par un comte d’origine flamande qui a fondé l’Abbaye d’Aubrac en 1120, au voisinage du point le plus haut du plateau, pour protéger les pèlerins qui descendaient la via Podiensis (chemin de St Jacques) en direction de l’Espagne.
 
La Géologie :
Culminant à 1469 mètres, au signal de Mailhebiau, le massif de l’Aubrac conserve de nombreux témoins d’une activité volcanique passée : présence de coulées de basalte fluide et de matériaux projetés, cônes de scories, orgues ou prismes basaltiques, lacs de lave dégagés par inversion de relief...
L'altitude de l'Aubrac s'échelonne de 200 mètres en fond de vallée à 1 469 mètres au Signal de Mailhebiau, le point culminant.
Une ligne de faîte se dessine sur l'Aubrac selon un axe nord-ouest/sud-est dont les principaux sommets sont :
  • Le Puy de la Tuile à 1 286 m
  • Le Roc de Cayla à 1 298 m
  • Le Puy de Gudette à 1 427 m
  • Les Truques d'Aubrac à 1 439 m
  • Le Puech d'Alte-Teste à 1 448 m
  • Le Signal de Mailhebiau à 1 469 m
 
DIVERSITE :
Plus de 1000 espèces ont été inventoriées sur l’Aubrac.

Les milieux prairiaux

Les pâturages d'estives ou "montagnes" ont été formés par déforestation et maintenus ouverts par les animaux menés en estive depuis le moyen-âge. D’abord les moutons puis les bovins ont empêché la forêt de se réinstaller. L’élevage a ainsi façonné ce paysage si emblématique du haut Aubrac et favorisé la richesse et la diversité floristique grâce à un espace maintenu ouvert où la pression de pâturage est restée modérée.
Les prairies naturelles de fauche, généralement situées dans les bas-fonds aux sols humifères, fournissent du foin pour le nourrissage hivernal des animaux. Au printemps, y fleurissent Jonquilles et Narcisses, la Fritillaire pintade, la Tulipe sauvage, l’Aconit napel parfois tue-loup et la Benoite des ruisseaux.

Les landes pâturées

Les landes également pâturées sont surtout présentes sur terrains granitiques. Elles abritent Genêts, Callunes, Brunelles à grandes fleurs ou encore Lycopodes en massue (sous protection européenne).

Les fôrets

Les forêts couvrent 30 % du territoire de l'Aubrac. Sur la partie orientale, la plus boisée du massif de l'Aubrac, le Pin sylvestre et l'Epicéa commun dominent, la première essence s'étant souvent installée naturellement. Les hêtraies-sapinières sont plutôt présentes sur la partie sommitale du plateau. Elles abritent le Lis martagon, la Prénanthe pourpre, le Doronic d'Autriche, la Centaurée des montagnes, le Bois joli, la Maïanthème à deux feuilles et les stations les plus développées de Calament à grandes fleurs (le fameux « thé d’Aubrac ») qui fait actuellement l'objet de productions expérimentales.
Les penchants du plateau, autour des gorges de la Truyère et du Lot, sont principalement couverts de chênaies (Chênes pubescents ou pédonculés). En bord de ruisseaux, les linéaires boisés sont souvent absents sur le haut plateau balayé par les vents. La ripisylve majoritairement composée d'Aulnes glutineux se constitue progressivement avec la perte d'altitude.

Les zones tourbeuses du plateau

Leurs intérêts écologiques (support d’habitat et d’espèces remarquables) et patrimoniaux (milieux naturels relictuels et fragiles) sont majeurs. On y recense des espèces végétales rares comme la Laîche des tourbières et la Laîche à long rhizome, l’Andromède, la Scheuchzéride des marais, la Pédiculaire des marais et quelques rares populations de Ligulaire de Sibérie.

Sur les hauts plateaux ouverts

La conduite d’un élevage extensif a permis de conserver une réelle biodiversité. Nombre d’oiseaux sont attirés par les prairies, landes et bocages des hauts plateaux, faciles à explorer et lieux de nidification.
Parmi eux, on peut notamment citer la présence de passereaux (Fauvette, Tarier des prés, Traquet motteux, Alouette lulu, Pipit farlouse et spioncelle), de rapaces protégés ou à haute valeur patrimoniale (Milan noir ou royal, Circaète Jean le blanc, Faucon crécerelle, Aigle botté, Autour des palombes, Faucon pèlerin, Busard cendré et saint Martin) et d’autres oiseaux à fort enjeu écologique (Engoulevent d’Europe par exemple). En période migratoire, il n’est pas rare d’observer également Cigognes noire et blanche ou encore Bécassine des marais…
Les prairies pâturées et les chaos granitiques ou basaltiques sont également le terrain de jeu privilégié de l'Hermine.
 
En milieux forestiers
La forêt abrite une forte population de cerfs élaphes qui ont été réintroduits dans les années 60.
D’autres mammifères protégés comme la Genette, la Grande noctule ou plus courants comme la Martre, le Putois, le Blaireau, la Belette ou le Renard fréquentent les massifs boisés de l’Aubrac et y « côtoient » des espèces patrimoniales telles que la Bondrée apivore, la Chouette de Tengmalm, le Hibou moyen duc mais aussi des insectes comme la Rosalie des Alpes.

Dans les gorges, les zones humides et les cours d’eau

Les gorges de la Truyère sont considérées comme le second site aveyronnais pour l’observation des oiseaux en raison de l’importante voie de migration, de la densité et de la diversité des rapaces nicheurs.
Les zones humides de l'Aubac abritent de nombreux insectes, batraciens, tritons et reptiles dont le Lézard vivipare ou l’Azuré des mouillères (papillon protégé). Plusieurs espèces de libellules représentatives des espèces montagnardes ont également été identifiées sur les anciens lacs glaciaires.
A noter par ailleurs la présence de la Vipère péliade (espèce protégée par la convention de Berne) en limite sud de son aire de répartition. Elle souffre de la régression des tourbières.
Le Cincle plongeur, le Martin-pêcheur ou le Courlis cendré fréquentent également
les abords des milieux aquatiques alors que bon nombre de chiroptères (chauves souris) ou de rapaces nocturnes colonisent les milieux forestiers, les zones bocagères ou rocheuses entourant les Boraldes, les gorges de la Truyère ou du Lot :
Hibou grand-duc, Murin à moustaches, Oreillard roux ou encore Murin de Natterer.
Au niveau de la faune piscicole, les ruisseaux et les rivières de l’Aubrac « hébergent » la Truite fario, reine des eaux froides, courantes et oxygénées et ses « compères », l’Ecrevisse à pieds blancs et le Chabot qui fréquentent les mêmes habitats. La Moule perlière, également protégée, a été inventoriée sur plusieurs cours d’eau de Lozère. Elle est fortement menacée.
Quant à la Loutre, elle est revenue « hanter les cours d’eau » de l’ensemble du massif..
 
 
L'élevage :
L’Aubrac est caractérisé par la prégnance du monde agricole sur l’économie et la vie locale. La production agricole est omniprésente et s'est structurée autour de filières solides en harmonie avec les potentialités du territoire. Les traditions d'hier se prolongent désormais dans une économie dynamique.
 
L'eau :
Le plateau de l'Aubrac est ceinturé par les vallées du Lot au sud, de la Truyère au nord et à l'ouest et de la Colagne à l'est. Cette frontière naturelle se dessine également sur la partie est où les vallées de la Truyère et de la Colagne, « reliées » par un canal, « séparent » le massif de l'Aubrac de la Margeride.
 

Une question sur ce séjour ?
Jour 01 : Laguiole

Arrivée et installation à votre hébergement à partir de 17h00.
Premiers pas sur l’Aubrac et la neige dans ce petit village de Laguiole... Le nom est synonyme d’un artisanat de coutellerie depuis la nuit des temps.
Les premiers couteaux pliants de Laguiole sont fabriqués au début du XIX ème siècle et sont encore aujourd’hui empreint d’histoire et de tradition. Ce couteau servait à manger, fabriquer un bâton, tuer un poulet, couper une ficelle, ... de vivre au quotidien sur le plateau de l’Aubrac.

Jour 02 : Les Abiouradous

Boucle dans les espaces pastoraux du plateau de l’Aubrac avec un passage au Puech du Roussillon à 1400m. Les abiouradous, ce sont traditionnellement les abreuvoirs pour les troupeaux de vaches d’Aubrac !
Vous vous promènerez dans le paysage des burons, ces fromageries d’altitude qui servent également d’hébergement aux buronniers.
Etape de 12 km - 4h30 de marche M : 250 m D : 250 m

Jour 03 : Le signal de Mailhebiau

Une étape essentielle de L’Aubrac, le signal, à 1469 m d’altitude, est le point culminant du massif. Sur les hauteurs de ces steppes presque « vierges », où les troupeaux et l’estive sont monnaie courante, vos yeux embrassent un panorama époustouflant à 360°.
Au loin le mont Lozère, le mont Aigoual et de l’autre côté, les neiges du massif du Sancy et du Cantal.
Etape de 13 km - 4h30 de marche M : 290 m D : 290 m

Jour 04 : Nasbinals en Aubrac

Le village, au centre de l’Aubrac Lozérien, est une étape du chemin de Compostelle. L’église romane y rythme paisiblement la vie des habitants et des pèlerins. Elle donne une réelle identité à ce cœur de village de montagne. Une balade en boucle autour de Nasbinals fait découvrir les orgues basaltiques de la cascade du Déroc et l’habitat, traditionnellement dispersé, dans un écosystème magnifique.
Etape de 13 km - 4h30 de marche M : 190 m D : 190 m

Jour 05 : Les terres Rouges

Une randonnée pour revivre tous les moments forts de l'Aubrac à travers son histoire particulière : Vous découvrirez les burons, ces bâtiments qui abritaient les bergers pendant l’été et où l’on fabriquait le fromage avec le lait récolté à l’estive.
Etape de 13 km - 4h30 de marche M : 250 m D : 250 m

Jour 06 : La Chaldette

Un espace détente intérieur et extérieur au bord de l'eau et des neiges de l'Aubrac... On vous propose une escapade en bordure du Bès. La source d’eau chaude à 35° y est utilisée pour l’espace thermal de La Chaldette, à vous d’en profiter avant ou après une belle randonnée à la journée.
Etape de 7 km - 2h30 de marche M : 100 m D : 100 m
Fin du séjour vers 18h00, après le moment de détente à La Chaldette

Les journées.

Ce séjour est organisé au départ de votre hébergement. Vous vous déplacerez vers le lieu de départ de la randonnée avec votre véhicule. Temps de transfert sera de 15 à 25 minutes environ.

 

L'espace détente de La Chaldette :

Vous aurez accès sur 1/2 journée à l'espace détente librement en fin de séjour.

 

Le Forfait "Accès à l’espace SPA thermal" comprend :

•Les espaces : Sauna, Hammam, Solarium, Espace forme et Espace détente.

•Espace tisanerie et eaux florales BIO.

•Les soins : 2 bassins d'eau thermale, naturellement chaude (environ 34°), jacuzzi.

•Peignoir, serviette et chaussures de piscine fournis.

•L'âge minimum requis pour accéder à l'espace forme est de 18 ans.

•Tenue obligatoire : maillot/slip de bain. Les shorts et caleçons sont interdits. Vous effectuez cette randonnée en liberté.

 

 

Ce programme et les indications sont donnés à titre indicatif, nous les respectons la plupart du temps, seulement, il est possible que des situations indépendantes de notre volonté puissent en modifier l’ordre ou l’itinéraire, (météo, sécurité...). Nous prendrons alors les mesures nécessaires pour vous permettre de profiter au mieux de votre séjour dans les meilleures conditions possibles.

 

 
FORMALITES
Carte d’identité ou passeport en cours de validité.
 
 
ADRESSES UTILES
Itinéraire : www.viamichelin.fr  
SNCF : Tel : 0 892 35 35 35 ou http://www.voyages-sncf.com
 
Le territoire :
L'Aubrac est un haut plateau volcanique et granitique situé au centre du Massif central, aux confins de deux régions (Auvergne / Rhône-Alpes et Languedoc-Roussillon / Midi-Pyrénées). Il est bordé au nord-ouest par les Monts du Cantal, à l'est par la Margeride et au sud par les plateaux calcaires des Grands Causses. Sa superficie est d'environ 3000 km2
 
Les zones naturelles :
Le terme « Aubrac » signifie lieu élevé (Alto) et humide, boueux (Braco). Il doit en fait son nom à l’ancienne dômerie d’Aubrac « installée » à 1350 m d’altitude par un comte d’origine flamande qui a fondé l’Abbaye d’Aubrac en 1120, au voisinage du point le plus haut du plateau, pour protéger les pèlerins qui descendaient la via Podiensis (chemin de St Jacques) en direction de l’Espagne.
 
La Géologie :
Culminant à 1469 mètres, au signal de Mailhebiau, le massif de l’Aubrac conserve de nombreux témoins d’une activité volcanique passée : présence de coulées de basalte fluide et de matériaux projetés, cônes de scories, orgues ou prismes basaltiques, lacs de lave dégagés par inversion de relief...
L'altitude de l'Aubrac s'échelonne de 200 mètres en fond de vallée à 1 469 mètres au Signal de Mailhebiau, le point culminant.
Une ligne de faîte se dessine sur l'Aubrac selon un axe nord-ouest/sud-est dont les principaux sommets sont :
  • Le Puy de la Tuile à 1 286 m
  • Le Roc de Cayla à 1 298 m
  • Le Puy de Gudette à 1 427 m
  • Les Truques d'Aubrac à 1 439 m
  • Le Puech d'Alte-Teste à 1 448 m
  • Le Signal de Mailhebiau à 1 469 m
 
DIVERSITE :
Plus de 1000 espèces ont été inventoriées sur l’Aubrac.

Les milieux prairiaux

Les pâturages d'estives ou "montagnes" ont été formés par déforestation et maintenus ouverts par les animaux menés en estive depuis le moyen-âge. D’abord les moutons puis les bovins ont empêché la forêt de se réinstaller. L’élevage a ainsi façonné ce paysage si emblématique du haut Aubrac et favorisé la richesse et la diversité floristique grâce à un espace maintenu ouvert où la pression de pâturage est restée modérée.
Les prairies naturelles de fauche, généralement situées dans les bas-fonds aux sols humifères, fournissent du foin pour le nourrissage hivernal des animaux. Au printemps, y fleurissent Jonquilles et Narcisses, la Fritillaire pintade, la Tulipe sauvage, l’Aconit napel parfois tue-loup et la Benoite des ruisseaux.

Les landes pâturées

Les landes également pâturées sont surtout présentes sur terrains granitiques. Elles abritent Genêts, Callunes, Brunelles à grandes fleurs ou encore Lycopodes en massue (sous protection européenne).

Les fôrets

Les forêts couvrent 30 % du territoire de l'Aubrac. Sur la partie orientale, la plus boisée du massif de l'Aubrac, le Pin sylvestre et l'Epicéa commun dominent, la première essence s'étant souvent installée naturellement. Les hêtraies-sapinières sont plutôt présentes sur la partie sommitale du plateau. Elles abritent le Lis martagon, la Prénanthe pourpre, le Doronic d'Autriche, la Centaurée des montagnes, le Bois joli, la Maïanthème à deux feuilles et les stations les plus développées de Calament à grandes fleurs (le fameux « thé d’Aubrac ») qui fait actuellement l'objet de productions expérimentales.
Les penchants du plateau, autour des gorges de la Truyère et du Lot, sont principalement couverts de chênaies (Chênes pubescents ou pédonculés). En bord de ruisseaux, les linéaires boisés sont souvent absents sur le haut plateau balayé par les vents. La ripisylve majoritairement composée d'Aulnes glutineux se constitue progressivement avec la perte d'altitude.

Les zones tourbeuses du plateau

Leurs intérêts écologiques (support d’habitat et d’espèces remarquables) et patrimoniaux (milieux naturels relictuels et fragiles) sont majeurs. On y recense des espèces végétales rares comme la Laîche des tourbières et la Laîche à long rhizome, l’Andromède, la Scheuchzéride des marais, la Pédiculaire des marais et quelques rares populations de Ligulaire de Sibérie.

Sur les hauts plateaux ouverts

La conduite d’un élevage extensif a permis de conserver une réelle biodiversité. Nombre d’oiseaux sont attirés par les prairies, landes et bocages des hauts plateaux, faciles à explorer et lieux de nidification.
Parmi eux, on peut notamment citer la présence de passereaux (Fauvette, Tarier des prés, Traquet motteux, Alouette lulu, Pipit farlouse et spioncelle), de rapaces protégés ou à haute valeur patrimoniale (Milan noir ou royal, Circaète Jean le blanc, Faucon crécerelle, Aigle botté, Autour des palombes, Faucon pèlerin, Busard cendré et saint Martin) et d’autres oiseaux à fort enjeu écologique (Engoulevent d’Europe par exemple). En période migratoire, il n’est pas rare d’observer également Cigognes noire et blanche ou encore Bécassine des marais…
Les prairies pâturées et les chaos granitiques ou basaltiques sont également le terrain de jeu privilégié de l'Hermine.
 
En milieux forestiers
La forêt abrite une forte population de cerfs élaphes qui ont été réintroduits dans les années 60.
D’autres mammifères protégés comme la Genette, la Grande noctule ou plus courants comme la Martre, le Putois, le Blaireau, la Belette ou le Renard fréquentent les massifs boisés de l’Aubrac et y « côtoient » des espèces patrimoniales telles que la Bondrée apivore, la Chouette de Tengmalm, le Hibou moyen duc mais aussi des insectes comme la Rosalie des Alpes.

Dans les gorges, les zones humides et les cours d’eau

Les gorges de la Truyère sont considérées comme le second site aveyronnais pour l’observation des oiseaux en raison de l’importante voie de migration, de la densité et de la diversité des rapaces nicheurs.
Les zones humides de l'Aubac abritent de nombreux insectes, batraciens, tritons et reptiles dont le Lézard vivipare ou l’Azuré des mouillères (papillon protégé). Plusieurs espèces de libellules représentatives des espèces montagnardes ont également été identifiées sur les anciens lacs glaciaires.
A noter par ailleurs la présence de la Vipère péliade (espèce protégée par la convention de Berne) en limite sud de son aire de répartition. Elle souffre de la régression des tourbières.
Le Cincle plongeur, le Martin-pêcheur ou le Courlis cendré fréquentent également
les abords des milieux aquatiques alors que bon nombre de chiroptères (chauves souris) ou de rapaces nocturnes colonisent les milieux forestiers, les zones bocagères ou rocheuses entourant les Boraldes, les gorges de la Truyère ou du Lot :
Hibou grand-duc, Murin à moustaches, Oreillard roux ou encore Murin de Natterer.
Au niveau de la faune piscicole, les ruisseaux et les rivières de l’Aubrac « hébergent » la Truite fario, reine des eaux froides, courantes et oxygénées et ses « compères », l’Ecrevisse à pieds blancs et le Chabot qui fréquentent les mêmes habitats. La Moule perlière, également protégée, a été inventoriée sur plusieurs cours d’eau de Lozère. Elle est fortement menacée.
Quant à la Loutre, elle est revenue « hanter les cours d’eau » de l’ensemble du massif..
 
 
L'élevage :
L’Aubrac est caractérisé par la prégnance du monde agricole sur l’économie et la vie locale. La production agricole est omniprésente et s'est structurée autour de filières solides en harmonie avec les potentialités du territoire. Les traditions d'hier se prolongent désormais dans une économie dynamique.
 
L'eau :
Le plateau de l'Aubrac est ceinturé par les vallées du Lot au sud, de la Truyère au nord et à l'ouest et de la Colagne à l'est. Cette frontière naturelle se dessine également sur la partie est où les vallées de la Truyère et de la Colagne, « reliées » par un canal, « séparent » le massif de l'Aubrac de la Margeride.
 

Une question sur ce séjour ?

Accueil le jour 01 à 17h00 à votre hébergement de Laguiole

 

 

Dispersion le jour 06 après votre moment de détente à l’Espace Thermal de La Chaldette vers 18h00.

 

Hébergements avant ou après la randonnée : Nous consulter.

 

 

Marcheurs contemplatifs à sportifs

Randonneurs niveau 2 à 3 sur une échelle de 5.

Temps de marche moyen : 4h30 à 5h30

Dénivelée moyen : 250 m

Distance moyenne 13 km

 

 

L’hébergement en Hôtel***

Vous serez logé 3 nuits à Laguiole et 3 nuits à Nasbinals

Ces hôtels*** disposent de chambres calmes et confortables. La localisation en cœur de ville permet de flâner à pied le soir en terrasse...

 

Repas :

Les diners seront pris à l'hébergement ou en restaurant local

 

Les pique-nique (non compris) : Vous préparez votre panier repas avant de partir le matin en prenant le temps de rencontrer les producteurs ou les commerçants locaux.

 

Ce séjour est organisé au départ de l’hébergement. Vous vous déplacerez vers le lieu de départ de la randonnée avec votre véhicule. Temps de transfert : de 15 à 25 minutes.

 

 

Uniquement les affaires de la journée et le pique-nique.

 

 

A partir de 1 personne

 

 

Attention : ce circuit s’effectue sans accompagnateur et sous votre propre responsabilité.

Nous vous fournissons toutes les indications nécessaires au bon déroulement de votre randonnée, mais nous ne pouvons en aucun cas être responsables d’une erreur d’itinéraire ou d’un départ trop tardif le matin qui pourrait poser des problèmes pour arriver à l’étape suivante.

Pour des raisons évidentes d’organisation, une fois votre randonnée commencée, vous devrez impérativement suivre le programme tel qu’il vous a été confirmé. Il ne sera alors plus possible de modifier vos lieux d’hébergement ou l’ordre des étapes.

 

Sécurité

Sur ce séjour vous faites le choix de ne pas être accompagné d’un professionnel. Vous randonnez sous votre propre responsabilité. Nous vous conseillons d’être déjà sensibilisé au milieu hivernal et d’être équipé de votre propre matériel de sécurité Carnet de route

Un dossier vous sera envoyé avant votre départ. Il comprendra un topo-guide rédigé par nos soins, de la documentation sur la région traversée et la cartographie avec votre itinéraire. Cette dernière sera à déposer à votre hébergement en fin de séjour.

 

 

Pour les randonnées, ivous pourrez louer une paire de raquettes et bâtons (environ 45 euros par personne à payer directement sur place). Bien entendu, vous pouvez apporter votre matériel personnel, raquettes et bâtons.

 

 

Vous trouverez cet équipement dans les magasins de notre partenaire :

www.auvieuxcampeur.fr

 

LISTE DES AFFAIRES A EMPORTER

Vêtements : pour le haut du corps, le principe des 3 couches permet de gérer quasiment toutes les situations :

· Un sous-pull à manches longues en matière respirante.

· Une veste en fourrure polaire chaude.

· Une veste coupe-vent imperméable et respirante type gore-tex.

En marchant, par beau temps calme, le sous-pull peut suffire. Par temps de pluie, neige ou vent, il suffit de rajouter la veste imperméable.

Par grands froids ou lors des pauses, la veste polaire est un complément indispensable. Ces 3 couches doivent toujours être dans votre sac à dos car en montagne le temps change très vite.

Prévoir des vêtements qui sèchent rapidement et donc proscrire le coton. Préférez la laine, la soie et les fibres synthétiques qui permettent de rester au sec et au chaud aussi longtemps que possible.

Evitez les anoraks et proscrire les combinaisons de ski, trop chauds et encombrants.

Pensez à vous couvrir avant d’avoir froid, mais surtout à vous découvrir avant d’avoir trop chaud. La sueur est l’ennemi du randonneur, car elle humidifie les vêtements qui sont rapidement glacés lors des pauses. Ainsi, il est très rare d’effectuer « une ascension » vêtu d’une veste polaire.

 

· 1 sac à dos de 30/40 litres à armature souple (affaire de la journée : appareil photo, pique nique, gourde, vivres de course, veste coupe-vent, pull….)

Prévoyez de pouvoir fixer vos raquettes sur le dessus ou les côtés (si nécessaire), donc pensez à vous procurer des lanières de fixation

 

Bagages :

  • un sac de voyage souple (un seul sac par personne) qui ferme bien et facile à transporter ;
  • des chaussures chaudes, imperméables et tenant bien aux pieds (chaussures de montagne ou chaussures de marche type "trekking" en cuir ou cuir et Goretex - éviter bottes ou après-ski, peu pratiques pour marcher)
  • des guêtres ou "stop tout" ; chaussettes coton et (ou) laine. Les chaussettes "type bouclette" vous éviteront souvent l'échauffement prématuré des pieds
  • une tenue de rechange confortable et une paire de chaussures légères pour l'étape
  • sous-vêtements chauds (collant + maillot) type "Carline" ou "Capilène" (sèchent très vite)
  • une chemise chaude ou sweat type Carline chaude ;
  • une veste en fourrure polaire (légère, elle sèche vite et conserve un fort pouvoir calorifique)
  • un anorak ou une veste de montagne ou une veste coupe-vent avec un capuchon ;
  • un pantalon de montagne ou de ski chaud et souple (knickers ou fuseau) ; un surpantalon en nylon ou Goretex
  • un bandeau ou un bon bonnet couvrant largement les oreilles ;•deux paires de gants ou moufles couvrant les poignets
  • une paire de lunettes de soleil ; une paire de lunettes de ski (masque)
  • crème protectrice pour la peau et les lèvres ; un foulard (pour se protéger le cou)
  • maillot de bain et sandales plastiques ; papier hygiénique
  • petite pharmacie personnelle (une pharmacie collective est prévue pour le groupe) : antalgique : aspirine, Doliprane ; vitamine C ; élastoplaste, pansements adhésifs, double peau (Compeed) ; boules Quiès ; plus vos médicaments personnels... ;
  • pour les pique-niques : un bol plastique (bol hermétique type Tupperware) ou assiette ; des couverts ; deux gobelets (un pour la soupe, l'autre pour le café...) ; un couteau pliant (type opinel) ; une gourde et/ ou une thermos (un litre minimum)
  • une lampe de poche légère (de préférence frontale) ; des sachets plastiques pour classer et ranger vos affaires ;
  • une pochette plastique étanche avec : la Carte Nationale d'Identité ou le Passeport (valide) ; le dépliant de votre assurance reçu lors de votre inscription (si vous avez souscrit cette assurance) ou votre assurance personnelle ;
  • argent : dépenses personnelles (boissons en cours de rando, visites...)

 

Facultatif : un équipement photo ; une paire de jumelles ; une couverture de survie (modèle renforcé).

 

 

Une question sur ce séjour ?

DATES ET PRIX

Départ possible tous les jours du 06/02/2022 (premier départ) au 27/03/22 (dernier départ).

 

En hôtel (chambre de 2 personnes)

Tarif par personne sur la base d’une chambre à partager : 735€

Supplément chambre individuelle 215€

 

 

LE PRIX COMPREND

  • Les frais d’organisation.
  • Le dossier de randonnée et les cartes IGN au 1/25 00ème du parcours
  • La trace GPS des randonnées
  • Forfait ½ journée à l’espace bien être du centre thermal
  • L’hébergement en demi-pension (Repas du soir - nuit - petit déjeuner)

LE PRIX NE COMPREND PAS

  • Le moyen de transport pour se rendre au lieu de rendez-vous
  • La location du matériel (raquettes à neige et bâtons : env. 45 € sur place)
  • Le matériel de sécurité
  • Le moyen de transport pendant le séjour pour se rendre au point de départ des randonnées
  • Les déplacements supplémentaires liés à une modification du programme pour raisons météorologiques
  • Le transfert au deuxième hébergement
  • Le moyen de transport depuis le lieu de dispersion
  • L’assurance
  • Les consommations et dépenses personnelles
  • Les piques niques
  • Tout ce qui n’est pas dans « le prix comprend »

 

 

Une question sur ce séjour ?
Séjours associés

Rando à pied

Itinérant en boucleA partir de : 675 €Durée : 8 jours

Ardèche en Liberté

France, Massif Central

Raquettes

Itinérant en linéaireA partir de : 595 €Durée : 6 jours

Raquettes

Itinérant en boucleA partir de : 165 €Durée : 4 jours

Tour des Bauges en Liberté

France, Alpes du Nord
Disponibilités du séjour
Du 06/02/2022 au 27/03/2022
735,00 € (En cours)
Chèques Vacances

Espace évasion accepte le règlement par Chèques Vacances pour les séjours se déroulant en France.

Newsletter

Suivez espace-évasion sur les réseaux sociaux

Raquettes en Aubrac | raquettes - Espace Evasion