Espace evasion

Chemins de Compostelle : St Romain Le Puy - Le Puy en Velay

Séjour rando à pied - France Massif Central - Liberté

Code voyage : RLSTJAL2
En bref
Séjour Randonnée itinérante sur les Chemins de Compostelle, entre Saint Romain Le Puy et Le Puy en Velay. Partez 6 jours en liberté sur les pas des pèlerins, de la vallée de la Loire au Puy en Velay en passant par les Monts du Forez, vous suivrez la fameux Chemin de Lyon. Hébergement en hôtels et chambres d’hôtes. Pour votre confort le portage des bagages est assuré d’étapes en étapes.

Rando à pied

Itinérant
Prix (à partir de) :
488 €
Durée :
6 jours
Mode :
Liberté
Prochain départ :
Séjour en liberté
NIVEAU PHYSIQUE
CONFORT

Séjour réalisable en :

janv fev mar avr mai juin juil aout sept oct nov dec

6 jours, 5 nuits, 5 jours de randonnée

Cette étape suit la Voie de Cluny en quittant la vallée de la Loire et pénétrant dans les Monts du Forez. On retrouve les gorges de la Loire plus en amont avant de gagner Le Puy et l'une des quatre grandes routes françaises de St Jacques de Compostelle, la Via Podiensis. A St Saint-Romain-le-Puy, blotti au pied de son prieuré et départ de votre étape, vous êtes au carrefour de deux anciens chemins de Saint-Jacques : les pélerins y arrivaient soit de Cluny, soit de Lyon. L’itinéraire grimpe ensuite sur les Monts du Forez par les villages fortifiés de Marols et Montarcher. Le chemin se scinde ensuite à nouveau en deux branches pour rallier Le Puy-en-Velay. Un chemin emprunte le plateau, en suivant l’ancienne voie Bolène romaine qui reliait Lyon à Bordeaux, l’autre, celui que nous vous proposons, rejoint les gorges de la Loire. Ces chemins ont conservé de nombreux monuments, églises, chapelles, prieurés,…  et témoignent du passage des pèlerins au cours des siècles précédents.

Une question sur ce séjour ?

Programme

Jour 01 : St Romain Le Puy (400 m)

Arrivée à St Romain Le Puy en fin d’après-midi, dîner et nuit. L’hôtel est simple avec salle de bains à l’étage. Le restaurant est ouvert le vendredi et le samedi soir. Les autres jours, vous aurez un plateau repas. Il y a des chambres d’hôtes confortables proches, mais dans ce cas, le repas du soir dans le village sera à votre charge. Merci de nous préciser votre choix.

Jour 02 : St Romain Le Puy - Marols (833 m)

A St Georges-Haute-Ville, vous rejoignez la voie de Cluny. Vous allez entamer progressivement la montée dans les Monts du Forez. La campagne est verdoyante et les villages de toute beauté. Comme les pélerins qui venaient de Cluny, à la chapelle romane de Monsupt (XIIIème siècle), prenez le temps de contempler la plaine du Forez. Votre chemin vous fait emprunter le pont enjambant la Mare (n’ayez crainte sur ses parapets sont gravées de petites croix de protection) et vous arrivez à Saint Jean Soleymieux et sa crypte du XIème siècle. Vous rejoignez votre étape à Marols, incendié par le turbulent le baron des Adrets en 1562. Ce petit village de caractère a retrouvé depuis la quiétude et de nombreux artistes et artisans exposent leurs oeuvres.
Dénivelée : + 560 m, - 130 m                       Longueur : 18 km                   Horaire : 5 h

Jour 03 : Marols – Leignecq (960 m)

Vous suivez un beau parcours en forêt et vous passez au point haut de votre itinéraire à 1165 mètres. A Montarcher, ancienne place forte dépendant des comtes du Forez, vous admirez la vue sur tous les alentours. Juste après, l’itinéraire quitte l’antique voie Bolène qui reliait depuis les Celtes et les Romains, Lyon à l’Aquitaine. Vous empruntez désormais le GR3 en suivant le cours paisible de l’Andrable et arrivez à Leignecq, village perché et anciennement fortifié.
Dénivelée : + 670 m, - 540 m                       Longueur : 20 km                   Horaire : 5 h 15 mn

Jour 04 : Leignecq – Retournac (509 m)

Il importe de partir tôt pour cette longue étape accidentée. Vous atteignez Valprivas et son château. Vous quittez ensuiteles doux reliefs des Monts du Forez pour descendre franchir l’Andrable. Ce cours d’eau marque la limite du Forez et vous pénétrez aujourd’hui en Haute-Loire. Les paysages changent, le relief devient plus escarpé : une bonne remontée sur l’autre rive permet d’atteindre Châles avant de replonger dans la vallée de l’Ance. La dernière ascension conduit à Sarlanges avant d’arriver à Retournac, au cœur des Gorges de la Loire. Une visite du musée des Manufactures de Dentelle s’impose.
Dénivelée : + 630 m, - 1080 m                     Longueur : 27 km                   Horaire : 7 h

Jour 05 : Retournac – Vorey sur Arzon (534 m)

Votre chemin serpente comme le cours de la Loire qui a creusé son cours dans ce terrain volcanique. Au cœur de ce paysage naturel, votre parcours vous fera découvrir des villages pittoresques comme Chamalières ou des vestiges de forteresses surveillant la Loire. Les plus remarquables sont celles d’Artias (XIIème siècle) et de Roche en Régnier. Vous faîtes étape à Vorey sur Arzon, au bord de la Loire ou à St Vincent (+ 3 km, +45 mn).
Dénivelée : + 600 m, - 580 m                       Longueur : 21 km                   Horaire : 5 h 30 mn

Jour 06 : Vorey sur Arzon – Le Puy en Velay (640 m)

Vous terminez par une nouvelle longue étape. Vous pouvez la raccourcir en prenant le train de Vorey sur Arzon à Lavoûte sur Loire (-11 km, - 2 h 30 mn). A Lavôute sur Loire, le chemin rejoint le fleuve qui forme une magnifique boucle. A l’intérieur de celle-ci, le château des Polignac se dresse sur son promontoire rocheux. Le parcours traverse ensuite le bassin de l’Emblavez couvert de cultures, de prairies et de hameaux. La dernière portion du chemin conduit au Puy en Velay, la « Cité de la Vierge » et départ de la Via Podiensis. La visite est incontournable avec en son centre, le quartier historique et la cathédrale, classé au Patrimoine Mondial de l’Humanité par L’UNESCO.
Fin du séjour en fin d’après-midi.
Dénivelée : + 760 m, - 660 m                       Longueur : 27 km                   Horaire : 7 h

Les horaires ont été calculés pour un rythme de 300 mètres de dénivelée à l’heure en montée, 500 mètres à l’heure en descente et 4 km à l’heure sur le plat, afin de pouvoir comparer les différentes randonnées avec la même base. Ils ne concernent que la marche effective, tous les temps de repas, de pause ou de contemplation sont à ajouter.

 

Nous pouvons être amenés à modifier vos étapes si les hébergements prévus sont indisponibles à la période de votre voyage. Les hébergements proposés en remplacement seront de catégorie similaire et leur emplacement aura peu d’incidence sur votre itinéraire. Faites-nous confiance, ces modifications sont toujours faites dans votre intérêt, pour votre sécurité et un meilleur confort !

 

 

Nota : Sur cette partie de l’itinéraire de St Jacques de Compostelle, il y a peu d’hébergements et ceux-ci sont de petite capacité. Selon également les jours de fermeture, à certaines étapes, les différents hébergements possibles sont souvent distants de plusieurs kilomètres. La longueur des étapes mentionnée dans cette fiche technique est déterminée en fonction de lieux caractéristiques du chemin et est donc uniquement indicative. Une fois en possession du dossier, vous aurez tous les éléments pour recalculer la longueur effective.

 

 

 

 

NOS POINTS FORTS

- Au fil des ans, la possibilité de parcourir l’itinéraire intégral jusqu’à St Jacques de Compostelle.

- La collaboration avec l’Association Rhône-Alpes des Amis de St Jacques de Compostelle.

- Un parcours de randonnée varié et intéressant à l’écart des foules jacquaires.

- Les puys de St Romain Le Puy et Monsupt.

- Les villages perchés des Monts du Forez.

- Les gorges de la Loire.

- L’arrivée au Puy en Velay, qui a donné son nom à la via podiensis, l’une des quatre routes principales françaises vers St Jacques de Compostelle.

- La diversité des hébergements : hôtels **, hôtels simples et chambres d’hôtes.

- Une chambre double chaque soir, avec douche et WC dans la chambre la plupart du temps.

- L’accès en train facile (2 h de Paris) avec l’accueil et la dispersion proche d’une gare.

- Pour les personnes en voiture, la possibilité de regagner son véhicule en train après le dernier jour de randonnée (pas de nuit supplémentaire sur place).

 

 

L’ESPRIT DU SÉJOUR

Randonner, c’est se mettre à l’écoute de son corps et de tout ce qui l'entoure mais c'est aussi s'arrêter pour s'émerveiller, s'ouvrir à la nature.

Randonner, c'est aller à la rencontre de l'autre au détour d'un sentier ou d'un village, rencontre apportant la dimension humaine à la découverte d’un pays.

 

 

QUI ETAIT ST JACQUES ?

Histoire ou Légende ? L'Evangile nous dit que Saint Jacques était un des douze apôtres du Christ. C'était le fils de Zébédée et de Marie Salomé. Il était frère de Saint Jean et apparenté au Christ par sa Mère. Hérode le fit périr par le glaive. L'Eglise le désigne sous le nom de Saint Jacques le Majeur pour le distinguer de l'autre apôtre Jacques, dit le Mineur, qui fut chef de l'église de Jérusalem après la mort du Christ.

La légende nous dit qu'après la Pentecôte, Saint Jacques alla évangéliser l'Espagne. Il débarqua en Andalousie sur la côte méditerranéenne et de là il se rendit en Galice située à l'extrémité Nord-Ouest de la péninsule Ibérique. Après quelques années d'apostolat, il revint à Jérusalem où il fut décapité. Deux de ses disciples, Théodore et Athanase, mirent son corps dans une barque et prirent la mer. La barque, poussée par le vent et les eaux, vint s'échouer au fond d'un estuaire de Galice où devait naître par la suite la ville d'Iria Flavia qui porte de nos jours le nom d'El Padron. Ses deux disciples enterrèrent le corps de l'apôtre à l'intérieur des terres, en un lieu où sera érigée la ville de Saint Jacques de Compostelle.

 

 

LE CHEMIN DE COMPOSTELLE :

Ce n'est qu'au début du Xème siècle qu'un ermite nommé Pélage aura des visions. Il alertera Théodomir, l'évêque d'Iria Flavia. Ils découvriront trois tombeaux qu'ils identifieront comme étant ceux de Saint Jacques et de ses deux disciples. Sur les lieux de la découverte les rois de Galice feront construire d'abord une église rustique, puis une deuxième plus luxueuse qui attireront les premiers Pèlerins. La deuxième église élevée au rang de cathédrale sera prise et détruite par les Maures. A sa place, sera construite la cathédrale romane que l'on admire encore de nos jours. Saint Jacques deviendra le patron de l'Espagne et le symbole de la reconquête sur l'Islam. Au XVIIIème siècle, par crainte des incursions anglaises, les tombes de Saint Jacques et de ses deux disciples seront murées dans la crypte de la cathédrale et on en perdra la trace. Il faudra attendre le XIXème siècle pour remettre à jour les trois tombeaux. Le pèlerinage à Saint Jacques de Compostelle est un des trois grands pèlerinages de la Chrétienté avec ceux de Rome et de Jérusalem. Il a connu son apogée au XIIème siècle. Sous l'impulsion des Papes, de l'ordre de Cluny, des royaumes catholiques du nord de l'Espagne et de divers ordres hospitaliers, il est alors un formidable moyen de communication. Dans l'Europe médiévale, il draine, des hommes, des idées, des cultures, des techniques.

 

La Guerre de Cent Ans entre la France et l'Angleterre, la Réforme, l'émergence des monarchies absolues, la Révolution Française avaient réduit son importance, mais en ce début du XXIème siècle, on constate un renouveau du Pèlerinage vers Saint Jacques de Compostelle.

 

Ainsi, le « Chemin » fut pendant douze siècles une ligne de convergence des courants de pensée, des styles artistiques et architecturaux…, le fil conducteur des grands mouvements humanistes et spirituels.

 

Entré aujourd’hui dans la modernité, déclaré par le Conseil de l’Europe « Premier Itinéraire Culturel Européen » et « Patrimoine Mondial de l’Humanité » par l’UNESCO, le périple vers Santiago de Compostela, qu’il reste un pèlerinage pour certains, ou un grand et beau voyage pour d’autres est un enchaînement de merveilles. Jalonné de petites chapelles et de grands monastères, traversant des villages et des villes à l’ambiance médiévale avec leurs hospices, leurs églises ou leurs cathédrales construites par les meilleurs bâtisseurs de chaque époque…

 

 

BIBLIOGRAPHIE

 

1 . Guides et topo guides

  • Le guide « Les Chemins de St Jacques de Compostelle de Cluny au Puy-en-Velay ». Chamina Edition.

  • Le topo guide de la Fédération Française de la Randonnée Pédestre : GR 65 Sentier de St Jacques de Compostelle : GENEVE - LE PUY (Ref 650), LE PUY - FIGEAC (Ref 651), FIGEAC - MOISSAC (Ref 652), MOISSAC - RONCEVAUX (Ref 653).

  • Le guide pratique du Pèlerin « Le Chemin de Saint-Jacques en Espagne de Saint-Jean-Pied-de-Port à Compostelle » .

  • Le guide pratique du Pèlerin « Le Chemin Côtier - Camino del Norte - Vers Saint Jacques de Compostelle - De Bayonne au Cap Finisterre ».

  • Guide Gallimard Saint Jacques
  • Les Chemins de St Jacques de Genève au Puy en Velay (Association Rhône Alpes des Amis de St Jacques. www.amis-st-jacques.org

  • Guide Européen des Chemins de Compostelle de Jean Bourdarias et Michel Wasielewski - Librairie Arthème Fayard - Ce guide de très bonne qualité est rédigé à l'attention des automobilistes. Il peut cependant servir aux piétons sur les itinéraires de Paris et de Vézelay où il n' y a pas de guide pédestre et aux cyclistes sur l'ensemble de la France.
  • Le chemin d'Arles - Vers Saint Jacques de Compostelle - Guide pratique du pèlerin de Provence en Espagne de Louis Laborde-Balen P. Macia J.-P. Sirejol aux Editions Randonnées Pyrénéennes.
  • Sur les Chemins de Compostelle (regroupe la partie française et espagnole) Patrick Huchet / Yvon Boelle, Ouest France - 1999.
  • Guides de poche du randonneur et du pèlerin sur le Chemin de Saint Jacques de Compostelle -  F. Lepère. Ed. Lepère - février 2009.
  • Le guide du Pèlerin de St Jacques de Compostelle, Jeanne Viellard (J.Vrin).

 

2 . Histoire , voyage , reportage photos .

  • Les chemins de Saint Jacques de Yves Bottineau. Arthaud. Histoire, Voyage.
  • Sur les chemins de Saint Jacques de René de la Coste-Messeliére. Perrin - Histoire et Photos.
  • Les chemins de Compostelle en terre de France de Patrick Huchet - Éditions Ouest France - Histoire, voyage, photos .
  • Chemins de Compostelle en terre d'Espagne de Patrick Huchet, Éditeur : Ouest France - Collection : Itinéraires de découvertes ISBN : 2737324718
  • Le chemin de Saint Jacques de Compostelle de Lobato et Xurxo . Éditions Lunwerg - Histoire , voyage , photos .
  • Compostelle. Le grand Chemin de Xavier Barral I Altet chez Gallimard - Histoire.
  • Les pèlerins du Moyen Age de Raymond Oursel - Éditions Fayard.
  • Vers l'étoile de Compostelle - Hors Série de Pèlerin Magazine - Consacré aux routes de Saint-Jacques de Compostelle en France et en Espagne. 67 pages.
  • Les chemins de Compostelle - Éditeur MSM.
  • Compostelle, le Grand Chemin, Xavier Barral, Découverte Gallimard
  • La légende dorée - Jacques de Voragine, Point Seuil 1998. Ce livre ne se soucie pas tant de l’histoire que de romancer la vie des saints : où comment se construisent les légendes.

 

 

3 . Récits de pèlerins, témoignages

  • Priez pour nous à Compostelle de Pierre Barret et Jean-Noël Gurgand. Éditeur Hachette Littératures. Témoignage sur la vie des pèlerins du Moyen Age.
  • L'Ange de Compostelle de Serge Grandais, frère de Saint Vincent de Paul chez Brepols 1997.
  • Le Par-Chemin de Compostelle, Philippe Emmanuel Rausis, moine Dominicain chez Ad Solem 1995.
  • Retour à Conques - Jean-Claude Bourles, Ed. Petite Bibliothèque Payot / Voyageurs : Partis du Puy-en-Velay, deux marcheurs entreprennent la grande randonnée 65 qui, à travers la Haute-Loire, la Lozère et l'Aveyron, les conduira à Conques.
  • Passants de Compostelle - Jean-Claude Bourles, Ed. Petite Bibliothèque Payot / Voyageurs : l’auteur  interroge les pèlerins mais aussi des témoins privilégiés : agriculteurs, commerçants et tous ceux, laïcs ou religieux, qui voient se succéder les "passants de Compostelle" et parfois les accueillent.
  • Le grand chemin de Compostelle - Jean-Claude Bourles, Ed Petite Bibliothèque Payot / Voyageurs : Chemin de foi, chemin de savoir et d'échanges, chemin d'initiation : Compostelle fut tout cela, et plus encore. Mais qu'en est-il aujourd'hui ?
  • Je pars - Hans-Peter Kerkeling, Paris, les arènes, 2006 Traduction 2008 Antoine Robin, 256p : Vendu à plus de 2.5 millions d’exemplaires, ce récit d’un humoriste allemand renouvelle le genre du récit de pèlerinage.

 

Les librairies La Procure, spécialisées sur la religion catholique, offrent un large choix d’ouvrages. Un exemple de librairie à Paris : La Procure 3, rue de Mézières 75006 Paris, Tél. : 01.45.48.20.25. Il y en a également en province. www.laprocure.com

 

4 . Romans

  • Les étoiles de Compostelle de Henry Vincenot. Éditions Denoël - Existe aussi chez Gallimard collection Folio et chez De la Seine.
  • Le Pèlerin de Compostelle de Paulo Coelho. Éditions Anne Carrière - Existe aussi en collection Le Livre de Poche.
  • Immortelle randonnée de Jean-Christophe Ruffin. Editions Guérin.

 

CARTOGRAPHIE

1 / 25 000 IGN 2832 O Montbrison

1 / 25 000 IGN 2833 O Saint Bonnet le Château

1 / 25 000 IGN 2834 O Retournac

1 / 25 000 IGN 2734 E Craponne sur Arzon

1 / 25 000 IGN 2735 E Le Puy en Velay

 

Nous vous fournissons le guide « Les Chemins de St Jacques de Compostelle de Cluny au Puy-en-Velay ».

 

 

ADRESSES UTILES

  • Association Rhône Alpes des Amis de St Jacques : Pour mieux vous renseigner, une permanence est assurée à l'adresse : ARA - Maison des associations 5, place Saint-Jean 69005 - LYON, (le premier jeudi de chaque mois de 17 h 00 à 19 h 00, sauf en août) et dans chacune des délégations départementale. www.amis-st-jacques.org

     

    Si vous habitez Rhône-Alpes, toute correspondance, demande de renseignements, demande de carnet de pèlerin, doit être envoyée à la délégation correspondant à votre département de résidence. Vous pouvez consulter l’adresse correspondant à votre département sur le site www.amis-st-jacques.org.

    La plupart des renseignements pratiques de cette fiche technique sont tirés du guide pratique édité par cette association.

  • Comité Départemental de la Randonnée Pédestre de Haute-Loire : La Croisée des Chemins21, rue Collège - 43000 Le Puy-en-Velaywww.lacroiseedeschemins.com

  • Association de Coopération Inter-Régionale « Les Chemins de St Jacques », 4 rue Clémence Isaure 31000 Toulouse (métro Esquirol), Tel : 05 62 27 00 05, Site www.chemins-compostelle.com, E-Mail : chemins.de.compostelle@wanadoo.fr.

  • Société des Amis de St Jacques , 8-8bis rue Jean-Bart, 75006 Paris (à côté de Saint-Sulpice). tel. 01 43 54 32 90 secretariat@compostelle.asso.fr

  • Compostelle 2000, 11, Rue Hermel 75018 Paris Tel : 01 43 20 71 66 e-mail : compostelle2000@orange.frousite www.compostelle2000.org

  • Office du tourisme espagnol, 22 Rue St Augustin 75002 Paris Tél : 01 45 03 82 50

     

     

LIENS INTERNET 

 

Page Facebook St Jacques de Compostelle

www.facebook.com/RandonneesCompostelle

Jakobsweg : Genève - Le Puy.

Site réalisé par PEDIBUS

www.jakobsweg.fr

Association Rhône Alpes des Amis de Saint Jacques

http://www.amis-st-jacques.org/index.html

Le chemin de Saint Jacques - Office du tourisme de Galice

http://www.xacobeo.es/

Le chemin Américain de Compostelle. Patrick Dazelle

http://perso.wanadoo.fr/trail/accueil.htm

Caminos de Santiago . Jacques Boissarie

http://www.chez.com/caminos

Association des Amis du Chemin de Saint Jacques de Compostelle (Pyrénées Atlantiques)

http://www.aucoeurduchemin.org/

 

 

INFORMATIONS RELIGIEUSES

 

CREDENTIALE | CREANCIALE | COMPOSTELLA

 

La Crédentiale

Ce document, dans la tradition du pèlerinage vers Compostelle, est une accréditation délivrée à celui qui accomplit ce périple afin d'authentifier sa motivation spirituelle. Invitation à la rencontre et au respect de l'hôte, elle le recommande auprès de tous ceux qu'il croisera le long de sa pérégrination. Elle n'ouvre à aucun droit particulier. Elle permet toutefois l'accès aux gîtes espagnols. Un tampon, obligatoire à chaque étape, apposé par le prêtre, la mairie, l'office de tourisme ou l'hébergeur, atteste du passage.

Les associations des amis de St Jacques sont habilitées pour délivrer cette crédentiale

Vous pouvez l’obtenir aussi en remplissant le formulaire de commande sur le site :

http://www.chemins-compostelle.com/Leschemins/credencial.html, en joignant un chèque de 8 € à l’ordre de l’ACIR au minimum 10 jours avant la date de départ

Association de Coopération Inter-Régionale "Les chemins de Saint-Jacques de Compostelle"

4, rue Clémence Isaure - FR-31000 TOULOUSE (métro Esquirol)

Tel : +33(0)5 62 27 00 05 ou accueil@chemins-compostelle.com

 

La Créanciale

Document analogue délivré gratuitement par un représentant de l'église après un entretien, "occasion d'un dialogue fraternel" et "signe d'un accueil confiant et réciproque". Il n'est pas nécessaire d'être chrétien pour l'obtenir.

S'adresser aux prêtres ou contacter l'évêché de votre diocèse, tous très inégalement informés et intéressés.

Une Créanciale est un document de recommandation attestant de l’état de pèlerin ; elle engage celui qui la délivre comme celui qui la présente à ses hôtes le long du chemin. C’est un signe d’appartenance au peuple des pèlerins et c’est aussi le signe d’accueil confiant et réciproque entre le pèlerin, Chrétien ou pas, et l’Eglise car cette Créanciale doit être remise en mains propres après un entretien avec un délégué représentant explicitement l’Eglise catholique sur le sens chrétien du pèlerinage.

 

La Compostella

Sorte de diplôme délivré par la Cathédrale de Compostelle à ceux qui ont accompli les 100 derniers kilomètres à pied ou les 200 derniers kilomètres à vélo ou à cheval.

L’attestation du pèlerinage (Compostella) est donnée à St Jacques de Compostelle au vu de la Créanciale dûment tamponnée aux haltes quotidiennes pour tout ou partie notable du chemin.

 

 

PRINCIPALES CURIOSITES ET POINTS D'INFORMATION

 

St Romain Le Puy :

Piton volcanique et point de vue 

Eglise (crypte carolingienne : nef, chœur et fresques du Xème au XVème siècle)

 

St Georges-Haute-Ville

De la place de l’église : point de vue sur la plaine du Forez et le Pic de St Romain le Puy

Chapelle romane de Monsupt

Vestiges médiévaux du château

L’histoire de Saint-Georges-Haute-Ville est étroitement liée à celle de Montsupt jadis appelé Alta Villa. Elle remonte probablement au-delà de l’époque romaine voir celtique. La voie Bolène (ou voie des Bornes), qui assurait le déplacement des troupes romaines de Lyon à l’Aquitaine traversait la commune au pied du Pic à Montsupt. Elle drainera ensuite les pèlerins gagnant le Puy et St Jacques de Compostelle. Au sommet du Pic basaltique de Monsupt se dressait l’une des plus anciennes forteresses du Forez (XIIème siècle). En subsiste encore les restes d’une Tour et une Chapelle fortifiée récemment restaurée qui a conservé un curieux petit clocher à double arcature. Cette forteresse était la propriété des Comtes du Forez qui passa à la famille des Bourbons en 1339. Détruit à la Révolution, le château servit alors de carrière. A noter que Saint Georges possédait un rare moulin à vent. A la limite de Saint Romain le Puy, la cheminée d’une tuilerie, encore en activité au début du XXème siècle, témoigne de la fabrication de briques.

 

Margerie Chantagret :

Croix du Casson XIIIème siècle

 

Soleymieux :

Vestiges de la voie Bolène (voie romaine qui partait de Lyon)

Le hameau du Pont est certainement le plus vieux site de Soleymieux. Il est traversé par la voie romaine qui allait de Lyon à Bordeaux (province d’Aquitaine). On peut encore voir le gué romain, en dessous du pont médiéval. Le pèlerinage vers Saint-Jacques-de-Compostelle emprunte la voie Bolène. Elle se superpose en partie sur la voie romaine d’Aquitaine. Le tracé, modifié, est dicté par les nouveaux centres de vie (hostellerie, prieuré, crypte, reliques..). Les chemins de pèlerinage étaient souvent bordés par des maladreries et des cimetières. C’est le cas au Pont, où l’on trouve une léproserie et un Martoret (cimetière) en 1394. Des moulins appartenant aux Hospitaliers, sont cités au Pont dès 1253. 24 moulins ont fonctionné au cours des siècles. En 1950, le Pont résonnait encore du bruit de ses ateliers : un moulin à grain, deux moulins à huile de colza, une fabrique de galoches, un ferronnier, deux scieries, une fabrique de soie à coudre et cordonnets et une fabrique de moulinage de soie... De cette bouillonnante activité, il ne reste que d'immenses bâtiments vides attendant une hypothétique conversion. Le pont enjambant la Mare possède une arche, sur ses parapets sont gravées de petites croix de protection.

 

St Jean Soleymieux

Eglise XIIème - XVème siècle, crypte XIème siècle

Fontaine XVIème siècle

 

La Chapelle en Lafaye :

Eglise (nef XIIème siècle, porche XVIème siècle)

 

Marols

Eglise Saint Pierre

On a retrouvé des traces de travaux préhistoriques au lieu-dit «Les Rochers» avec une enceinte en pierres sèches, des poteries et un menhir. Le nom du village vient probablement des racines celtiques maros = grand et ialo = clairière. Le territoire était riche en bois, en terres agricoles et en pâtures. La première mention du village apparaît au XIème siècle dans le cartulaire de Savigny. Marols est alors une des châtellenies du comté de Forez. Le prieuré de Saint-Romain-le-Puy y a installé au XIIème siècle un petit prieuré avec une chapelle pour mettre en valeur les terres qu'il possédait. On note en 1291 la mention d'un château à Marols. Les XII et XIIIème siècles ont été prospères mais le déclin est arrivé au milieu du XIVème siècle avec la guerre de Cent Ans et la peste noire. Le village et l'église sont fortifiés. Au XIIIème siècle les moines de l'abbaye d'Ainay laissent la place aux chanoines de Saint-Just de Lyon. En 1323, François de Saint-Priest (mort en 1362), dit Chinard, est châtelain comtal de Saint-Bonnet-le-Château, Marols et Lavieu. Il est conseiller du comte de Forez Jean Ier, puis de son fils Guy ou Guigues VII. Le village dû subir les troubles des guerres de religion. Le baron des Adrets et ses troupes protestantes prennent le village et incendient les maisons. En 2011, Marols se voit accordé le titre de village de caractère suite aux rénovations effectuées en son sein depuis quelques années. En 2013, Marols devient également un village d'artistes. En effet, de nombreux artistes (peintres, sculpteurs, ...) sont présents dans le village et exposent leur œuvres

 

Montarcher

Ancien château, église XIIéme siècle, musée de l’audiovisuel, eau de source exploitée.

Montarcher, à 1.160 m d’altitude, est le plus haut village de la Loire et un des villages de la Loire des plus petits avec ses soixante-dix habitants. De son château bâti au Moyen Age par les comtes de Forez, il ne reste presque plus rien. Mais du porche de sa magnifique petite église romane des XII-XVème siècles, on découvre par beau temps un extraordinaire panorama, allant du Mont Blanc à la chaîne des Sucs de Haute-Loire, jusqu’au Mézenc et à la Margeride.

 

Leignecq :

Croix monumentale

Eglise de plan allongé composée de 3 vaisseaux et d'un couvrement en voûte d'ogives, en voûte d'arêtes et en voûte en berceau plein-cintre.

 

Alpinac

Commune agricole située en zone de montagne avec une douzaine d'exploitations essentiellement orientées vers la production laitière et la vente directe.

Apinac est cité pour la première fois en 1286 comme seigneurie, mais sa maison forte ne sera pas construite avant le XIVème siècle. En 1452, une enceinte est en cours de construction pour servir de retrait en cas de danger, qui semble avoir très vite contenu le coeur du village. En juillet 1452, le roi Charles VII accorde à Louis Mareschal d'Apinac l'autorisation de faire achever la "basse-cour" qu'il a commencée depuis quelques années au-devant de son château pour sa protection, celle de ses hommes et des "retrayants". Cette "basse-cour" a semble-t-il, très vite renfermé le coeur du village. La porte sud qui figure encore sur le cadastre de 1824 a probablement été détruite au XIXème siècle et la tour nord en 1927. La porte ouest, qui remonterait au milieu du XVème siècle subsiste. La maison forte fut édifiée entre 1347 et 1383, probablement par Pons de St Priest. C'est aujourd'hui une propriété privée. En 1835, le percement de la route départementale 44, qui relie Apinac à Estivareilles, dynamise l'activité du faubourg de la Bourgeat qui se développe. L'électricité arrive en 1930 et l'eau courante en 1958.

 

 

Retournac

Forteresse d’Artias (ruines des XII et XIIIème siècles)

Collégiale St Jean Baptiste de Retournac (et ses vitraux en dalle de Verre d’Henri Guerrin, réalisé à notre époque  )

Musée des manufactures de dentelles

Ici, pour la première fois en France dans le domaine des Arts Décoratifs, se trouvent conservées in-situ, depuis les sources d’inspiration pour la création des dessinateurs jusqu’aux archives commerciales, le tout dans les bâtiments d’origine ! Cette cohérence unique a permis le contrôle de cet ensemble par la Direction des Musées de France. L’aspect quantitatif de la collection est impressionnant : plus de 450 000 pièces, dont 100 000 modèles différents !

 

Chamalières sur Loire

Eglise du XIIème siècle

La Loire

 

Roche en Régnier 

Les gorges de la Loire

Ruines du Château (XIIIème siècle)

Rempart et hôtels particuliers (XVII et XVIIIème siècles)

Porche de la Prévôté

Chapelle Notre-Dame-de-Bon-Secours (XVIIème siècle)

 

Vorey sur Arzon

Le fort d'Espaliou, en bordure de la Loire.

Le pont du Chambon sur la Loire, construit en 1897.

Le pont de Changeac sur la Loire.

Les gorges de la Loire et de Peyredeyre

De nombreus vestiges de forteresses ancestrales

 

Lavoûte sur Loire

Le château de Lavoûte Polignac

L’église (XIIème siecle)

Les croix : nombreuses croix : croix des chemins, des carrefours, des places, des cimetières, des rogations, des maisons, croix de bornage.

 

Le Puy en Velay (Haute-Loire) :

Office du Tourisme : 04 71 09 38 41.

Spécialités locales : dentelle, lentilles vertes, liqueurs et apéritifs du Velay.

Le site est l'un des plus extraordinaires de France. Au milieu d'une riche plaine se dressent d'énormes pitons volcaniques dont l'un est surmonté d'une chapelle romane.

-     Cathédrale Notre-Dame : merveilleux édifice roman très influencé par l'Orient et l'art byzantin. Très belles fresques des XIème et XIIème siècles. "Trésor" exposé dans la sacristie.

-     Cloître.

-     Rocher Corneille pour la belle vue sur le bassin et la ville du Puy.

-     Chapelle St-Michel d'Aiguilhe (fin du Xlème siècle).

Messes

Messe à 9 h célébrée par les chanoines, à la cathédrale du Puy (tous les jours, durant toute l’année).

Le dimanche, messe à 11 h pour les Pélerins de St Jacques de Compostelle (mais pas exclusivement).

Du 1er avril  au 15 octobre : messe à 7 h suivie d’une bénédiction d’envoi.

Les prêtres seront aussi à la disposition des pèlerins pour donner le sacrement du pardon.

 

A la cathédrale du Puy en Velay, la Crédential vous sera proposée après la messe et bénédiction de 7 h.

Dans la journée, vous pouvez la demander à la sacristie (10 h / 12 h et 14 h / 18 h en saison) : 04 71 05 98 74.

 

Au Puy en Velay, possibilité de se rendre au Café du Pèlerin, nouveau lieu de convivialité pour boire un verre ou faire une pause, et découvrir le jardin : c'est ouvert à tous.

Horaires : 14 h / 18 h  entre le 1er avril et le 15 octobre (entre le 14/7 et le 25/8 : ouvert de 12 h 30 à 20 h).

Adresse : 2 rue de la Manécanterie, au pied de la cathédrale.

 

Des personnes ayant déjà fait le chemin accueillent les randonneurs tous les jours entre 17 h 30 et 19 h 30.

Possibilité de visiter le musée Le Camino sur 4 étages, Compostelle présenté virtuellement !! Dans un superbe bâtiment en pierres du XVIème siècle.

http://www.lecamino.org/le-cafe-des-pelerins.html

 

 

Une question sur ce séjour ?
Jour 01 : St Romain Le Puy (400 m)

Arrivée à St Romain Le Puy en fin d’après-midi, dîner et nuit. L’hôtel est simple avec salle de bains à l’étage. Le restaurant est ouvert le vendredi et le samedi soir. Les autres jours, vous aurez un plateau repas. Il y a des chambres d’hôtes confortables proches, mais dans ce cas, le repas du soir dans le village sera à votre charge. Merci de nous préciser votre choix.

Jour 02 : St Romain Le Puy - Marols (833 m)

A St Georges-Haute-Ville, vous rejoignez la voie de Cluny. Vous allez entamer progressivement la montée dans les Monts du Forez. La campagne est verdoyante et les villages de toute beauté. Comme les pélerins qui venaient de Cluny, à la chapelle romane de Monsupt (XIIIème siècle), prenez le temps de contempler la plaine du Forez. Votre chemin vous fait emprunter le pont enjambant la Mare (n’ayez crainte sur ses parapets sont gravées de petites croix de protection) et vous arrivez à Saint Jean Soleymieux et sa crypte du XIème siècle. Vous rejoignez votre étape à Marols, incendié par le turbulent le baron des Adrets en 1562. Ce petit village de caractère a retrouvé depuis la quiétude et de nombreux artistes et artisans exposent leurs oeuvres.
Dénivelée : + 560 m, - 130 m                       Longueur : 18 km                   Horaire : 5 h

Jour 03 : Marols – Leignecq (960 m)

Vous suivez un beau parcours en forêt et vous passez au point haut de votre itinéraire à 1165 mètres. A Montarcher, ancienne place forte dépendant des comtes du Forez, vous admirez la vue sur tous les alentours. Juste après, l’itinéraire quitte l’antique voie Bolène qui reliait depuis les Celtes et les Romains, Lyon à l’Aquitaine. Vous empruntez désormais le GR3 en suivant le cours paisible de l’Andrable et arrivez à Leignecq, village perché et anciennement fortifié.
Dénivelée : + 670 m, - 540 m                       Longueur : 20 km                   Horaire : 5 h 15 mn

Jour 04 : Leignecq – Retournac (509 m)

Il importe de partir tôt pour cette longue étape accidentée. Vous atteignez Valprivas et son château. Vous quittez ensuiteles doux reliefs des Monts du Forez pour descendre franchir l’Andrable. Ce cours d’eau marque la limite du Forez et vous pénétrez aujourd’hui en Haute-Loire. Les paysages changent, le relief devient plus escarpé : une bonne remontée sur l’autre rive permet d’atteindre Châles avant de replonger dans la vallée de l’Ance. La dernière ascension conduit à Sarlanges avant d’arriver à Retournac, au cœur des Gorges de la Loire. Une visite du musée des Manufactures de Dentelle s’impose.
Dénivelée : + 630 m, - 1080 m                     Longueur : 27 km                   Horaire : 7 h

Jour 05 : Retournac – Vorey sur Arzon (534 m)

Votre chemin serpente comme le cours de la Loire qui a creusé son cours dans ce terrain volcanique. Au cœur de ce paysage naturel, votre parcours vous fera découvrir des villages pittoresques comme Chamalières ou des vestiges de forteresses surveillant la Loire. Les plus remarquables sont celles d’Artias (XIIème siècle) et de Roche en Régnier. Vous faîtes étape à Vorey sur Arzon, au bord de la Loire ou à St Vincent (+ 3 km, +45 mn).
Dénivelée : + 600 m, - 580 m                       Longueur : 21 km                   Horaire : 5 h 30 mn

Jour 06 : Vorey sur Arzon – Le Puy en Velay (640 m)

Vous terminez par une nouvelle longue étape. Vous pouvez la raccourcir en prenant le train de Vorey sur Arzon à Lavoûte sur Loire (-11 km, - 2 h 30 mn). A Lavôute sur Loire, le chemin rejoint le fleuve qui forme une magnifique boucle. A l’intérieur de celle-ci, le château des Polignac se dresse sur son promontoire rocheux. Le parcours traverse ensuite le bassin de l’Emblavez couvert de cultures, de prairies et de hameaux. La dernière portion du chemin conduit au Puy en Velay, la « Cité de la Vierge » et départ de la Via Podiensis. La visite est incontournable avec en son centre, le quartier historique et la cathédrale, classé au Patrimoine Mondial de l’Humanité par L’UNESCO.
Fin du séjour en fin d’après-midi.
Dénivelée : + 760 m, - 660 m                       Longueur : 27 km                   Horaire : 7 h

Les horaires ont été calculés pour un rythme de 300 mètres de dénivelée à l’heure en montée, 500 mètres à l’heure en descente et 4 km à l’heure sur le plat, afin de pouvoir comparer les différentes randonnées avec la même base. Ils ne concernent que la marche effective, tous les temps de repas, de pause ou de contemplation sont à ajouter.

 

Nous pouvons être amenés à modifier vos étapes si les hébergements prévus sont indisponibles à la période de votre voyage. Les hébergements proposés en remplacement seront de catégorie similaire et leur emplacement aura peu d’incidence sur votre itinéraire. Faites-nous confiance, ces modifications sont toujours faites dans votre intérêt, pour votre sécurité et un meilleur confort !

 

 

Nota : Sur cette partie de l’itinéraire de St Jacques de Compostelle, il y a peu d’hébergements et ceux-ci sont de petite capacité. Selon également les jours de fermeture, à certaines étapes, les différents hébergements possibles sont souvent distants de plusieurs kilomètres. La longueur des étapes mentionnée dans cette fiche technique est déterminée en fonction de lieux caractéristiques du chemin et est donc uniquement indicative. Une fois en possession du dossier, vous aurez tous les éléments pour recalculer la longueur effective.

 

 

 

 

NOS POINTS FORTS

- Au fil des ans, la possibilité de parcourir l’itinéraire intégral jusqu’à St Jacques de Compostelle.

- La collaboration avec l’Association Rhône-Alpes des Amis de St Jacques de Compostelle.

- Un parcours de randonnée varié et intéressant à l’écart des foules jacquaires.

- Les puys de St Romain Le Puy et Monsupt.

- Les villages perchés des Monts du Forez.

- Les gorges de la Loire.

- L’arrivée au Puy en Velay, qui a donné son nom à la via podiensis, l’une des quatre routes principales françaises vers St Jacques de Compostelle.

- La diversité des hébergements : hôtels **, hôtels simples et chambres d’hôtes.

- Une chambre double chaque soir, avec douche et WC dans la chambre la plupart du temps.

- L’accès en train facile (2 h de Paris) avec l’accueil et la dispersion proche d’une gare.

- Pour les personnes en voiture, la possibilité de regagner son véhicule en train après le dernier jour de randonnée (pas de nuit supplémentaire sur place).

 

 

L’ESPRIT DU SÉJOUR

Randonner, c’est se mettre à l’écoute de son corps et de tout ce qui l'entoure mais c'est aussi s'arrêter pour s'émerveiller, s'ouvrir à la nature.

Randonner, c'est aller à la rencontre de l'autre au détour d'un sentier ou d'un village, rencontre apportant la dimension humaine à la découverte d’un pays.

 

 

QUI ETAIT ST JACQUES ?

Histoire ou Légende ? L'Evangile nous dit que Saint Jacques était un des douze apôtres du Christ. C'était le fils de Zébédée et de Marie Salomé. Il était frère de Saint Jean et apparenté au Christ par sa Mère. Hérode le fit périr par le glaive. L'Eglise le désigne sous le nom de Saint Jacques le Majeur pour le distinguer de l'autre apôtre Jacques, dit le Mineur, qui fut chef de l'église de Jérusalem après la mort du Christ.

La légende nous dit qu'après la Pentecôte, Saint Jacques alla évangéliser l'Espagne. Il débarqua en Andalousie sur la côte méditerranéenne et de là il se rendit en Galice située à l'extrémité Nord-Ouest de la péninsule Ibérique. Après quelques années d'apostolat, il revint à Jérusalem où il fut décapité. Deux de ses disciples, Théodore et Athanase, mirent son corps dans une barque et prirent la mer. La barque, poussée par le vent et les eaux, vint s'échouer au fond d'un estuaire de Galice où devait naître par la suite la ville d'Iria Flavia qui porte de nos jours le nom d'El Padron. Ses deux disciples enterrèrent le corps de l'apôtre à l'intérieur des terres, en un lieu où sera érigée la ville de Saint Jacques de Compostelle.

 

 

LE CHEMIN DE COMPOSTELLE :

Ce n'est qu'au début du Xème siècle qu'un ermite nommé Pélage aura des visions. Il alertera Théodomir, l'évêque d'Iria Flavia. Ils découvriront trois tombeaux qu'ils identifieront comme étant ceux de Saint Jacques et de ses deux disciples. Sur les lieux de la découverte les rois de Galice feront construire d'abord une église rustique, puis une deuxième plus luxueuse qui attireront les premiers Pèlerins. La deuxième église élevée au rang de cathédrale sera prise et détruite par les Maures. A sa place, sera construite la cathédrale romane que l'on admire encore de nos jours. Saint Jacques deviendra le patron de l'Espagne et le symbole de la reconquête sur l'Islam. Au XVIIIème siècle, par crainte des incursions anglaises, les tombes de Saint Jacques et de ses deux disciples seront murées dans la crypte de la cathédrale et on en perdra la trace. Il faudra attendre le XIXème siècle pour remettre à jour les trois tombeaux. Le pèlerinage à Saint Jacques de Compostelle est un des trois grands pèlerinages de la Chrétienté avec ceux de Rome et de Jérusalem. Il a connu son apogée au XIIème siècle. Sous l'impulsion des Papes, de l'ordre de Cluny, des royaumes catholiques du nord de l'Espagne et de divers ordres hospitaliers, il est alors un formidable moyen de communication. Dans l'Europe médiévale, il draine, des hommes, des idées, des cultures, des techniques.

 

La Guerre de Cent Ans entre la France et l'Angleterre, la Réforme, l'émergence des monarchies absolues, la Révolution Française avaient réduit son importance, mais en ce début du XXIème siècle, on constate un renouveau du Pèlerinage vers Saint Jacques de Compostelle.

 

Ainsi, le « Chemin » fut pendant douze siècles une ligne de convergence des courants de pensée, des styles artistiques et architecturaux…, le fil conducteur des grands mouvements humanistes et spirituels.

 

Entré aujourd’hui dans la modernité, déclaré par le Conseil de l’Europe « Premier Itinéraire Culturel Européen » et « Patrimoine Mondial de l’Humanité » par l’UNESCO, le périple vers Santiago de Compostela, qu’il reste un pèlerinage pour certains, ou un grand et beau voyage pour d’autres est un enchaînement de merveilles. Jalonné de petites chapelles et de grands monastères, traversant des villages et des villes à l’ambiance médiévale avec leurs hospices, leurs églises ou leurs cathédrales construites par les meilleurs bâtisseurs de chaque époque…

 

 

BIBLIOGRAPHIE

 

1 . Guides et topo guides

  • Le guide « Les Chemins de St Jacques de Compostelle de Cluny au Puy-en-Velay ». Chamina Edition.

  • Le topo guide de la Fédération Française de la Randonnée Pédestre : GR 65 Sentier de St Jacques de Compostelle : GENEVE - LE PUY (Ref 650), LE PUY - FIGEAC (Ref 651), FIGEAC - MOISSAC (Ref 652), MOISSAC - RONCEVAUX (Ref 653).

  • Le guide pratique du Pèlerin « Le Chemin de Saint-Jacques en Espagne de Saint-Jean-Pied-de-Port à Compostelle » .

  • Le guide pratique du Pèlerin « Le Chemin Côtier - Camino del Norte - Vers Saint Jacques de Compostelle - De Bayonne au Cap Finisterre ».

  • Guide Gallimard Saint Jacques
  • Les Chemins de St Jacques de Genève au Puy en Velay (Association Rhône Alpes des Amis de St Jacques. www.amis-st-jacques.org

  • Guide Européen des Chemins de Compostelle de Jean Bourdarias et Michel Wasielewski - Librairie Arthème Fayard - Ce guide de très bonne qualité est rédigé à l'attention des automobilistes. Il peut cependant servir aux piétons sur les itinéraires de Paris et de Vézelay où il n' y a pas de guide pédestre et aux cyclistes sur l'ensemble de la France.
  • Le chemin d'Arles - Vers Saint Jacques de Compostelle - Guide pratique du pèlerin de Provence en Espagne de Louis Laborde-Balen P. Macia J.-P. Sirejol aux Editions Randonnées Pyrénéennes.
  • Sur les Chemins de Compostelle (regroupe la partie française et espagnole) Patrick Huchet / Yvon Boelle, Ouest France - 1999.
  • Guides de poche du randonneur et du pèlerin sur le Chemin de Saint Jacques de Compostelle -  F. Lepère. Ed. Lepère - février 2009.
  • Le guide du Pèlerin de St Jacques de Compostelle, Jeanne Viellard (J.Vrin).

 

2 . Histoire , voyage , reportage photos .

  • Les chemins de Saint Jacques de Yves Bottineau. Arthaud. Histoire, Voyage.
  • Sur les chemins de Saint Jacques de René de la Coste-Messeliére. Perrin - Histoire et Photos.
  • Les chemins de Compostelle en terre de France de Patrick Huchet - Éditions Ouest France - Histoire, voyage, photos .
  • Chemins de Compostelle en terre d'Espagne de Patrick Huchet, Éditeur : Ouest France - Collection : Itinéraires de découvertes ISBN : 2737324718
  • Le chemin de Saint Jacques de Compostelle de Lobato et Xurxo . Éditions Lunwerg - Histoire , voyage , photos .
  • Compostelle. Le grand Chemin de Xavier Barral I Altet chez Gallimard - Histoire.
  • Les pèlerins du Moyen Age de Raymond Oursel - Éditions Fayard.
  • Vers l'étoile de Compostelle - Hors Série de Pèlerin Magazine - Consacré aux routes de Saint-Jacques de Compostelle en France et en Espagne. 67 pages.
  • Les chemins de Compostelle - Éditeur MSM.
  • Compostelle, le Grand Chemin, Xavier Barral, Découverte Gallimard
  • La légende dorée - Jacques de Voragine, Point Seuil 1998. Ce livre ne se soucie pas tant de l’histoire que de romancer la vie des saints : où comment se construisent les légendes.

 

 

3 . Récits de pèlerins, témoignages

  • Priez pour nous à Compostelle de Pierre Barret et Jean-Noël Gurgand. Éditeur Hachette Littératures. Témoignage sur la vie des pèlerins du Moyen Age.
  • L'Ange de Compostelle de Serge Grandais, frère de Saint Vincent de Paul chez Brepols 1997.
  • Le Par-Chemin de Compostelle, Philippe Emmanuel Rausis, moine Dominicain chez Ad Solem 1995.
  • Retour à Conques - Jean-Claude Bourles, Ed. Petite Bibliothèque Payot / Voyageurs : Partis du Puy-en-Velay, deux marcheurs entreprennent la grande randonnée 65 qui, à travers la Haute-Loire, la Lozère et l'Aveyron, les conduira à Conques.
  • Passants de Compostelle - Jean-Claude Bourles, Ed. Petite Bibliothèque Payot / Voyageurs : l’auteur  interroge les pèlerins mais aussi des témoins privilégiés : agriculteurs, commerçants et tous ceux, laïcs ou religieux, qui voient se succéder les "passants de Compostelle" et parfois les accueillent.
  • Le grand chemin de Compostelle - Jean-Claude Bourles, Ed Petite Bibliothèque Payot / Voyageurs : Chemin de foi, chemin de savoir et d'échanges, chemin d'initiation : Compostelle fut tout cela, et plus encore. Mais qu'en est-il aujourd'hui ?
  • Je pars - Hans-Peter Kerkeling, Paris, les arènes, 2006 Traduction 2008 Antoine Robin, 256p : Vendu à plus de 2.5 millions d’exemplaires, ce récit d’un humoriste allemand renouvelle le genre du récit de pèlerinage.

 

Les librairies La Procure, spécialisées sur la religion catholique, offrent un large choix d’ouvrages. Un exemple de librairie à Paris : La Procure 3, rue de Mézières 75006 Paris, Tél. : 01.45.48.20.25. Il y en a également en province. www.laprocure.com

 

4 . Romans

  • Les étoiles de Compostelle de Henry Vincenot. Éditions Denoël - Existe aussi chez Gallimard collection Folio et chez De la Seine.
  • Le Pèlerin de Compostelle de Paulo Coelho. Éditions Anne Carrière - Existe aussi en collection Le Livre de Poche.
  • Immortelle randonnée de Jean-Christophe Ruffin. Editions Guérin.

 

CARTOGRAPHIE

1 / 25 000 IGN 2832 O Montbrison

1 / 25 000 IGN 2833 O Saint Bonnet le Château

1 / 25 000 IGN 2834 O Retournac

1 / 25 000 IGN 2734 E Craponne sur Arzon

1 / 25 000 IGN 2735 E Le Puy en Velay

 

Nous vous fournissons le guide « Les Chemins de St Jacques de Compostelle de Cluny au Puy-en-Velay ».

 

 

ADRESSES UTILES

  • Association Rhône Alpes des Amis de St Jacques : Pour mieux vous renseigner, une permanence est assurée à l'adresse : ARA - Maison des associations 5, place Saint-Jean 69005 - LYON, (le premier jeudi de chaque mois de 17 h 00 à 19 h 00, sauf en août) et dans chacune des délégations départementale. www.amis-st-jacques.org

     

    Si vous habitez Rhône-Alpes, toute correspondance, demande de renseignements, demande de carnet de pèlerin, doit être envoyée à la délégation correspondant à votre département de résidence. Vous pouvez consulter l’adresse correspondant à votre département sur le site www.amis-st-jacques.org.

    La plupart des renseignements pratiques de cette fiche technique sont tirés du guide pratique édité par cette association.

  • Comité Départemental de la Randonnée Pédestre de Haute-Loire : La Croisée des Chemins21, rue Collège - 43000 Le Puy-en-Velaywww.lacroiseedeschemins.com

  • Association de Coopération Inter-Régionale « Les Chemins de St Jacques », 4 rue Clémence Isaure 31000 Toulouse (métro Esquirol), Tel : 05 62 27 00 05, Site www.chemins-compostelle.com, E-Mail : chemins.de.compostelle@wanadoo.fr.

  • Société des Amis de St Jacques , 8-8bis rue Jean-Bart, 75006 Paris (à côté de Saint-Sulpice). tel. 01 43 54 32 90 secretariat@compostelle.asso.fr

  • Compostelle 2000, 11, Rue Hermel 75018 Paris Tel : 01 43 20 71 66 e-mail : compostelle2000@orange.frousite www.compostelle2000.org

  • Office du tourisme espagnol, 22 Rue St Augustin 75002 Paris Tél : 01 45 03 82 50

     

     

LIENS INTERNET 

 

Page Facebook St Jacques de Compostelle

www.facebook.com/RandonneesCompostelle

Jakobsweg : Genève - Le Puy.

Site réalisé par PEDIBUS

www.jakobsweg.fr

Association Rhône Alpes des Amis de Saint Jacques

http://www.amis-st-jacques.org/index.html

Le chemin de Saint Jacques - Office du tourisme de Galice

http://www.xacobeo.es/

Le chemin Américain de Compostelle. Patrick Dazelle

http://perso.wanadoo.fr/trail/accueil.htm

Caminos de Santiago . Jacques Boissarie

http://www.chez.com/caminos

Association des Amis du Chemin de Saint Jacques de Compostelle (Pyrénées Atlantiques)

http://www.aucoeurduchemin.org/

 

 

INFORMATIONS RELIGIEUSES

 

CREDENTIALE | CREANCIALE | COMPOSTELLA

 

La Crédentiale

Ce document, dans la tradition du pèlerinage vers Compostelle, est une accréditation délivrée à celui qui accomplit ce périple afin d'authentifier sa motivation spirituelle. Invitation à la rencontre et au respect de l'hôte, elle le recommande auprès de tous ceux qu'il croisera le long de sa pérégrination. Elle n'ouvre à aucun droit particulier. Elle permet toutefois l'accès aux gîtes espagnols. Un tampon, obligatoire à chaque étape, apposé par le prêtre, la mairie, l'office de tourisme ou l'hébergeur, atteste du passage.

Les associations des amis de St Jacques sont habilitées pour délivrer cette crédentiale

Vous pouvez l’obtenir aussi en remplissant le formulaire de commande sur le site :

http://www.chemins-compostelle.com/Leschemins/credencial.html, en joignant un chèque de 8 € à l’ordre de l’ACIR au minimum 10 jours avant la date de départ

Association de Coopération Inter-Régionale "Les chemins de Saint-Jacques de Compostelle"

4, rue Clémence Isaure - FR-31000 TOULOUSE (métro Esquirol)

Tel : +33(0)5 62 27 00 05 ou accueil@chemins-compostelle.com

 

La Créanciale

Document analogue délivré gratuitement par un représentant de l'église après un entretien, "occasion d'un dialogue fraternel" et "signe d'un accueil confiant et réciproque". Il n'est pas nécessaire d'être chrétien pour l'obtenir.

S'adresser aux prêtres ou contacter l'évêché de votre diocèse, tous très inégalement informés et intéressés.

Une Créanciale est un document de recommandation attestant de l’état de pèlerin ; elle engage celui qui la délivre comme celui qui la présente à ses hôtes le long du chemin. C’est un signe d’appartenance au peuple des pèlerins et c’est aussi le signe d’accueil confiant et réciproque entre le pèlerin, Chrétien ou pas, et l’Eglise car cette Créanciale doit être remise en mains propres après un entretien avec un délégué représentant explicitement l’Eglise catholique sur le sens chrétien du pèlerinage.

 

La Compostella

Sorte de diplôme délivré par la Cathédrale de Compostelle à ceux qui ont accompli les 100 derniers kilomètres à pied ou les 200 derniers kilomètres à vélo ou à cheval.

L’attestation du pèlerinage (Compostella) est donnée à St Jacques de Compostelle au vu de la Créanciale dûment tamponnée aux haltes quotidiennes pour tout ou partie notable du chemin.

 

 

PRINCIPALES CURIOSITES ET POINTS D'INFORMATION

 

St Romain Le Puy :

Piton volcanique et point de vue 

Eglise (crypte carolingienne : nef, chœur et fresques du Xème au XVème siècle)

 

St Georges-Haute-Ville

De la place de l’église : point de vue sur la plaine du Forez et le Pic de St Romain le Puy

Chapelle romane de Monsupt

Vestiges médiévaux du château

L’histoire de Saint-Georges-Haute-Ville est étroitement liée à celle de Montsupt jadis appelé Alta Villa. Elle remonte probablement au-delà de l’époque romaine voir celtique. La voie Bolène (ou voie des Bornes), qui assurait le déplacement des troupes romaines de Lyon à l’Aquitaine traversait la commune au pied du Pic à Montsupt. Elle drainera ensuite les pèlerins gagnant le Puy et St Jacques de Compostelle. Au sommet du Pic basaltique de Monsupt se dressait l’une des plus anciennes forteresses du Forez (XIIème siècle). En subsiste encore les restes d’une Tour et une Chapelle fortifiée récemment restaurée qui a conservé un curieux petit clocher à double arcature. Cette forteresse était la propriété des Comtes du Forez qui passa à la famille des Bourbons en 1339. Détruit à la Révolution, le château servit alors de carrière. A noter que Saint Georges possédait un rare moulin à vent. A la limite de Saint Romain le Puy, la cheminée d’une tuilerie, encore en activité au début du XXème siècle, témoigne de la fabrication de briques.

 

Margerie Chantagret :

Croix du Casson XIIIème siècle

 

Soleymieux :

Vestiges de la voie Bolène (voie romaine qui partait de Lyon)

Le hameau du Pont est certainement le plus vieux site de Soleymieux. Il est traversé par la voie romaine qui allait de Lyon à Bordeaux (province d’Aquitaine). On peut encore voir le gué romain, en dessous du pont médiéval. Le pèlerinage vers Saint-Jacques-de-Compostelle emprunte la voie Bolène. Elle se superpose en partie sur la voie romaine d’Aquitaine. Le tracé, modifié, est dicté par les nouveaux centres de vie (hostellerie, prieuré, crypte, reliques..). Les chemins de pèlerinage étaient souvent bordés par des maladreries et des cimetières. C’est le cas au Pont, où l’on trouve une léproserie et un Martoret (cimetière) en 1394. Des moulins appartenant aux Hospitaliers, sont cités au Pont dès 1253. 24 moulins ont fonctionné au cours des siècles. En 1950, le Pont résonnait encore du bruit de ses ateliers : un moulin à grain, deux moulins à huile de colza, une fabrique de galoches, un ferronnier, deux scieries, une fabrique de soie à coudre et cordonnets et une fabrique de moulinage de soie... De cette bouillonnante activité, il ne reste que d'immenses bâtiments vides attendant une hypothétique conversion. Le pont enjambant la Mare possède une arche, sur ses parapets sont gravées de petites croix de protection.

 

St Jean Soleymieux

Eglise XIIème - XVème siècle, crypte XIème siècle

Fontaine XVIème siècle

 

La Chapelle en Lafaye :

Eglise (nef XIIème siècle, porche XVIème siècle)

 

Marols

Eglise Saint Pierre

On a retrouvé des traces de travaux préhistoriques au lieu-dit «Les Rochers» avec une enceinte en pierres sèches, des poteries et un menhir. Le nom du village vient probablement des racines celtiques maros = grand et ialo = clairière. Le territoire était riche en bois, en terres agricoles et en pâtures. La première mention du village apparaît au XIème siècle dans le cartulaire de Savigny. Marols est alors une des châtellenies du comté de Forez. Le prieuré de Saint-Romain-le-Puy y a installé au XIIème siècle un petit prieuré avec une chapelle pour mettre en valeur les terres qu'il possédait. On note en 1291 la mention d'un château à Marols. Les XII et XIIIème siècles ont été prospères mais le déclin est arrivé au milieu du XIVème siècle avec la guerre de Cent Ans et la peste noire. Le village et l'église sont fortifiés. Au XIIIème siècle les moines de l'abbaye d'Ainay laissent la place aux chanoines de Saint-Just de Lyon. En 1323, François de Saint-Priest (mort en 1362), dit Chinard, est châtelain comtal de Saint-Bonnet-le-Château, Marols et Lavieu. Il est conseiller du comte de Forez Jean Ier, puis de son fils Guy ou Guigues VII. Le village dû subir les troubles des guerres de religion. Le baron des Adrets et ses troupes protestantes prennent le village et incendient les maisons. En 2011, Marols se voit accordé le titre de village de caractère suite aux rénovations effectuées en son sein depuis quelques années. En 2013, Marols devient également un village d'artistes. En effet, de nombreux artistes (peintres, sculpteurs, ...) sont présents dans le village et exposent leur œuvres

 

Montarcher

Ancien château, église XIIéme siècle, musée de l’audiovisuel, eau de source exploitée.

Montarcher, à 1.160 m d’altitude, est le plus haut village de la Loire et un des villages de la Loire des plus petits avec ses soixante-dix habitants. De son château bâti au Moyen Age par les comtes de Forez, il ne reste presque plus rien. Mais du porche de sa magnifique petite église romane des XII-XVème siècles, on découvre par beau temps un extraordinaire panorama, allant du Mont Blanc à la chaîne des Sucs de Haute-Loire, jusqu’au Mézenc et à la Margeride.

 

Leignecq :

Croix monumentale

Eglise de plan allongé composée de 3 vaisseaux et d'un couvrement en voûte d'ogives, en voûte d'arêtes et en voûte en berceau plein-cintre.

 

Alpinac

Commune agricole située en zone de montagne avec une douzaine d'exploitations essentiellement orientées vers la production laitière et la vente directe.

Apinac est cité pour la première fois en 1286 comme seigneurie, mais sa maison forte ne sera pas construite avant le XIVème siècle. En 1452, une enceinte est en cours de construction pour servir de retrait en cas de danger, qui semble avoir très vite contenu le coeur du village. En juillet 1452, le roi Charles VII accorde à Louis Mareschal d'Apinac l'autorisation de faire achever la "basse-cour" qu'il a commencée depuis quelques années au-devant de son château pour sa protection, celle de ses hommes et des "retrayants". Cette "basse-cour" a semble-t-il, très vite renfermé le coeur du village. La porte sud qui figure encore sur le cadastre de 1824 a probablement été détruite au XIXème siècle et la tour nord en 1927. La porte ouest, qui remonterait au milieu du XVème siècle subsiste. La maison forte fut édifiée entre 1347 et 1383, probablement par Pons de St Priest. C'est aujourd'hui une propriété privée. En 1835, le percement de la route départementale 44, qui relie Apinac à Estivareilles, dynamise l'activité du faubourg de la Bourgeat qui se développe. L'électricité arrive en 1930 et l'eau courante en 1958.

 

 

Retournac

Forteresse d’Artias (ruines des XII et XIIIème siècles)

Collégiale St Jean Baptiste de Retournac (et ses vitraux en dalle de Verre d’Henri Guerrin, réalisé à notre époque  )

Musée des manufactures de dentelles

Ici, pour la première fois en France dans le domaine des Arts Décoratifs, se trouvent conservées in-situ, depuis les sources d’inspiration pour la création des dessinateurs jusqu’aux archives commerciales, le tout dans les bâtiments d’origine ! Cette cohérence unique a permis le contrôle de cet ensemble par la Direction des Musées de France. L’aspect quantitatif de la collection est impressionnant : plus de 450 000 pièces, dont 100 000 modèles différents !

 

Chamalières sur Loire

Eglise du XIIème siècle

La Loire

 

Roche en Régnier 

Les gorges de la Loire

Ruines du Château (XIIIème siècle)

Rempart et hôtels particuliers (XVII et XVIIIème siècles)

Porche de la Prévôté

Chapelle Notre-Dame-de-Bon-Secours (XVIIème siècle)

 

Vorey sur Arzon

Le fort d'Espaliou, en bordure de la Loire.

Le pont du Chambon sur la Loire, construit en 1897.

Le pont de Changeac sur la Loire.

Les gorges de la Loire et de Peyredeyre

De nombreus vestiges de forteresses ancestrales

 

Lavoûte sur Loire

Le château de Lavoûte Polignac

L’église (XIIème siecle)

Les croix : nombreuses croix : croix des chemins, des carrefours, des places, des cimetières, des rogations, des maisons, croix de bornage.

 

Le Puy en Velay (Haute-Loire) :

Office du Tourisme : 04 71 09 38 41.

Spécialités locales : dentelle, lentilles vertes, liqueurs et apéritifs du Velay.

Le site est l'un des plus extraordinaires de France. Au milieu d'une riche plaine se dressent d'énormes pitons volcaniques dont l'un est surmonté d'une chapelle romane.

-     Cathédrale Notre-Dame : merveilleux édifice roman très influencé par l'Orient et l'art byzantin. Très belles fresques des XIème et XIIème siècles. "Trésor" exposé dans la sacristie.

-     Cloître.

-     Rocher Corneille pour la belle vue sur le bassin et la ville du Puy.

-     Chapelle St-Michel d'Aiguilhe (fin du Xlème siècle).

Messes

Messe à 9 h célébrée par les chanoines, à la cathédrale du Puy (tous les jours, durant toute l’année).

Le dimanche, messe à 11 h pour les Pélerins de St Jacques de Compostelle (mais pas exclusivement).

Du 1er avril  au 15 octobre : messe à 7 h suivie d’une bénédiction d’envoi.

Les prêtres seront aussi à la disposition des pèlerins pour donner le sacrement du pardon.

 

A la cathédrale du Puy en Velay, la Crédential vous sera proposée après la messe et bénédiction de 7 h.

Dans la journée, vous pouvez la demander à la sacristie (10 h / 12 h et 14 h / 18 h en saison) : 04 71 05 98 74.

 

Au Puy en Velay, possibilité de se rendre au Café du Pèlerin, nouveau lieu de convivialité pour boire un verre ou faire une pause, et découvrir le jardin : c'est ouvert à tous.

Horaires : 14 h / 18 h  entre le 1er avril et le 15 octobre (entre le 14/7 et le 25/8 : ouvert de 12 h 30 à 20 h).

Adresse : 2 rue de la Manécanterie, au pied de la cathédrale.

 

Des personnes ayant déjà fait le chemin accueillent les randonneurs tous les jours entre 17 h 30 et 19 h 30.

Possibilité de visiter le musée Le Camino sur 4 étages, Compostelle présenté virtuellement !! Dans un superbe bâtiment en pierres du XVIème siècle.

http://www.lecamino.org/le-cafe-des-pelerins.html

 

 

Une question sur ce séjour ?

Le Jour 01 au premier hébergement à St Romain le Puy en fin d'après-midi, la veille de votre premier jour de marche.

 

Si vous arrivez en retard : Pour toute arrivée après 18 h 30 mn, merci de prévenir votre hébergeur.

 

Accès train : Gare de St Romain Le Puy

Votre hébergement est à 2 km de la gare.

 

Gares SNCF proches du Chemin :

Si vous désirez un programme personnalisé :

Retournac

Vorey sur Arzon

 

Accès voiture : St Romain Le Puy

Itinéraire : www.viamichelin.fr

St Romain le Puy se trouve sur l’axe St Etienne Roanne, à 6 km de Montbrison

 

Parking : Vous pouvez garer votre véhicule sans souci près de votre hébergement.

 

Accès avion : Aéroport de Lyon Saint-Exupéry

Lyon Saint Exupéry : www.lyonaeroports.com

Liaisons régulières pour Lyon   http://www.rhonexpress.fr

Puis train pour St Romain Le Puy

 

Le Jour 06 en fin d’après-midi au Puy en Velay.

 

Retour train : Gare du Puy en Velay

Horaires indicatifs à vérifier auprès de la SNCF au 36 35 ou www.voyages-sncf.com ou www.ter-sncf.com/rhone_alpes.

Eviter que votre trajet soit en week-end ou jour férié car les relations SNCF sont beaucoup plus difficiles ces jours-là.

 

Retour voiture : St Romain Le Puy

La gare de St Romain Le Puy se situe sur la ligne St Etienne – Roanne.

Pour rejoindre St Romain Le Puy, vous pouvez utiliser les trains suivants (horaires à vérifier selon le jour)

Le Puy : 19h35   21h09 : St Etienne Chateaucreux : 21h57    22h43 : St Romain Le Puy

Horaires indicatifs 2015 à vérifier auprès de la SNCF au 36 35 ou www.voyages-sncf.com ou www.ter-sncf.com/rhone_alpes.

Eviter que votre trajet soit en week-end ou jour férié car les relations SNCF sont beaucoup plus difficiles ces jours-là.

 

Retour avion : Aéroport de Lyon Saint-Exupéry

Lyon Saint Exupéry : www.lyonaeroports.com

Train pour Lyon, puis laisons régulières http://www.rhonexpress.fr

 

Hébergement avant ou après la randonnée :

Si vous arrivez la veille ou repartez le lendemain, nous pouvons vous réserver une nuit supplémentaire (voir ci-dessous et rubrique Tarif).

 

 

Durant la randonnée, vous devez être en possession des documents suivants :

- Carte d'identité en cours de validité ou Passeport.

- Dépliant de votre assurance voyage reçu lors de votre inscription (si vous avez souscrit l’assurance que nous proposons) ou de votre assurance personnelle (numéro de contrat + numéro de téléphone).

- Carte vitale.

 

 

Dénivelée moyenne : 560 m                         Maximum : 760 m

Longueur moyenne : 23 km                          Maximum : 27 km

Horaire moyen        : 6 h                               Maximum : 7 h

 

Degré d'attention : Niveau 1 : Un peu d’attention et quelques notions de lecture de carte sont nécessaires.

Vous devez être capable de suivre un itinéraire en vous servant d'un topoguide et des indices sur le terrain. Vous n’empruntez que des itinéraires balisés.

 

Cet itinéraire s'effectue sans accompagnateur et sous votre propre responsabilité. Nous vous fournissons toutes les indications et la logistique nécessaires au bon déroulement de votre randonnée. Vous devez être capable d’autonomie en jugeant de vos forces et en appréciant des situations inattendues (fatigue, météo, présence d’animaux, modification du terrain, etc…).

 

Il vous appartient de vous renseigner auprès des Offices du tourisme de l’évolution météorologique (bulletins affichés) ou d’appeler le répondeur météo au 08 99 71 02 + numéro du département : Exemple 08 99 71 02 42 pour la Loire.

 

Nous tenons à vous mettre en garde sur l’efficacité du téléphone portable en milieu montagnard. En effet, si les villages sont généralement couverts par les réseaux de téléphonie mobile (selon l’opérateur), sachez que de très nombreuses zones d’ombre subsistent et que votre appareil s’avérera souvent inutile de longues heures dans la journée. Si toutefois un réseau est présent, en cas de besoin de secours, vous pouvez composer le 112 qui est le numéro d’appel d’urgence prioritaire.

 

Nous déclinons toute responsabilité en cas d'erreur de votre part concernant l'orientation (erreur ou changement d’itinéraire) ou la gestion du temps (départ trop tardif le matin, pause pique-nique trop longue…).

 

 

Hébergement en hôtels **, hôtels et chambres d’hôtes.

Sur cette étape, il possible que la douche et les WC se trouvent sur le palier ou à l’étage.

Les chambres ne sont pas disponibles avant 16 heures.

 

Les coordonnées des hébergements vous seront fournies avec votre dossier de randonnée.

Les chiens ne sont pas admis.

 

La formule de base de cette randonnée en liberté est en chambre double (occupée par 2 personnes) en demi-pension (repas du soir + nuit + petit déjeuner).

 

Supplément pour chambre individuelle.

 

Si vous désirez une chambre à 3 lits, il faut savoir que peu d’hébergements en sont équipés. Le troisième lit peut être un lit d’appoint, un lit d’enfant ou un canapé convertible. Pour les étapes où ce ne sera pas possible, un supplément par nuit pour chambre individuelle vous sera facturé.

 

Lorsqu’un hébergement est indisponible, nous pouvons être amenés à vous faire passer 2 nuits dans le même hébergement et organiser un transfert ou changer de catégorie d’hébergement (ce qui ne change en rien le contenu de votre randonnée mais peut occasionner un supplément pour lequel nous vous demandons votre  accord). Les modifications de programme vous sont indiquées sur votre confirmation de réservation.

 

Repas :

Les dîners sont l'occasion de goûter aux spécialités locales. Ils sont en général servis à partir de 19 h 30 et sont composés la plupart du temps du menu du jour (pas de choix de menu).

Les petits déjeuners sont traditionnels (parfois sous forme de buffet) et sont servis à partir de 8 h – 8 h 30. Si vous désirez prendre votre petit déjeuner plus tôt, voir avec votre hébergeur la veille si cela est possible.

 

Pique nique :

La formule de base de ce séjour est en demi-pension. Vous vous chargez vous-même de vos pique-nique. Il y a de nombreux villages sur le chemin, mais attention à penser aux jours de fermeture.

 

 

Aucun transfert. Tous les trajets sont effectués à pied.

 

 

Bagages transportés par nos soins par véhicule

Nous vous demandons d'avoir un bagage par personne pas trop volumineux (60 cm maximum), dont le poids ne dépasse pas 10 kg.

Nous nous déchargeons absolument de toute responsabilité en cas de détérioration de tout objet fragile (ordinateur portable, par exemple).

 

Par respect pour les personnes qui transportent vos bagages, pensez que les abords des hébergements peuvent être malaisés (escaliers, etc…), que la place dans les véhicules est limitée et qu'il faut quelquefois parcourir quelques centaines de mètres entre le véhicule et l’hébergement.

Avec un peu d’habitude, votre bagage ne devrait pas dépasser 8 – 10 kg, en effet :

- Les journées sont bien remplies, il est inutile d’amener une bibliothèque.

- Les vêtements mouillés peuvent quasiment sécher tous les soirs à l’hébergement. Il est inutile de prévoir un change complet pour chaque jour.

- Prévoyez une paire de chaussures très légères pour le soir.

- Pour la trousse de toilette, privilégiez l’indispensable, les petites contenances, les échantillons et les kits de voyages. Proscrire les pèse personnes !!!!

Une fois de retour, faites trois tas : ce que vous avez vraiment utilisé, ce que vous avez peu utilisé et ce que vous n’avez pas utilisé. Pour la prochaine randonnée, proscrire le troisième tas et posez-vous la question de la véritable utilité du deuxième.

 

Nul doute que ces bonnes habitudes vous seront utiles pour vos prochaines randonnées.  Ces quelques conseils ont été élaborés grâce à la collaboration d’un groupe de randonneurs et d’hébergeurs.

 

Si vous faites partie d’un groupe, nous vous demandons d’indiquer sur vos étiquettes bagages le Nom de la personne responsable de ce groupe (personne qui a réservé la randonnée).

 

Coordonnées de taxi :

Vous trouverez dans votre dossier de randonnée les coordonnées des taxis qui transportent vos bagages. Vous pouvez les contacter en cas de blessure, fatigue ou trop longue étape.

Vous pouvez également vous adresser directement aux offices de tourisme des étapes concernées ou aux hébergements.

Nous ne prenons pas en charge la réservation de ces taxis et ils ne sont pas compris dans le prix de la randonnée.

 

 

A partir de 2 personnes.

 

Vous constituez au préalable votre groupe qui randonne en toute autonomie. Il n’est pas possible de regrouper des inscriptions individuelles pour des randonnées en liberté.

 

Vous êtes membres d’une association, d’un comité d’entreprise, d’une collectivité, vous êtes une famille ou un groupe d’amis désirant randonner ensemble : nous organisons cette randonnée aux dates que vous choisissez, avec un tarif étudié.

Vous avez un rêve, un projet…, consultez-nous.

 

 

Trois semaines environ avant votre départ, vous recevrez le dossier complet comprenant tous les éléments nécessaires à la réalisation de votre randonnée

Un dossier est fourni par groupe de 2 à 5 personnes. Si vous désirez des dossiers supplémentaires, ceux-ci sont à réserver à l’inscription (avec supplément).

 

Ce dossier comprend :

Le topo guide, la feuille de route avec la liste des hébergements ainsi que toutes les informations complémentaires.

 

 

Vêtements :

Les principes :

Pour le haut du corps, le principe des 3 couches permet de gérer quasiment toutes les situations :

- un sous-pull à manches longues en matière respirante (fibre creuse).

- une veste en fourrure polaire chaude.

- une veste coupe-vent imperméable et respirante type gore-tex.

En marchant, par beau temps calme, le sous-pull peut suffire. Par temps de pluie, neige ou vent, il suffit de rajouter la veste imperméable. Par grands froids ou lors des pauses, la veste polaire est un complément indispensable.

Prévoir des vêtements qui sèchent rapidement et donc proscrire le coton. Préférez la laine (les sous-vêtements en laine mérinos sont confortables et génèrent peu de mauvaises odeurs), la soie et les fibres synthétiques qui permettent de rester au sec et au chaud aussi longtemps que possible.

Pensez à vous couvrir avant d’avoir froid, mais surtout à vous découvrir avant d’avoir trop chaud. La sueur est l’ennemi du randonneur, car elle humidifie les vêtements qui sont rapidement glacés lors des pauses. Ainsi, il est très rare d’effectuer une ascension vêtu d’une veste polaire.

 

La liste idéale : (à adapter suivant la randonnée et la saison)

- 1 chapeau de soleil ou casquette.

- 1 foulard.

- T-shirts manches courtes en matière respirante de préférence (1 pour 2 à 3 jours de marche).

- 1 sous-pull à manches longues en matière respirante  ou une chemise.

- 1 veste en fourrure polaire.

- 1 veste coupe-vent imperméable et respirante type gore-tex avec capuche.

- 1 cape de pluie ou un sursac si vous possédez la veste ci-dessus.

- 1 pantalon de trekking ample.

- 1 short ou bermuda.

- Chaussettes de marche (1 paire pour 2 à 3 jours de marche) Privilégier la laine ou les chaussettes spécifiques randonnée. Attention au coton pour les ampoules.

- 1 paire de chaussures de randonnée montantes tenant bien la cheville et imperméables à semelle type Vibram. Pensez à « tester » auparavant les chaussures neuves et celles inutilisées depuis longtemps.

- Des sous-vêtements.

- 1 maillot de bain (facultatif).

- 1 pantalon confortable pour le soir.

- 1 paire de chaussures de détente légères pour le soir.

 

Equipement :

- 1 sac à dos de 35/40 litres à armature souple, muni d’une ceinture ventrale.

- Un grand sac plastique permettant de protéger l’intérieur du sac à dos.

- 1 paire de lunettes de soleil d’excellente qualité.

- une gourde (1,5 litre minimum).

- 1 couteau de poche type Opinel.

- 1 petite pochette (de préférence étanche) pour mettre son argent, carte d’identité, carte vitale et contrat d’assistance.

- Nécessaire de toilette (privilégiez l’indispensable, les petites contenances, les échantillons et les kits de voyages).

- 1 serviette de toilette qui sèche rapidement.

- Boules Quiès ou tampon Ear (facultatif).

- Papier toilette + 1 briquet.

- Crème solaire + écran labial.

- Boite plastique hermétique (contenance 0,5 l minimum) + gobelet + couverts.

- 1 frontale ou lampe de poche.

- 1 couverture de survie.

- Une paire de bâtons est conseillée.

- Appareil-photo, jumelles (facultatif).

 

Pharmacie personnelle

- Vos médicaments habituels.

- Médicaments contre la douleur : paracétamol de préférence.

- Pastilles contre le mal de gorge.

- Bande adhésive élastique, type Elastoplaste en 8 cm de large.

- Jeux de pansements adhésifs + compresses désinfectantes.

-  Double peau (type Compeed ou SOS ampoules).

- 1 pince à épiler.

 

 

Une question sur ce séjour ?

DATES ET PRIX

Départ possible à votre convenance, tous les jours de la semaine du 1er mai au 31 octobre 2018, suivant la disponibilité des hébergements.

 

Il est préférable de réserver le plus tôt possible. Nous n’avons pas de places réservées dans les hébergements et certains d’entre eux sont complets parfois plusieurs mois à l’avance. Cela vous permettra de suivre le programme prévu, sans transfert, ni supplément.

 

Merci d’indiquer sur le bulletin de réservation les autres dates qui vous conviendraient également (par exemple possibilité de décaler la randonnée de 1 ou 2 jours avant ou après…), ceci au cas où un ou plusieurs hébergements ne seraient pas disponibles aux dates choisies.

 

La saison idéale pour parcourir l’itinéraire se situe de juin à septembre. Avant et après, les conditions météorologiques peuvent être difficiles (brouillard, faible enneigement possible, etc…) sur les Monts du Forez.

 

Tarif 2018 : 488 € en demi-pension

Chambre individuelle : + 148 €

Supplément un seul participant (en plus de la chambre individuelle) : + 98 €

 

Nuit supplémentaire en demi-pension en chambre double le dernier jour : + 67 €

Nuit supplémentaire en demi-pension en chambre individuelle le dernier jour : + 94 €.

 

Les réservations de prestations supplémentaires doivent se faire à l’inscription et être spécifiées sur le bulletin de réservation.

 

Modification de Réservation :

ATTENTION ! Des frais de dossier (50 €) pourront être retenus pour tout changement sur la réservation déjà effectuée (type de chambre, date de départ, nombre de personnes…).

 

Votre randonnée commencée, pour des raisons évidentes d’organisation, vous devez impérativement suivre le programme tel qu’il vous a été confirmé. Il ne sera alors plus possible de modifier vos dates et lieux d’hébergement.

 

 

LE PRIX COMPREND

- Les frais d'organisation.

- La nourriture et l'hébergement en demi-pension.

- La fourniture d’un dossier de randonnée complet.

- La fourniture du topo guide.

- Le transport des bagages à chaque étape.

 

 

LE PRIX NE COMPREND PAS

- Le repas du premier soir, si vous avez choisi la formule chambre d’hôtes.

- Les repas de midi (sauf pension complète).

- Le vin pendant les repas.

- Les boissons et dépenses personnelles.

- Les éventuelles visites.

- L'équipement individuel.

- Les trajets jusqu’au lieu d’accueil et à partir du lieu de dispersion.

- L'assurance multirisques Annulation - Frais de recherche et secours - Assistance Rapatriement – Interruption de séjour (3,9 %). 

- Tout ce qui n'est pas dans "Le prix comprend".

 

Une question sur ce séjour ?
Séjours associés

Rando à pied

Itinérant en linéaireA partir de : 610 €Durée : 8 jours

Rando à pied

Itinérant en linéaireA partir de : 465 €Durée : 8 jours

Rando à pied

Itinérant en linéaireA partir de : 315 €Durée : 5 jours
Disponibilités du séjour

Les dates et tarifs de ce voyage seront disponibles prochainement.
Si vous désirez être informé par courriel dès que nous aurons mis ces informations en ligne, cliquez sur le bouton ci-dessous.
Etre informé des prochaines disponibilités

Chèques Vacances

Espace évasion accepte le règlement par Chèques Vacances pour les séjours se déroulant en France.

Newsletter

Suivez espace-évasion sur les réseaux sociaux

Chemins de Compostelle : St Romain Le Puy - Le Puy en Velay | rando à pied - Espace Evasion