Espace evasion

Rando & Soins Orientaux à Essaouira

Séjour rando et balnéo - Maroc - Liberté

Code voyage : VOYMABE
En bref
Voyage Randonnée en étoile et Soins Orientaux à Essaouira (Maroc). Profitez de notre formule Liberté + : vous restez entre vous, partez quand vous voulez, mais vous bénéficiez d'un guide marocain rien que pour vous ! Partez 8 une semaine (8jours / 7 nuits) et découvrez ce voyage unique. Au programme : randonnées accessible à tous à la découverte d’une côte sauvage d’exception, alternant falaises dominant les flots, forêts d’arganiers, villages de pêcheurs, dunes de sable blanc et plages. Enfin de journée, profitez du confrit de notre hôtel ou riad à Essaouira, pour bénéficier des bienfaits du hammam ou des soins du centre de thalassothérapie.

Rando et balnéo

En étoile
Prix (à partir de) :
710 €
Durée :
8 jours
Mode :
Liberté
Prochain départ :
Séjour en liberté
NIVEAU PHYSIQUE
CONFORT

Séjour réalisable en :

janv fev mar avr mai juin juil aout sept oct nov dec

8 jours / 7 nuits / 3.5 jours de marche et 4 séances de soins

 Se laisser aller au rythme des marées et des vents, découvrir la côte atlantique tout en profitant de soins orientaux. Ce séjour vous permettra de vivre en toute quiétude des expériences humaines et physiques qui ne vous laisseront pas insensibles. Que ce soit le contact avec les pécheurs où les femmes des coopératives, vos pas vous mèneront à la découverte d’une côte sauvage d’exception où alterneront rencontres et paysages fascinants.

Formule Liberté + : vous restez entre vous, partez quand vous voulez, mais vous bénéficiez d'un guide marocain rien que pour vous !
 
Une question sur ce séjour ?

Programme

Jour 01 : Marrakech

Arrivée à Marrakech et accueil.
Transfert à votre hôtel ou Ryad. Installation puis temps libre.
Une navette sera à votre disposition pour aller et retour entre l’hôtel et la Place Jamaa Lafna.
Dîner et nuit.

 

Jour 02 : Randonnée-bien être

Marrakech - Essaouira (Mogador)
Arrivée à Essaouira, installation à l’hôtel, déjeuner sur place puis une séance de remise en forme : Hammam, massage, soins.
En fin d’après-midi ballade libre dans la médina D’Essaouira.
Dîner et nuit à l’hôtel.
 

Jour 03 : Randonnée-bien être

Petit-déjeuner à l’hôtel puis départ pour une excursion dont la randonnée est l’activité principale dans l’arrière-pays d’Essaouira (3h/4h de marche) entre les arganiers et les champs cultivés.
Déjeuner inclus.
Pendant cette journée et après un transfert en voiture depuis votre hôtel, vous serez accueilli par une famille à Imi N’tlet au sud d’Essaouira, dont l’élevage, l’agriculture et la production de l’huile d’argan sont les activités principales non seulement pour eux mais pour la plupart des habitants de cette région (Les Tribus de HAHA). Vous aurez l’occasion de discuter avec eux et de déguster la saveur de la cuisine locale pendant le déjeuner.
Retour à l’hôtel vers 16h00 pour une deuxième séance de Remise en forme : hammam - massage.
Dîner et nuit à l’hôtel.

Jour 04 : Randonnée - Bien être

Petit déjeuner à l’hôtel puis depuis vôtre hôtel jusqu’aux dunes de Diabet puis transfert en voiture vers Sidi Kaouki.
Nous marcherons sur la plage (3/4Hde marche au total). Passage à Diabèt où nous verrons aussi Borj al Baroud (fort de la Poudre). En prolongeant la plage jusqu’à l’Oued, traversée de Dar Sultane (maison du Sultane).
Transfert à Sidi Kaouki ou vous allez marcher en traversant oued lakseb et ses cascades.
Baignade et balade à travers les immenses plages sauvages. Votre déjeuner poisson aura lieu chez l’habitant ou dans un restaurant vu sur l’Atlantique.
En début d’après midi, retour à Essaouira pour la troisième séance de Remise en Forme.
Dîner et nuit à l’hôtel.

Jour 05 : Randonnée

En voiture ou en minibus, nous allons découvrir à la coopérative le secret de l’huile d'Argan : huile hydratante, nutritive et régénératrice. Ce sérum de beauté est très riche en acides gras essentiels et en vitamine E mais aussi en bêta carotène et poly phénols. La plupart des coopératives sont tenues par des femmes, souvent des femmes en difficulté, ces projets sont subventionnés par l’état marocain.
Dès que vous arrivez dans la coopérative, vous êtes pris en charge par une guide qui vous fera découvrir tout le processus de fabrication de l'huile d'argan.
Après 2h environ nous continuons notre excursion avec la visite du village de Smimmou. Puis par une marche de 3h environ dans les collines d'Imi n'Tlit parmi les champs d'oliviers et d'arganiers.
Déjeuner chez l'habitant et retour sur Essaouira.
Dîner et nuit à l’hôtel.

Jour 06 : Randonnée-bien être

Journée consacrée à la visite guidée de la ville d’Essaouira :
A l’entrée de la ville, petit édifice où est écrit (BARAKAT MOHAMED). Reproduction du signe qui caractériserait le jumelage entre les villes saintes de l’Islam et Essaouira selon la volonté du roi fondateur de la ville.
Visite de l’avenue OKBA IBN NAFIA et des jardins du Mechouar, arrivée au port qui date au 18ème siècle, construit par le Sultan Sidi Mohamed Ben Abdellah. Le port servait au 18ème siècle à relier l’Afrique noire et l’Europe. Visite des portes et de la Sqala du port : une plateforme fortifiée de 200m de long, constituée de deux ailes qui se coupent à angle droit de chaque côté de la porte monumentale de la marine.
Déjeuner dans un restaurant typique puis visite de la place Mly-Hassan, ancien emplacement du palais royal, la Sqala de la médina (un édifice conçu en 1765 pour repousser les attaques maritimes), la place Chefchaouni, les ateliers de marqueteurs et d’artistes éparpillés dans les rues, les souks de la ville, le Mellah (quartier juif) : place des artistes qui permet de les observer travailler.
En fin de journée, retour à l’hôtel pour la dernière séance de « remise en forme ».
Dîner de nuit à l’hôtel

Jour 07 : Marrakech - Randonnée

Départ assez tôt pour Marrakech.
Installation à l'hôtel, puis visite libre de la ville rouge de Marrakech. Transfert organisé jusqu’à la place Djema El Fna.
Déjeuner libre dans un restaurant local.
Dîner libre.
 
 

Jour 08 : vol retour

Transfert Aéroport.
FIN DES PRESTATIONS
 
 
 
 

LE PLUS

- Le choix de vos dates de départ et l'intimité de découvrir une région sans la pression d'un groupe

 

 

 

LES SOINS (effectués à l'hôtel Miramar)

1er jour : hammam + gommage au savon noir + massage à l’huile d 'argan

2ème jour : hammam + enveloppement Ghassouline + massage à l’huile d 'argan
3ème jour : hammam + enveloppement de patte d'argan + massage à l’huile d'argan
4ème jour : hammam + massage à l’huile d'argan

 

FORMALITÉS :
Passeport en cours de validité valable encore 3 mois après votre date de retour.
 
CHANGE et DEPENSES
Concernant le change, le dirham marocain n’est pas une devise internationale. Il n’est donc pas disponible dans nos banques. Vous pourrez très aisément faire du change dès votre arrivée à l’aéroport. Une carte de crédit international, type VISA est utilisable à Marrakech et dans toutes les grandes villes. 
Le dirham vaut environ 0,87 euro.
Si vous désirez rapporter un objet cher (tapis) il est toujours possible de payer en carte bleue ou de retirer de l'argent dans une banque.
 
SANTE
Aucune vaccination n'est obligatoire (Le vaccin antitétanique est conseillé). Eviter de boire l'eau du robinet, des oueds et en provenance des vendeurs ambulants. Préférez les eaux de source : Sidi Harazem, Immouzzer, Sidi Ali et Oulmès se vendent en bouteille. Renseignez-vous avant de vous baigner dans les oueds. Par précaution, si vous êtes fragile, n'oubliez pas de prendre des cachets pour pallier les problèmes intestinaux et prévoyez des crèmes contre les piqûres d'insectes et le soleil.
 
VACCINS
Aucune vaccination n'est obligatoire. Eviter de boire l'eau du robinet, des oueds et en provenance des vendeurs ambulants. Préférez les eaux de source : Sidi Harazem, Immouzzer, Sidi Ali et Oulmès se vendent en bouteilles. Par précaution, si vous êtes fragiles, n'oubliez pas de prendre des cachets pour pallier les problèmes intestinaux et prévoyez des crèmes contre les piqûres d'insectes et le soleil.
 
INFORMATIONS MAROC
Régime politique : Le Maroc est une monarchie constitutionnelle de droit divin. L'actuel roi est Mohammed VI
 
Capitale : Rabat
Superficie : environ 659 970 km²
Devises : la monnaie est le Dirham. 
Religion : La religion musulmane est prédominante
 
Langue : On parle l'arabe dans les plaines ; les berbères quant à eux parlent une langue originale qui comprend plusieurs dialectes assez voisins (tachelhait et tamazight). Le français est couramment parlé dans les villes et même en montagne. (Il est enseigné dès l'école primaire).
 
Quelques mots en arabe :
-Assif : rivière                                                -Douar : hameau
-Agadir : grenier collectif                               -Irhil : le bras : crête allongée
-Akka : gorge encaissée                               -Jbel (mot arabe) : montagne
-Arhbalou : source                                         -Kasbah : maison fortifiée
-Azib : bergerie                                              -Oued (mot arabe) : rivière
-Baraka : état de grâce                                 -Souk (mot arabe) : marché
-Bled (mot arabe) : campagne                      -Tizi : col
 
Le climat : Le climat du Maroc est influencé par l’océan atlantique, sur lequel il est largement ouvert, que par la Méditerranée. Les saisons y sont bien marquées.
Les soirées peuvent être froide en hiver et assez fraîches au printemps.
 
Avec des températures qui varient entre 18 et 35°, le climat à Essaouira est doux toute l’année.
A titre indicatif:
 
Mois
J
F
M
A
M
J
J
A
S
O
N
D
Vent (en % > 4 bft)
55
55
65
70
70
75
75
75
70
65
55
55
Température de l'air (C°)
20
20
22
22
23
26
27
27
25
23
22
21
 
ESSAOUIRA
Son histoire remonte au ViIIe siècle av. J.C. Les Phéniciens faisaient escale dans l´île de Mogador lorsqu´ils descendaient vers l´équateur. Juba II, roi de Mauritanie, y installa plus tard une fabrique de pourpre, couleur alors très recherchée par les Romains. Le site fut ensuite tour à tour occupé par les Portugais et les sultans Saadiens. Le véritable fondateur de la ville fut le sultan Alaouite Sidi Mohamed Ben Abdellah, qui en confia la réalisation à un prisonnier français, Théodore Cornut, architecte, et élève de Vauban, en 1760.

Essaouira (anciennement Mogador) devient très vite le port de Tombouctou, on y échange des produits manufacturés en Europe contre de l´or, du sel, du sucre, et... des plumes d´autruche.
 
Vers 1860, la ville, en pleine prospérité, commence à s'étendre hors des murs.

Plus récemment, dans les années 50 et 60, Essaouira devint le refuge privilégié des stars (Cat Steven - Jimmy Hendrix...)
 
Aujourd'hui, Essaouira est une ville de 70 000 habitants, chef lieu d'une province peuplée par environ 500 000 habitants, agriculteurs pour la plupart. La pêche et l'artisanat restent les principales sources de revenus.
 
Le Port
Le Port d'Essaouira vit le jour au XVIIIe siècle, lorsque le Sultan Sidi Mohamed Ben Abdellah décida de construire sur l'avancée rocheuse du Cap Mogador un abri servant de base navale, le port de Mogador, qui fut aussi surnommé "Port de Tombouctou", lorsqu'il servait à relier l'Afrique Noire à l'Europe et à l'Amérique.
On y accède par la Porte de la Marine, construite entièrement en pierre taillée en 1769.
Essaouira est aujourd'hui un joli petit port de pêche, le troisième port sardinier du Maroc, qui connaît une vie intense, surtout au moment de l'arrivée des bateaux, en fin de matinée.
Sur les quais encombrés de bateaux, les pêcheurs réparent les filets bleus ou brun rouge, couleurs dominantes du port. D'autres préparent leurs appâts, accrochant des sardines aux hameçons.
Chaque matin, sardines et crustacés sont vendus à la criée. On déguste la sardine grillée en plein air, dans les petits restaurants du port
 
Même si l'activité du chantier naval diminue, on y construit et on y répare encore des bateaux de pêche, selon les techniques et avec le matériel des anciens charpentiers de marine.
Au sein de cet ensemble architectural, la Sqala du Port, bastion crénelé construit pour protéger le port et la ville, est formée de deux ailes fortifiées qui se coupent à angle droit derrière la porte de la marine. Elles sont dominées à leurs extrémités Est et Ouest par deux tours carrées, flanquées chacune de quatre tourelle.
 
La kasbah et la médina
En quittant la Sqala du port, entrez sur la place Moulay Hassan, liaison entre la ville ancienne et la ville nouvelle.
A votre gauche, découvrez la casbah, quartier fortifié qu'on appelle aussi " le quartier du Roi ", construit pour loger tous ceux qui géraient et exploitaient le port ; il était entouré de remparts aux fondations ancrées dans le rocher, dont certaines sont encore intacts.
Longez les remparts en empruntant la rue qui mène à la Sqala de la casbah. Ce monument militaire de style Vauban, conçu en 1765 pour repousser les attaques maritimes, est constitué d’une patte forme à deux niveaux.
Il se compose d'une série de pièces, qui étaient destinées autrefois au stockage des munitions.
Au pied de la Sqala se trouve une rue bordée d'ateliers de marqueteurs, dont les travaux sont de renommée internationale.
Sur la Sqala de la casbah, s'alignent les célèbres canons d'Essaouira.
Cet endroit surgi du passé fut choisi par Orson Welles pour tourner les décors extérieurs de son Othello.
Au cœur de la casbah, le Musée des Arts et Traditions Populaires ou Musée Sidi Mohamed Ben Abdallah ;   c’est le miroir et la mémoire collective de la province d'Essaouira.
Vous y découvrirez les instruments de musique rituelle ou profane des confréries Assaoua, Hamadcha et Gnaoua, qui ont acquis une renommée internationale.
De construction plus récente, la médina d'Essaouira est bâtie autour de deux grands axes : l'un, de direction Nord-Sud, joint Bab Doukkala au port, l'autre, allant d'Est en Ouest, relie Bab Marrakech à l'Océan.
Tout au long de la grande rue marchande bordée d'arcades, viennent se loger de nombreux commerces : marchands de tissus, grossistes en denrées alimentaires, bouchers, marchands de légumes ...
Découvrez les petits marchés intérieurs : ses deux côtés de la rue Mohammed Zerktouni, juste après l’avenue de l’Istiqlal. Les commerçants sont tous groupés par spécialités. Grande animation le matin et le soir.
 
Le souk aux poissons est entouré par les échoppes d’épices. De l’autre côté de la grande rue, on tombe sur le souk au grain.  Là, vous y trouverez la caverne dans laquelle sont exposés quelques objets anciens. Tout à côté du marché au grain, vente à la criée presque tous les jours. On y vend de tout, selon des règles précises, immuable depuis des siècles.
 
 
Vos balades alentour….
Sidi kaouki
Situé à 27kms au sud d’Essaouira, ce site situé le long d’une plage superbe est aussi le lieu de pèlerinage des Regraga. Départ en minibus vers le marabout de sidi M’barek et ses cascades d’eaux douces au bord de l’Atlantique. Marche de 2 /3 heures à travers les immenses plages sauvages jusqu’au village de Sidi kaouki. Pique-nique et retour à Essaouira en milieu d’après-midi
 
Les dunes de Diabate
A 4kms au sud d’Essaouira, près de l’embouchure de l’oued Elksob, Diabate renferme les ruines ensablées d’un palais du XVIIIe siècle, ancienne résidence des sultans. Marche de 2/3H dans les dunes qui offrent une succession de points de vue superbes sur la ville, l’océan et les îles Purpuraires. Pique-nique au bord de l’océan – Baignade- Retour à Essaouira en milieu d’après-midi
 
La route des arganiers
En prenant la route du Cap Sim, nous irons à la coopérative Tamount où des femmes berbères fabriquent selon leur tradition ancestrale l’huile d’argan. Cette coopérative a deux objectifs : améliorer le statut socio-économique des femmes et préserver la forêt d'arganiers en la valorisant au travers d'un processus de développement économique durable. Nous partirons ensuite avec nos sacs à dos à travers une forêt d’arganiers chez notre ami berbère Hassan chez qui nous déjeunerons avant de rentrer en milieu d’après-midi à Essaouira.
 
Tradition:
L’huile d’Argan
Un don de la nature, une saveur indéfinissable à découvrir.
L’arganier (Argania spinosa) pousse uniquement dans la partie sud-ouest du Maroc sur une superficie de 700,000-800,000 hectares. C est un arbre très résistant qui peut vivre de 150 à 200 ans. Il est parfaitement adapté à l'aridité des régions sud-ouest du Maroc. Ses racines s'enfoncent très profond dans le sol à la recherche d'eau. Ce système de racine permet de stabiliser le sol, le protégeant de l'érosion et limitant l'avancée du désert.
L'arganier joue un rôle essentiel dans le maintien de l'équilibre écologique et de la situation économique de la population. En 1999, l'UNESCO a reconnu et classé l'arganier comme patrimoine mondial.
 
Pendant des siècles, les femmes berbères de cette région ont produit l'huile d'argan pour leur consommation mais aussi pour la médecine traditionnelle marocaine.
Le fruit de l’arganier cachent à l'intérieur d'une coque très dure une amande dont est extraite une huile. Une fois mûrs, les fruits sont gaulés et apportés au douar où ils sont décortiqués. L’amandon est ensuite broyé. Les amandons sont grillés avant d'être écrasés et donnent une huile aux mille vertus utilisée quotidiennement en cuisine. Les amandons non grillés, servent à produire l'huile d'argan, aux propriétés cosmétiques et diététiques légendaires. Pour se faire, les femmes broient les amandons, dans un moulin à main, le r’ha. La pâte obtenue, noyée dans l'eau est pétrie longuement, puis pressée à la main pour en extraire l'huile. Le résidu, le tourteau, est conservé et servira à nourrir le bétail. Par cette méthode ancestrale, il faut plus de 8 heures de travail pour produire un litre d'huile.

L'huile d'argan, ressource naturelle aux mille vertus
·  Depuis toujours les Berbères ont utilisé l'huile d'argan pour soigner la varicelle chez l'enfant, l'acné juvénile.
Elle est particulièrement précieuse pour éviter les vergetures chez les femmes enceintes (extrêmement efficace et naturel).
·   En application sur le cuir chevelu elle le fortifie, rend les cheveux plus souples, et en les nourrissant augmente leur éclat.
·   C'est une huile particulièrement conseillée pour les massages.
·   Soins de la peau : Elle soigne les irritations, agit contre le dessèchement de la peau et le vieillissement physiologique en restaurant le film hydro lipidique et en augmentant les apports nutritifs au niveau des cellules. Elle régénère véritablement votre peau.
L'huile d'Argan est un anti rides extraordinaire, autant naturel qu'efficace. Un véritable trésor 
·   Pour fortifier les ongles cassants, les femmes Berbères préparent un mélange moitié huile d'argan, moitié jus de citron. Elles s'en enduisent les ongles et laissent le produit agir toute la nuit en se protégeant avec des gants
·   Elle est efficace contre l'eczéma, les gerçures, les brûlures car très riche en vitamine E.
·   Elle est analgésique et anti-inflammatoire (rhumatismes, arthrose, douleurs articulaires...).
·   L'acide linoléique contenu dans l’huile d’argent est déterminant dans la prévention de l'infarctus du myocarde, la réduction du taux de cholestérol et dans la participation au développement cérébral. Très indiquée pour les traitements contre les risques d'artériosclérose : Un véritable trésor pour dissoudre les impuretés qui bouchent vos artères.
·    Elle possède des propriétés amincissantes extraordinaires en prenant deux cuillerées chaque matin
·    Effets positifs sur le fonctionnement du foie. Facilite la digestion neutralise les radicaux libres et protège le tissus conjonctif
MARRAKECH sa médina et ses souks :
C’est là que bat le vrai cœur de Marrakech dans un dédale de ruelles sinueuses, où la vie de chaque quartier s’organise autour de sa mosquée, de sa fontaine, de son hammam et de son four...
 
Les Marocains et vous
Le Maroc et les Marocains vous accueillent, vous vous sentirez certainement « chez vous » mais souvenez vous que vous êtes chez eux. L’enrichissement que vous retirerez de votre voyage sera à la hauteur de votre respect de la population et de son milieu naturel environnant.
 
Se vêtir : Il est de bon goût d’adopter des vêtements conformes aux habitudes du pays visité. Il est inconvenant pour les femmes de trop dévoiler ses jambes et ses épaules. Evitez les vêtements " révélateurs".
 
Charité et mains tendues : Pendant votre randonnée, vous ne serez en principe pas sollicités par les enfants ou adultes, il est donc préférable de ne jamais rien distribuer, pas de stylos, ni de bonbons, ni de pièces de monnaie... rien. Donner, c’est inciter les enfants à faire "la manche", activité plus lucrative et plaisante que la fréquentation de l’école. Le problème n’est donc pas de ne pas donner, mais de le faire avec humilité et intelligence.
Privilégiez plutôt les dons aux écoles, à des communautés, à des responsables ou à ceux avec lesquels vous avez été en rapport pendant plusieurs jours comme l’accompagnateur – l’équipe de la station thermale.
 
Photographier oui mais... : Etre visé et mitraillé à chaque détour de chemin par des bataillons d’étrangers n’encourage pas les relations amicales. Demandez toujours l’autorisation avant de « prendre » un autochtone en photo. Si vous promettez une photo, n'oubliez pas de l'envoyer. En règle générale, avant de faire une photo, songez d’abord au respect que vous devez à votre sujet.
 
La randonnée et ses pollutions : La nature au Maroc est aussi fragile que celle de nos campagnes, elle n’est pas faite pour digérer les déchets.
Vous veillerez à détruire ou emporter vos déchets : papiers, sacs plastiques, élastoplast, emballages... pour les déposer dans les endroits prévus pour (ne mettez pas de papier hygiénique dans les toilettes chez l’habitant, un récipient sera à disposition à cet effet).
Les piles usagées sont redoutables pour l’environnement (mercure) si elles sont jetées ou brûlées et ce ne sont pas des jouets inoffensifs entre les mains des enfants qui les récupèrent. Elles trouveront facilement une petite place dans votre bagage de retour pour la France. Privilégiez l’usage des piles sans mercure ou des batteries rechargeables.
N’oubliez pas de brûler les papiers hygiéniques et les « kleenex », les petites feuilles roses ou blanches éparses volent au vent et balisent les sentiers.
En bref, « ne laissez rien que l’empreinte de vos pieds ».
 
Gastronomie
Déjeuners et dîners commencent généralement par une salade. La mechouia, la plus fréquente, mélange tomates et poivrons cuits. Suivent les plats : le tajine, ragoût de viande, de volaille, de poisson et de légumes cuits à l'étouffée est le plus populaire et le couscous qui varie selon les régions. Les Marocains le préparent pour le traditionnel déjeuner familial du vendredi. Très raffinée, la pastilla est une pâte feuilletée farcie de pigeon et d'amandes. Quand c'est la fête, l'agneau tendre rôti à la broche ou au four pour le méchoui. Cornes de gazelles, feqqas aux amandes, ghoriba au sésame et gâteaux au miel confectionnent les mets sucrés. En fin de repas, un thé à la menthe ne se refuse jamais comme à n'importe quelle heure de la journée.
La cuisine marocaine accommode avec raffinement légumes et fruits gorgés de soleil, épices rares et parfumées, délicats poissons et viandes savoureuses... La meilleure des cuisines orientales, réputée dans le monde entier, met vos papilles en fête. Voici les principaux plats marocains à goûter absolument.
Brochettes : à l'entrée d'un souk, sur une place, au bord d'une route, on cuit sous vos yeux de délicieuses brochettes un régal, économique et rapide.
Couscous : c'est le traditionnel déjeuner familial du vendredi, mais vous en trouverez tous les jours au restaurant. Au cours de votre voyage, vous pourrez déguster mille couscous, car il varie selon les régions et la créativité de la cuisinière. Essayez de ne pas utiliser vos couverts pour le manger, mais plutôt vos doigts, à la marocaine.
Méchoui : agneau rôti à la broche ou au four. La viande fond dans la bouche !
Pastilla : une fine pâte feuilletée farcie de pigeon et d'amandes : c'est le fameux sucré salé à la marocaine. Il existe des variantes au poisson, au poulet et même au lait pour le dessert.
Plats du Ramadan : au coucher du soleil; on rompt le jeûne (f'tour) avec la riche et savoureuse harira, soupe à base de viande, lentilles, pois chiches, avec les beghrir, petites crêpes en nid d'abeille servies avec du beurre fondu et du miel, les shebbakia, gâteaux frits dans l'huile et enrobés de miel. Cette " légère " collation permet d'attendre le vrai dîner qui se déroule plus tard dans la nuit.
Tajine : ce mot désigne à la fois le contenant (plat de terre cuite décoré au typique couvercle conique) et le contenu (ragoût de viande, de volaille, de poisson et de légumes cuit à l'étouffé).
Goûtez, vous comprendrez pourquoi le tajine est le plat national marocain.
Thé à la menthe : il désaltère, réchauffe, requinque, se boit le matin, après les repas, à n'importe quelle heure, un plaisir qui ne se refuse jamais.
La pâtisserie : gâteaux au miel, cornes de gazelles, feqqas aux amandes, aux raisins secs, ghoriba aux amandes, au sésame... Irrésistible !
 
Traditions et coutumes
L'islam rythme la journée par cinq appels à la prière. C'est le muezzin qui les annonce du minaret. Les Marocains jeûnent, cessent de boire, de fumer et s'abstiennent sur les rapports amoureux du lever au coucher du soleil pendant le mois du ramadan. La vie religieuse suit le calendrier musulman. L'Hégire, jour où Mahomet quitta La Mecque pour Médine marque l'an I. L'année hégirienne comprend douze mois lunaires qui varient de 29 à 30 jours. Elle est donc plus courte que l'année solaire : de onze à douze jours en moyenne.
La majorité des coutumes marocaines ont une origine religieuse. A la naissance d'un enfant, les premiers mots qu'on lui adresse sont ceux de l'appel à la prière. Une semaine plus tard se tient une cérémonie au cours de laquelle on rase la tête du bébé et on sacrifie un animal. Le moment le plus important de l'enfance des garçons est la circoncision, pratiquée entre 7 et 12 ans.
Les cinq prières quotidiennes donnent lieu à un rituel durant lequel les fidèles doivent tout d'abord faire des ablutions (ou en mimer les gestes s'il n'y a pas d'eau disponible à proximité), avant de se tourner vers la Mecque et d'accomplir une série de gestes et de prosternations.
La consommation d'alcool et de viande de porc (considérée comme impure) sont prohibés par l'islam. Les musulmans doivent également éviter la fraude, l'usure, la calomnie et les jeux d'argent.
Selon la tradition, les défunts sont toujours mis en terre les pieds tournés vers la Mecque.
Arts
Les dynasties marocaines successives ont laissé au pays un exceptionnel patrimoine architectural religieux. La splendide salle de prière hispano-mauresque de la mosquée Karaouine de Fès date de l'époque almoravide. L'influence espagnole atteignit son apogée avec les Almohades, à qui l'on doit la célèbre Koutoubia de Marrakech. Yacoub al-Mansour fit par la suite achever la kasbah de cette même ville et ériger la grande muraille qui ceint la ville de Rabat. L'époque mérinide vit des mosquées sortir de terre à Fès, Marrakech, Meknès et Salé, ainsi que de nombreuses medersas (écoles coraniques). Moulay Ismaïl fut le plus prolifique des Alaouites. Il dota son empire de kasbahs et se fit bâtir un somptueux palais à Meknès. Les villes d'Agadir, d'Essaouira, de Safi et de Mazagran révèlent pour leur part des vestiges d'architecture militaire européenne. Enfin, Hassan II fit réaliser entre 1988 et 1993 la grande mosquée qui porte son nom à Casablanca. Conçue sur les plans d'un architecte français, elle témoigne de la persistance des traditions artisanales marocaines, mosaïques ornementales (zelliges) en tête.
 
Jours fériés
1er janvier : jour de l'An
11 janvier : manifeste de l'Indépendance
1er mai : fête du Travai
30 juillet : fête du Trône. C'est la plus importante fête civile au Maroc. Elle est joyeusement célébrée dans tout le royaume avec feux d'artifice, chants, danses, parades.
14 août : allégeance de l'oued Eddahab
20 août : anniversaire de la révolution du Roi et du Peuple
21 août : fête de la Jeunesse.
6 novembre : anniversaire de la Marche Verte
18 novembre : fête de l'Indépendance

La vie civile est régie par le calendrier grégorien. A la différence d'autres pays musulmans, le week-end se compose du samedi et du dimanche. Le vendredi n'est pas férié mais administrations et services publics allongent leur pause-déjeuner pour permettre aux fidèles de se rendre à la prière.La vie religieuse suit le calendrier musulman. Il débute le 16 juillet 622, jour où le prophète Mohamed quitta La Mecque pour s'établir à Médine où il avait beaucoup plus d'adeptes. L'année hégirienne, année lunaire, se compose de 12 mois, mais elle est plus courte que l'année solaire.Le mois du Ramadan et les grandes fêtes religieuses varient par rapport au calendrier grégorien. Pour en obtenir les dates, renseignez-vous auprès de l'Office National Marocain du Tourisme.
 
Shopping
Déambuler d'étals en boutiques et en ateliers dans un dédale de ruelles où règnent souvent le bruit et un désordre apparent : voilà tout le plaisir du souk, vous trouverez henné, roses, cumin, poteries berbères, tapis et couvertures ouzguitas aux couleurs bleues et jaunes d'or. L'art du marchandage se pratique avec plaisir. Il peut déboucher sur une conversation cordiale autour du thé. Mais avant de discuter, une première balade dans les souks familiarise avec les prix. Sinon, vous pouvez acheter dans les coopératives artisanales. Elles sont plus chères mais vous ne prenez pas de risque sur la qualité des produits. Quant aux boutiques, elles n'ont pas vraiment d'horaires fixes. Elles ouvrent généralement de 9 h à 12 h et de 14 h 30 à 18 h et ferment le vendredi ou le samedi et presque toujours le dimanche. Vous y remarquerez sans doute d'autres spécialités régionales comme les plateaux en cuivre et les poteries au bleu de Fès, les babouches de Marrakech, les bijoux d'Essaouira et surtout des épices partout.
 
Artisanat
Etant l'un des premiers pays au monde à voir naître sur son sol une industrie lithique très variée, le Maroc, de par son passé, ses traditions millénaires, la diversité de sa population et de sa culture a su forger cette richesse et la concrétiser dans le tapis, les costumes traditionnels, les bijoux, la poterie, la céramique, le bois gravé, le zellij ciselé, le plâtre sculpté...
 
 
Quelques conseils
L'accès des mosquées et des lieux saints est interdit aux non-musulmans. Si vous partagez un repas familial, lavez-vous symboliquement les mains. Avec ou sans fourchette, mangez de la main droite. Pendant le ramadan, évitez de boire et de manger en public. A cette période, la plupart des administrations, services publics, monuments et magasins aménagent leurs horaires. Toutefois, certains restaurants et les hôtels en particulier préparent des repas pour les non-musulmans. Mieux vaut éviter les tenues trop provocantes et ce, à n'importe quelle période de l'année. Demandez l'autorisation des personnes avant de les photographier. A l'intérieur des villes, sur les routes, dans les campagnes, les guides et les "faux guides" assaillent le touriste. Mais suite aux mesures gouvernementales, le phénomène tend à diminuer. N'hésitez pas à vous informer auprès des professionnels du tourisme et des établissements dans lesquels vous séjournez.

Musiques
Ahouach Megouna.
A côté des traditions artistiques arabes classiques, le Maroc a développé des formes d'expression qui lui sont propres, notamment dans le domaine musical. L'"ala", qui s'est à l'origine développée dans l'Espagne musulmane, est fondée sur un système de modes et de suites appelé nouba. Les 24 noubas qui régissent cette musique modale correspondent aux 24 modes harmoniques de la musique andalouse, accordés à chaque heure du jour et de la nuit. Cheikh Salah et le défunt Hadj Abdelkrim Raïs sont parmi les grands noms de ce style musical. Les tribus berbères ont développé leurs propres formes d'expression musicale, bien avant l'arrivée des Arabes. Aux sonorités de la derbouka, des tabalas, des bendirs (tambours arabes) et de l'amzhad (violon à corde unique), elles mêlent le conte et la transmission de la culture orale et se jouent encore lors des moussems (pèlerinages). Des musiques plus modernes, comme le raï - né en Algérie - ont de plus en plus de succès au Maroc.
 
 
BIBLIOGRAPHIE 
Ed. Denoël , collection les 100 plus belles courses : "le Maroc" de Bernard DOMENECH
Ed. CAF sect. Casablanca : "Guide alpin du haut Atlas Central" de André FOUGEROLLES
"Grande Traversée de l'Atlas marocain" de Michaël PEYRON 
Ed. Hachette : Guide Bleu.
Divers romans de Tahar Ben Jelloun, dont le plus beau "la Prière de l'Absent"
 
 
CARTOGRAPHIE
Carte routière Michelin ; les cartes au 100 000e et 50 000e sont interdites à l'exportation, elles sont disponibles au service cartographie à Rabat.
 
ADRESSES UTILES
Itinéraire : www.viamichelin.fr  
SNCF : Tel :0 892 35 35 35 ou http://www.voyages-sncf.com
Office national marocain du Tourisme rue Saint-Honoré, 75001 Paris.Tél.: 01 42 60 63 50 
www.tourisme-marocain.com. E-mail : tourisme.maroc@wanadoo.fr.
Ambassade du Maroc en France 5, rue Le Tasse, 75116 Paris. Tél.: 01 45 20 69 35.
Ambassade de France au Maroc 3, rue Sahnoun, à Rabat. Tél.: (07) 77 78 22.
Consulat général du Maroc 12 rue de la Saïda, 75015 Paris Tél : 01 45 33 81 41
 
 
 
 

Une question sur ce séjour ?
Jour 01 : Marrakech

Arrivée à Marrakech et accueil.
Transfert à votre hôtel ou Ryad. Installation puis temps libre.
Une navette sera à votre disposition pour aller et retour entre l’hôtel et la Place Jamaa Lafna.
Dîner et nuit.

 

Jour 02 : Randonnée-bien être

Marrakech - Essaouira (Mogador)
Arrivée à Essaouira, installation à l’hôtel, déjeuner sur place puis une séance de remise en forme : Hammam, massage, soins.
En fin d’après-midi ballade libre dans la médina D’Essaouira.
Dîner et nuit à l’hôtel.
 

Jour 03 : Randonnée-bien être

Petit-déjeuner à l’hôtel puis départ pour une excursion dont la randonnée est l’activité principale dans l’arrière-pays d’Essaouira (3h/4h de marche) entre les arganiers et les champs cultivés.
Déjeuner inclus.
Pendant cette journée et après un transfert en voiture depuis votre hôtel, vous serez accueilli par une famille à Imi N’tlet au sud d’Essaouira, dont l’élevage, l’agriculture et la production de l’huile d’argan sont les activités principales non seulement pour eux mais pour la plupart des habitants de cette région (Les Tribus de HAHA). Vous aurez l’occasion de discuter avec eux et de déguster la saveur de la cuisine locale pendant le déjeuner.
Retour à l’hôtel vers 16h00 pour une deuxième séance de Remise en forme : hammam - massage.
Dîner et nuit à l’hôtel.

Jour 04 : Randonnée - Bien être

Petit déjeuner à l’hôtel puis depuis vôtre hôtel jusqu’aux dunes de Diabet puis transfert en voiture vers Sidi Kaouki.
Nous marcherons sur la plage (3/4Hde marche au total). Passage à Diabèt où nous verrons aussi Borj al Baroud (fort de la Poudre). En prolongeant la plage jusqu’à l’Oued, traversée de Dar Sultane (maison du Sultane).
Transfert à Sidi Kaouki ou vous allez marcher en traversant oued lakseb et ses cascades.
Baignade et balade à travers les immenses plages sauvages. Votre déjeuner poisson aura lieu chez l’habitant ou dans un restaurant vu sur l’Atlantique.
En début d’après midi, retour à Essaouira pour la troisième séance de Remise en Forme.
Dîner et nuit à l’hôtel.

Jour 05 : Randonnée

En voiture ou en minibus, nous allons découvrir à la coopérative le secret de l’huile d'Argan : huile hydratante, nutritive et régénératrice. Ce sérum de beauté est très riche en acides gras essentiels et en vitamine E mais aussi en bêta carotène et poly phénols. La plupart des coopératives sont tenues par des femmes, souvent des femmes en difficulté, ces projets sont subventionnés par l’état marocain.
Dès que vous arrivez dans la coopérative, vous êtes pris en charge par une guide qui vous fera découvrir tout le processus de fabrication de l'huile d'argan.
Après 2h environ nous continuons notre excursion avec la visite du village de Smimmou. Puis par une marche de 3h environ dans les collines d'Imi n'Tlit parmi les champs d'oliviers et d'arganiers.
Déjeuner chez l'habitant et retour sur Essaouira.
Dîner et nuit à l’hôtel.

Jour 06 : Randonnée-bien être

Journée consacrée à la visite guidée de la ville d’Essaouira :
A l’entrée de la ville, petit édifice où est écrit (BARAKAT MOHAMED). Reproduction du signe qui caractériserait le jumelage entre les villes saintes de l’Islam et Essaouira selon la volonté du roi fondateur de la ville.
Visite de l’avenue OKBA IBN NAFIA et des jardins du Mechouar, arrivée au port qui date au 18ème siècle, construit par le Sultan Sidi Mohamed Ben Abdellah. Le port servait au 18ème siècle à relier l’Afrique noire et l’Europe. Visite des portes et de la Sqala du port : une plateforme fortifiée de 200m de long, constituée de deux ailes qui se coupent à angle droit de chaque côté de la porte monumentale de la marine.
Déjeuner dans un restaurant typique puis visite de la place Mly-Hassan, ancien emplacement du palais royal, la Sqala de la médina (un édifice conçu en 1765 pour repousser les attaques maritimes), la place Chefchaouni, les ateliers de marqueteurs et d’artistes éparpillés dans les rues, les souks de la ville, le Mellah (quartier juif) : place des artistes qui permet de les observer travailler.
En fin de journée, retour à l’hôtel pour la dernière séance de « remise en forme ».
Dîner de nuit à l’hôtel

Jour 07 : Marrakech - Randonnée

Départ assez tôt pour Marrakech.
Installation à l'hôtel, puis visite libre de la ville rouge de Marrakech. Transfert organisé jusqu’à la place Djema El Fna.
Déjeuner libre dans un restaurant local.
Dîner libre.
 
 

Jour 08 : vol retour

Transfert Aéroport.
FIN DES PRESTATIONS
 
 
 
 

LE PLUS

- Le choix de vos dates de départ et l'intimité de découvrir une région sans la pression d'un groupe

 

 

 

LES SOINS (effectués à l'hôtel Miramar)

1er jour : hammam + gommage au savon noir + massage à l’huile d 'argan

2ème jour : hammam + enveloppement Ghassouline + massage à l’huile d 'argan
3ème jour : hammam + enveloppement de patte d'argan + massage à l’huile d'argan
4ème jour : hammam + massage à l’huile d'argan

 

FORMALITÉS :
Passeport en cours de validité valable encore 3 mois après votre date de retour.
 
CHANGE et DEPENSES
Concernant le change, le dirham marocain n’est pas une devise internationale. Il n’est donc pas disponible dans nos banques. Vous pourrez très aisément faire du change dès votre arrivée à l’aéroport. Une carte de crédit international, type VISA est utilisable à Marrakech et dans toutes les grandes villes. 
Le dirham vaut environ 0,87 euro.
Si vous désirez rapporter un objet cher (tapis) il est toujours possible de payer en carte bleue ou de retirer de l'argent dans une banque.
 
SANTE
Aucune vaccination n'est obligatoire (Le vaccin antitétanique est conseillé). Eviter de boire l'eau du robinet, des oueds et en provenance des vendeurs ambulants. Préférez les eaux de source : Sidi Harazem, Immouzzer, Sidi Ali et Oulmès se vendent en bouteille. Renseignez-vous avant de vous baigner dans les oueds. Par précaution, si vous êtes fragile, n'oubliez pas de prendre des cachets pour pallier les problèmes intestinaux et prévoyez des crèmes contre les piqûres d'insectes et le soleil.
 
VACCINS
Aucune vaccination n'est obligatoire. Eviter de boire l'eau du robinet, des oueds et en provenance des vendeurs ambulants. Préférez les eaux de source : Sidi Harazem, Immouzzer, Sidi Ali et Oulmès se vendent en bouteilles. Par précaution, si vous êtes fragiles, n'oubliez pas de prendre des cachets pour pallier les problèmes intestinaux et prévoyez des crèmes contre les piqûres d'insectes et le soleil.
 
INFORMATIONS MAROC
Régime politique : Le Maroc est une monarchie constitutionnelle de droit divin. L'actuel roi est Mohammed VI
 
Capitale : Rabat
Superficie : environ 659 970 km²
Devises : la monnaie est le Dirham. 
Religion : La religion musulmane est prédominante
 
Langue : On parle l'arabe dans les plaines ; les berbères quant à eux parlent une langue originale qui comprend plusieurs dialectes assez voisins (tachelhait et tamazight). Le français est couramment parlé dans les villes et même en montagne. (Il est enseigné dès l'école primaire).
 
Quelques mots en arabe :
-Assif : rivière                                                -Douar : hameau
-Agadir : grenier collectif                               -Irhil : le bras : crête allongée
-Akka : gorge encaissée                               -Jbel (mot arabe) : montagne
-Arhbalou : source                                         -Kasbah : maison fortifiée
-Azib : bergerie                                              -Oued (mot arabe) : rivière
-Baraka : état de grâce                                 -Souk (mot arabe) : marché
-Bled (mot arabe) : campagne                      -Tizi : col
 
Le climat : Le climat du Maroc est influencé par l’océan atlantique, sur lequel il est largement ouvert, que par la Méditerranée. Les saisons y sont bien marquées.
Les soirées peuvent être froide en hiver et assez fraîches au printemps.
 
Avec des températures qui varient entre 18 et 35°, le climat à Essaouira est doux toute l’année.
A titre indicatif:
 
Mois
J
F
M
A
M
J
J
A
S
O
N
D
Vent (en % > 4 bft)
55
55
65
70
70
75
75
75
70
65
55
55
Température de l'air (C°)
20
20
22
22
23
26
27
27
25
23
22
21
 
ESSAOUIRA
Son histoire remonte au ViIIe siècle av. J.C. Les Phéniciens faisaient escale dans l´île de Mogador lorsqu´ils descendaient vers l´équateur. Juba II, roi de Mauritanie, y installa plus tard une fabrique de pourpre, couleur alors très recherchée par les Romains. Le site fut ensuite tour à tour occupé par les Portugais et les sultans Saadiens. Le véritable fondateur de la ville fut le sultan Alaouite Sidi Mohamed Ben Abdellah, qui en confia la réalisation à un prisonnier français, Théodore Cornut, architecte, et élève de Vauban, en 1760.

Essaouira (anciennement Mogador) devient très vite le port de Tombouctou, on y échange des produits manufacturés en Europe contre de l´or, du sel, du sucre, et... des plumes d´autruche.
 
Vers 1860, la ville, en pleine prospérité, commence à s'étendre hors des murs.

Plus récemment, dans les années 50 et 60, Essaouira devint le refuge privilégié des stars (Cat Steven - Jimmy Hendrix...)
 
Aujourd'hui, Essaouira est une ville de 70 000 habitants, chef lieu d'une province peuplée par environ 500 000 habitants, agriculteurs pour la plupart. La pêche et l'artisanat restent les principales sources de revenus.
 
Le Port
Le Port d'Essaouira vit le jour au XVIIIe siècle, lorsque le Sultan Sidi Mohamed Ben Abdellah décida de construire sur l'avancée rocheuse du Cap Mogador un abri servant de base navale, le port de Mogador, qui fut aussi surnommé "Port de Tombouctou", lorsqu'il servait à relier l'Afrique Noire à l'Europe et à l'Amérique.
On y accède par la Porte de la Marine, construite entièrement en pierre taillée en 1769.
Essaouira est aujourd'hui un joli petit port de pêche, le troisième port sardinier du Maroc, qui connaît une vie intense, surtout au moment de l'arrivée des bateaux, en fin de matinée.
Sur les quais encombrés de bateaux, les pêcheurs réparent les filets bleus ou brun rouge, couleurs dominantes du port. D'autres préparent leurs appâts, accrochant des sardines aux hameçons.
Chaque matin, sardines et crustacés sont vendus à la criée. On déguste la sardine grillée en plein air, dans les petits restaurants du port
 
Même si l'activité du chantier naval diminue, on y construit et on y répare encore des bateaux de pêche, selon les techniques et avec le matériel des anciens charpentiers de marine.
Au sein de cet ensemble architectural, la Sqala du Port, bastion crénelé construit pour protéger le port et la ville, est formée de deux ailes fortifiées qui se coupent à angle droit derrière la porte de la marine. Elles sont dominées à leurs extrémités Est et Ouest par deux tours carrées, flanquées chacune de quatre tourelle.
 
La kasbah et la médina
En quittant la Sqala du port, entrez sur la place Moulay Hassan, liaison entre la ville ancienne et la ville nouvelle.
A votre gauche, découvrez la casbah, quartier fortifié qu'on appelle aussi " le quartier du Roi ", construit pour loger tous ceux qui géraient et exploitaient le port ; il était entouré de remparts aux fondations ancrées dans le rocher, dont certaines sont encore intacts.
Longez les remparts en empruntant la rue qui mène à la Sqala de la casbah. Ce monument militaire de style Vauban, conçu en 1765 pour repousser les attaques maritimes, est constitué d’une patte forme à deux niveaux.
Il se compose d'une série de pièces, qui étaient destinées autrefois au stockage des munitions.
Au pied de la Sqala se trouve une rue bordée d'ateliers de marqueteurs, dont les travaux sont de renommée internationale.
Sur la Sqala de la casbah, s'alignent les célèbres canons d'Essaouira.
Cet endroit surgi du passé fut choisi par Orson Welles pour tourner les décors extérieurs de son Othello.
Au cœur de la casbah, le Musée des Arts et Traditions Populaires ou Musée Sidi Mohamed Ben Abdallah ;   c’est le miroir et la mémoire collective de la province d'Essaouira.
Vous y découvrirez les instruments de musique rituelle ou profane des confréries Assaoua, Hamadcha et Gnaoua, qui ont acquis une renommée internationale.
De construction plus récente, la médina d'Essaouira est bâtie autour de deux grands axes : l'un, de direction Nord-Sud, joint Bab Doukkala au port, l'autre, allant d'Est en Ouest, relie Bab Marrakech à l'Océan.
Tout au long de la grande rue marchande bordée d'arcades, viennent se loger de nombreux commerces : marchands de tissus, grossistes en denrées alimentaires, bouchers, marchands de légumes ...
Découvrez les petits marchés intérieurs : ses deux côtés de la rue Mohammed Zerktouni, juste après l’avenue de l’Istiqlal. Les commerçants sont tous groupés par spécialités. Grande animation le matin et le soir.
 
Le souk aux poissons est entouré par les échoppes d’épices. De l’autre côté de la grande rue, on tombe sur le souk au grain.  Là, vous y trouverez la caverne dans laquelle sont exposés quelques objets anciens. Tout à côté du marché au grain, vente à la criée presque tous les jours. On y vend de tout, selon des règles précises, immuable depuis des siècles.
 
 
Vos balades alentour….
Sidi kaouki
Situé à 27kms au sud d’Essaouira, ce site situé le long d’une plage superbe est aussi le lieu de pèlerinage des Regraga. Départ en minibus vers le marabout de sidi M’barek et ses cascades d’eaux douces au bord de l’Atlantique. Marche de 2 /3 heures à travers les immenses plages sauvages jusqu’au village de Sidi kaouki. Pique-nique et retour à Essaouira en milieu d’après-midi
 
Les dunes de Diabate
A 4kms au sud d’Essaouira, près de l’embouchure de l’oued Elksob, Diabate renferme les ruines ensablées d’un palais du XVIIIe siècle, ancienne résidence des sultans. Marche de 2/3H dans les dunes qui offrent une succession de points de vue superbes sur la ville, l’océan et les îles Purpuraires. Pique-nique au bord de l’océan – Baignade- Retour à Essaouira en milieu d’après-midi
 
La route des arganiers
En prenant la route du Cap Sim, nous irons à la coopérative Tamount où des femmes berbères fabriquent selon leur tradition ancestrale l’huile d’argan. Cette coopérative a deux objectifs : améliorer le statut socio-économique des femmes et préserver la forêt d'arganiers en la valorisant au travers d'un processus de développement économique durable. Nous partirons ensuite avec nos sacs à dos à travers une forêt d’arganiers chez notre ami berbère Hassan chez qui nous déjeunerons avant de rentrer en milieu d’après-midi à Essaouira.
 
Tradition:
L’huile d’Argan
Un don de la nature, une saveur indéfinissable à découvrir.
L’arganier (Argania spinosa) pousse uniquement dans la partie sud-ouest du Maroc sur une superficie de 700,000-800,000 hectares. C est un arbre très résistant qui peut vivre de 150 à 200 ans. Il est parfaitement adapté à l'aridité des régions sud-ouest du Maroc. Ses racines s'enfoncent très profond dans le sol à la recherche d'eau. Ce système de racine permet de stabiliser le sol, le protégeant de l'érosion et limitant l'avancée du désert.
L'arganier joue un rôle essentiel dans le maintien de l'équilibre écologique et de la situation économique de la population. En 1999, l'UNESCO a reconnu et classé l'arganier comme patrimoine mondial.
 
Pendant des siècles, les femmes berbères de cette région ont produit l'huile d'argan pour leur consommation mais aussi pour la médecine traditionnelle marocaine.
Le fruit de l’arganier cachent à l'intérieur d'une coque très dure une amande dont est extraite une huile. Une fois mûrs, les fruits sont gaulés et apportés au douar où ils sont décortiqués. L’amandon est ensuite broyé. Les amandons sont grillés avant d'être écrasés et donnent une huile aux mille vertus utilisée quotidiennement en cuisine. Les amandons non grillés, servent à produire l'huile d'argan, aux propriétés cosmétiques et diététiques légendaires. Pour se faire, les femmes broient les amandons, dans un moulin à main, le r’ha. La pâte obtenue, noyée dans l'eau est pétrie longuement, puis pressée à la main pour en extraire l'huile. Le résidu, le tourteau, est conservé et servira à nourrir le bétail. Par cette méthode ancestrale, il faut plus de 8 heures de travail pour produire un litre d'huile.

L'huile d'argan, ressource naturelle aux mille vertus
·  Depuis toujours les Berbères ont utilisé l'huile d'argan pour soigner la varicelle chez l'enfant, l'acné juvénile.
Elle est particulièrement précieuse pour éviter les vergetures chez les femmes enceintes (extrêmement efficace et naturel).
·   En application sur le cuir chevelu elle le fortifie, rend les cheveux plus souples, et en les nourrissant augmente leur éclat.
·   C'est une huile particulièrement conseillée pour les massages.
·   Soins de la peau : Elle soigne les irritations, agit contre le dessèchement de la peau et le vieillissement physiologique en restaurant le film hydro lipidique et en augmentant les apports nutritifs au niveau des cellules. Elle régénère véritablement votre peau.
L'huile d'Argan est un anti rides extraordinaire, autant naturel qu'efficace. Un véritable trésor 
·   Pour fortifier les ongles cassants, les femmes Berbères préparent un mélange moitié huile d'argan, moitié jus de citron. Elles s'en enduisent les ongles et laissent le produit agir toute la nuit en se protégeant avec des gants
·   Elle est efficace contre l'eczéma, les gerçures, les brûlures car très riche en vitamine E.
·   Elle est analgésique et anti-inflammatoire (rhumatismes, arthrose, douleurs articulaires...).
·   L'acide linoléique contenu dans l’huile d’argent est déterminant dans la prévention de l'infarctus du myocarde, la réduction du taux de cholestérol et dans la participation au développement cérébral. Très indiquée pour les traitements contre les risques d'artériosclérose : Un véritable trésor pour dissoudre les impuretés qui bouchent vos artères.
·    Elle possède des propriétés amincissantes extraordinaires en prenant deux cuillerées chaque matin
·    Effets positifs sur le fonctionnement du foie. Facilite la digestion neutralise les radicaux libres et protège le tissus conjonctif
MARRAKECH sa médina et ses souks :
C’est là que bat le vrai cœur de Marrakech dans un dédale de ruelles sinueuses, où la vie de chaque quartier s’organise autour de sa mosquée, de sa fontaine, de son hammam et de son four...
 
Les Marocains et vous
Le Maroc et les Marocains vous accueillent, vous vous sentirez certainement « chez vous » mais souvenez vous que vous êtes chez eux. L’enrichissement que vous retirerez de votre voyage sera à la hauteur de votre respect de la population et de son milieu naturel environnant.
 
Se vêtir : Il est de bon goût d’adopter des vêtements conformes aux habitudes du pays visité. Il est inconvenant pour les femmes de trop dévoiler ses jambes et ses épaules. Evitez les vêtements " révélateurs".
 
Charité et mains tendues : Pendant votre randonnée, vous ne serez en principe pas sollicités par les enfants ou adultes, il est donc préférable de ne jamais rien distribuer, pas de stylos, ni de bonbons, ni de pièces de monnaie... rien. Donner, c’est inciter les enfants à faire "la manche", activité plus lucrative et plaisante que la fréquentation de l’école. Le problème n’est donc pas de ne pas donner, mais de le faire avec humilité et intelligence.
Privilégiez plutôt les dons aux écoles, à des communautés, à des responsables ou à ceux avec lesquels vous avez été en rapport pendant plusieurs jours comme l’accompagnateur – l’équipe de la station thermale.
 
Photographier oui mais... : Etre visé et mitraillé à chaque détour de chemin par des bataillons d’étrangers n’encourage pas les relations amicales. Demandez toujours l’autorisation avant de « prendre » un autochtone en photo. Si vous promettez une photo, n'oubliez pas de l'envoyer. En règle générale, avant de faire une photo, songez d’abord au respect que vous devez à votre sujet.
 
La randonnée et ses pollutions : La nature au Maroc est aussi fragile que celle de nos campagnes, elle n’est pas faite pour digérer les déchets.
Vous veillerez à détruire ou emporter vos déchets : papiers, sacs plastiques, élastoplast, emballages... pour les déposer dans les endroits prévus pour (ne mettez pas de papier hygiénique dans les toilettes chez l’habitant, un récipient sera à disposition à cet effet).
Les piles usagées sont redoutables pour l’environnement (mercure) si elles sont jetées ou brûlées et ce ne sont pas des jouets inoffensifs entre les mains des enfants qui les récupèrent. Elles trouveront facilement une petite place dans votre bagage de retour pour la France. Privilégiez l’usage des piles sans mercure ou des batteries rechargeables.
N’oubliez pas de brûler les papiers hygiéniques et les « kleenex », les petites feuilles roses ou blanches éparses volent au vent et balisent les sentiers.
En bref, « ne laissez rien que l’empreinte de vos pieds ».
 
Gastronomie
Déjeuners et dîners commencent généralement par une salade. La mechouia, la plus fréquente, mélange tomates et poivrons cuits. Suivent les plats : le tajine, ragoût de viande, de volaille, de poisson et de légumes cuits à l'étouffée est le plus populaire et le couscous qui varie selon les régions. Les Marocains le préparent pour le traditionnel déjeuner familial du vendredi. Très raffinée, la pastilla est une pâte feuilletée farcie de pigeon et d'amandes. Quand c'est la fête, l'agneau tendre rôti à la broche ou au four pour le méchoui. Cornes de gazelles, feqqas aux amandes, ghoriba au sésame et gâteaux au miel confectionnent les mets sucrés. En fin de repas, un thé à la menthe ne se refuse jamais comme à n'importe quelle heure de la journée.
La cuisine marocaine accommode avec raffinement légumes et fruits gorgés de soleil, épices rares et parfumées, délicats poissons et viandes savoureuses... La meilleure des cuisines orientales, réputée dans le monde entier, met vos papilles en fête. Voici les principaux plats marocains à goûter absolument.
Brochettes : à l'entrée d'un souk, sur une place, au bord d'une route, on cuit sous vos yeux de délicieuses brochettes un régal, économique et rapide.
Couscous : c'est le traditionnel déjeuner familial du vendredi, mais vous en trouverez tous les jours au restaurant. Au cours de votre voyage, vous pourrez déguster mille couscous, car il varie selon les régions et la créativité de la cuisinière. Essayez de ne pas utiliser vos couverts pour le manger, mais plutôt vos doigts, à la marocaine.
Méchoui : agneau rôti à la broche ou au four. La viande fond dans la bouche !
Pastilla : une fine pâte feuilletée farcie de pigeon et d'amandes : c'est le fameux sucré salé à la marocaine. Il existe des variantes au poisson, au poulet et même au lait pour le dessert.
Plats du Ramadan : au coucher du soleil; on rompt le jeûne (f'tour) avec la riche et savoureuse harira, soupe à base de viande, lentilles, pois chiches, avec les beghrir, petites crêpes en nid d'abeille servies avec du beurre fondu et du miel, les shebbakia, gâteaux frits dans l'huile et enrobés de miel. Cette " légère " collation permet d'attendre le vrai dîner qui se déroule plus tard dans la nuit.
Tajine : ce mot désigne à la fois le contenant (plat de terre cuite décoré au typique couvercle conique) et le contenu (ragoût de viande, de volaille, de poisson et de légumes cuit à l'étouffé).
Goûtez, vous comprendrez pourquoi le tajine est le plat national marocain.
Thé à la menthe : il désaltère, réchauffe, requinque, se boit le matin, après les repas, à n'importe quelle heure, un plaisir qui ne se refuse jamais.
La pâtisserie : gâteaux au miel, cornes de gazelles, feqqas aux amandes, aux raisins secs, ghoriba aux amandes, au sésame... Irrésistible !
 
Traditions et coutumes
L'islam rythme la journée par cinq appels à la prière. C'est le muezzin qui les annonce du minaret. Les Marocains jeûnent, cessent de boire, de fumer et s'abstiennent sur les rapports amoureux du lever au coucher du soleil pendant le mois du ramadan. La vie religieuse suit le calendrier musulman. L'Hégire, jour où Mahomet quitta La Mecque pour Médine marque l'an I. L'année hégirienne comprend douze mois lunaires qui varient de 29 à 30 jours. Elle est donc plus courte que l'année solaire : de onze à douze jours en moyenne.
La majorité des coutumes marocaines ont une origine religieuse. A la naissance d'un enfant, les premiers mots qu'on lui adresse sont ceux de l'appel à la prière. Une semaine plus tard se tient une cérémonie au cours de laquelle on rase la tête du bébé et on sacrifie un animal. Le moment le plus important de l'enfance des garçons est la circoncision, pratiquée entre 7 et 12 ans.
Les cinq prières quotidiennes donnent lieu à un rituel durant lequel les fidèles doivent tout d'abord faire des ablutions (ou en mimer les gestes s'il n'y a pas d'eau disponible à proximité), avant de se tourner vers la Mecque et d'accomplir une série de gestes et de prosternations.
La consommation d'alcool et de viande de porc (considérée comme impure) sont prohibés par l'islam. Les musulmans doivent également éviter la fraude, l'usure, la calomnie et les jeux d'argent.
Selon la tradition, les défunts sont toujours mis en terre les pieds tournés vers la Mecque.
Arts
Les dynasties marocaines successives ont laissé au pays un exceptionnel patrimoine architectural religieux. La splendide salle de prière hispano-mauresque de la mosquée Karaouine de Fès date de l'époque almoravide. L'influence espagnole atteignit son apogée avec les Almohades, à qui l'on doit la célèbre Koutoubia de Marrakech. Yacoub al-Mansour fit par la suite achever la kasbah de cette même ville et ériger la grande muraille qui ceint la ville de Rabat. L'époque mérinide vit des mosquées sortir de terre à Fès, Marrakech, Meknès et Salé, ainsi que de nombreuses medersas (écoles coraniques). Moulay Ismaïl fut le plus prolifique des Alaouites. Il dota son empire de kasbahs et se fit bâtir un somptueux palais à Meknès. Les villes d'Agadir, d'Essaouira, de Safi et de Mazagran révèlent pour leur part des vestiges d'architecture militaire européenne. Enfin, Hassan II fit réaliser entre 1988 et 1993 la grande mosquée qui porte son nom à Casablanca. Conçue sur les plans d'un architecte français, elle témoigne de la persistance des traditions artisanales marocaines, mosaïques ornementales (zelliges) en tête.
 
Jours fériés
1er janvier : jour de l'An
11 janvier : manifeste de l'Indépendance
1er mai : fête du Travai
30 juillet : fête du Trône. C'est la plus importante fête civile au Maroc. Elle est joyeusement célébrée dans tout le royaume avec feux d'artifice, chants, danses, parades.
14 août : allégeance de l'oued Eddahab
20 août : anniversaire de la révolution du Roi et du Peuple
21 août : fête de la Jeunesse.
6 novembre : anniversaire de la Marche Verte
18 novembre : fête de l'Indépendance

La vie civile est régie par le calendrier grégorien. A la différence d'autres pays musulmans, le week-end se compose du samedi et du dimanche. Le vendredi n'est pas férié mais administrations et services publics allongent leur pause-déjeuner pour permettre aux fidèles de se rendre à la prière.La vie religieuse suit le calendrier musulman. Il débute le 16 juillet 622, jour où le prophète Mohamed quitta La Mecque pour s'établir à Médine où il avait beaucoup plus d'adeptes. L'année hégirienne, année lunaire, se compose de 12 mois, mais elle est plus courte que l'année solaire.Le mois du Ramadan et les grandes fêtes religieuses varient par rapport au calendrier grégorien. Pour en obtenir les dates, renseignez-vous auprès de l'Office National Marocain du Tourisme.
 
Shopping
Déambuler d'étals en boutiques et en ateliers dans un dédale de ruelles où règnent souvent le bruit et un désordre apparent : voilà tout le plaisir du souk, vous trouverez henné, roses, cumin, poteries berbères, tapis et couvertures ouzguitas aux couleurs bleues et jaunes d'or. L'art du marchandage se pratique avec plaisir. Il peut déboucher sur une conversation cordiale autour du thé. Mais avant de discuter, une première balade dans les souks familiarise avec les prix. Sinon, vous pouvez acheter dans les coopératives artisanales. Elles sont plus chères mais vous ne prenez pas de risque sur la qualité des produits. Quant aux boutiques, elles n'ont pas vraiment d'horaires fixes. Elles ouvrent généralement de 9 h à 12 h et de 14 h 30 à 18 h et ferment le vendredi ou le samedi et presque toujours le dimanche. Vous y remarquerez sans doute d'autres spécialités régionales comme les plateaux en cuivre et les poteries au bleu de Fès, les babouches de Marrakech, les bijoux d'Essaouira et surtout des épices partout.
 
Artisanat
Etant l'un des premiers pays au monde à voir naître sur son sol une industrie lithique très variée, le Maroc, de par son passé, ses traditions millénaires, la diversité de sa population et de sa culture a su forger cette richesse et la concrétiser dans le tapis, les costumes traditionnels, les bijoux, la poterie, la céramique, le bois gravé, le zellij ciselé, le plâtre sculpté...
 
 
Quelques conseils
L'accès des mosquées et des lieux saints est interdit aux non-musulmans. Si vous partagez un repas familial, lavez-vous symboliquement les mains. Avec ou sans fourchette, mangez de la main droite. Pendant le ramadan, évitez de boire et de manger en public. A cette période, la plupart des administrations, services publics, monuments et magasins aménagent leurs horaires. Toutefois, certains restaurants et les hôtels en particulier préparent des repas pour les non-musulmans. Mieux vaut éviter les tenues trop provocantes et ce, à n'importe quelle période de l'année. Demandez l'autorisation des personnes avant de les photographier. A l'intérieur des villes, sur les routes, dans les campagnes, les guides et les "faux guides" assaillent le touriste. Mais suite aux mesures gouvernementales, le phénomène tend à diminuer. N'hésitez pas à vous informer auprès des professionnels du tourisme et des établissements dans lesquels vous séjournez.

Musiques
Ahouach Megouna.
A côté des traditions artistiques arabes classiques, le Maroc a développé des formes d'expression qui lui sont propres, notamment dans le domaine musical. L'"ala", qui s'est à l'origine développée dans l'Espagne musulmane, est fondée sur un système de modes et de suites appelé nouba. Les 24 noubas qui régissent cette musique modale correspondent aux 24 modes harmoniques de la musique andalouse, accordés à chaque heure du jour et de la nuit. Cheikh Salah et le défunt Hadj Abdelkrim Raïs sont parmi les grands noms de ce style musical. Les tribus berbères ont développé leurs propres formes d'expression musicale, bien avant l'arrivée des Arabes. Aux sonorités de la derbouka, des tabalas, des bendirs (tambours arabes) et de l'amzhad (violon à corde unique), elles mêlent le conte et la transmission de la culture orale et se jouent encore lors des moussems (pèlerinages). Des musiques plus modernes, comme le raï - né en Algérie - ont de plus en plus de succès au Maroc.
 
 
BIBLIOGRAPHIE 
Ed. Denoël , collection les 100 plus belles courses : "le Maroc" de Bernard DOMENECH
Ed. CAF sect. Casablanca : "Guide alpin du haut Atlas Central" de André FOUGEROLLES
"Grande Traversée de l'Atlas marocain" de Michaël PEYRON 
Ed. Hachette : Guide Bleu.
Divers romans de Tahar Ben Jelloun, dont le plus beau "la Prière de l'Absent"
 
 
CARTOGRAPHIE
Carte routière Michelin ; les cartes au 100 000e et 50 000e sont interdites à l'exportation, elles sont disponibles au service cartographie à Rabat.
 
ADRESSES UTILES
Itinéraire : www.viamichelin.fr  
SNCF : Tel :0 892 35 35 35 ou http://www.voyages-sncf.com
Office national marocain du Tourisme rue Saint-Honoré, 75001 Paris.Tél.: 01 42 60 63 50 
www.tourisme-marocain.com. E-mail : tourisme.maroc@wanadoo.fr.
Ambassade du Maroc en France 5, rue Le Tasse, 75116 Paris. Tél.: 01 45 20 69 35.
Ambassade de France au Maroc 3, rue Sahnoun, à Rabat. Tél.: (07) 77 78 22.
Consulat général du Maroc 12 rue de la Saïda, 75015 Paris Tél : 01 45 33 81 41
 
 
 
 

Une question sur ce séjour ?

A l'aéroport de Marrakech le jour 01
 
Le prix du billet d'avion n'est pas compris dans le prix, nous pouvons si vous le souhaitez vous le réserver, ce serait alors un vol charter ou régulier au départ de Paris. Départs possibles parfois de province avec supplément éventuel.
Vols low coast. Easy jet. Ryan air. Jet4you
 
1 semaine environ avant votre départ vous recevrez si vous l'avez réservé avec nous, votre convocation qui vous permettra de récupérer votre billet.
L’accueil par notre réceptif a lieu à l’aéroport de Marrakech.
 

A l'aéroport de Marrakech le dernier jour.

Passeport en cours de validité valable 3 mois après la date du retour.

Niveau 1 à 2 sur une échelle de 5.
Marcheurs épicuriens à contemplatifs.
 
Il s’agit de randonnées sans difficultés techniques notables. Il faut avoir une condition physique normale et pouvoir marcher 3 à 4 heures par jour.
Il faut savoir que le terrain est peu escarpé et les dénivelés ne sont pas importants.
L’itinéraire indiqué peut parfois subir des modifications imposées par le niveau moyen du groupe, ou encore par les conditions climatiques. 

En hôtels*** ou Riad.

Voiture ou minibus selon le nombre de personne
 

Votre sac à dos contient le pique-nique et les affaires pour la journée.
 

A partir de 2 personnes.
 

Tout au long de votre séjour vous serez accompagné par un guide Marocain Francophone.
 

Vous trouverez cet équipement dans les magasins de notre partenaire : www.auvieuxcampeur.fr

Une fois habillé pour le voyage, votre bagage ne devra pas dépasser de 15 à 20 kg.

Nous vous demandons d’emporter le nécessaire dans un seul contenant, c’est impératif (éviter les valises) !
-Grand sac à dos ou sac de voyage pas fragile assez grand pour contenir l’ensemble de vos affaires.
-1 sac à dos confortable (minimum 30 à 40 litres) pour le transport de vos affaires de la journée (appareil photo, pique-nique réparti entre tous les participants, couteau, gourde…)
-Chaussures de randonnée.
-2 pantalons de toile ou training. Eviter les shorts et les débardeurs, chez les femmes en particulier. Bermuda à la rigueur ou encore mieux : robe ample et mi longue.
-1 vêtement de pluie (type K-Way).
-3 paires de chaussettes de laine ou de coton ou textile de votre choix.
-Couvre-chef
-1 maillot de bain pour la remise en forme.
-lunettes de soleil de bonne qualité
-1 paire de chaussures pour le soir + Mules en plastique.
-Vêtement confortable pour le soir.
-Un peignoir
-Papier hygiénique
-Petits sacs poubelle (pour vos déchets personnels).
-gourde (minimum 1 litre), couteau de poche (à ne pas garder sur vous lors de l'embarquement à l'aéroport) pour les pique-niques.
-crème solaire, pommade à lèvre, pharmacie individuelle (Elastoplast si vous êtes sujet aux ampoules).
 

Une question sur ce séjour ?

DATES ET PRIX

Départ possible tous les jours, toute l’année.

Tarifs 2017 - 2018

 

Prix par personne (de 2 à 5 participants) : 790 euros
 
Prix par personne (base 6 personnes) : 710 euros
 
 
Supplément chambre individuelle : 140 € selon disponibilité.
 

LE PRIX COMPREND

- la pension complète sauf à Marrakech

- 4 séances de remise en forme

- les transferts  en cours de randonnée

- l'assistance d'un guide durant les randonnées

LE PRIX NE COMPREND PAS

- le transport aérien avec les diverses taxes
- les transferts aéroport/ hôtel /aéroport
-  tous les dîners et déjeuners à Marrakech
-  les soins non prévus au programme
-  les boissons et dépenses personnelles
-  les pourboires
-  le supplément chambre individuelle : 140 €
-  l'assurance annulation - assistance - rapatriement, interruption de séjour 3.9%

Une question sur ce séjour ?
Séjours associés

Rando et balnéo

Semi itinérantA partir de : 655 €Durée : 8 jours

Rando et balnéo

En étoileA partir de : 665 €Durée : 7 jours

Rando & Qi Gong en Auvergne

France, Massif Central

Rando et balnéo

En étoileA partir de : 690 €Durée : 7 jours

Rando & Bien Etre Bourboule

France, Massif Central

Suivez espace-évasion sur les réseaux sociaux

Rando & Soins Orientaux à Essaouira | rando et balnéo - Espace Evasion